Merci Merci:  3
Likes Likes:  0
Dislikes Dislikes:  0
Affiche les résultats de 1 à 5 sur 5

Sujet : GUIDE D'APPRENTISSAGE_interessant
Le problème de ce sujet a été résolu / Voir les messages utiles


  1. #1
    DZSatien Habitué
    Inscrit
    May 2008
    Messages
    167
    Remerciement / J'aime

    GUIDE D'APPRENTISSAGE_interessant


    GUIDE D'APPRENTISSAGE

    mily: Arial">Introduction :
    Ce guide se veut un outil d'apprentissage sans prétentions. J'espère que sa lecture apportera des connaissances et/ou précisions aux adeptes de la télévision par satellites. Vos suggestions et commentaires seraient grandement appréciés pour pouvoir bonifier ce guide dans le futur. Bien sûr les conseils de gens plus avisés sur certains sujets sont aussi les bienvenus.

    mily: Arial">Glossaire des termes et abréviations :
    8515
    Nom court pour le microprocesseur ATMEL AT90S8515 utilisé dans les cartes AVR
    Access Card - Voir aussi CAM
    Dans les faits on l'appelle aussi SmartCard ou carte à puce. Cette carte détachable du récepteur (IRD) interagit avec les données émises par le satellite vers le récepteur et en retour permet la programmation du récepteur. Les données d'achat (PPV) sont stockées sur cette carte.
    Activation
    Processus par lequel l'usager s'inscrit auprès d'un fournisseur de signal satellite pour rendre actif son récepteur. Le fournisseur envoie un signal via le satellite contenant les informations relatives au récepteur de l'usager ainsi que les informations relatives au forfait acheté par l'usager. Le récepteur capte ces informations et les inscrits sur la CAM. À partir de ce moment la CAM est dite "mariée" au récepteur.
    Antenne ou Coupole
    Appareil servant à recueillir et transmettre à un récepteur un signal émanant d'un satellite. Le format commun des antennes Canadienne est de 18".
    ATMEL
    Manufacturier des microprocesseurs de la série AT90
    ATR
    Signifie "Answer to Reset". Chaque fois que votre CAM est activée ou réinitialisée (reset) elle doit envoyer une série de données au receveur (IRD) pour qu'il puisse déterminer les exigences de la CAM (protocole de communication, voltage de programmation etc.) Le ATR permet à la CAM de signaler au receveur (IRD) la polarité à utiliser, le nombre de bauds pour la transmission etc.
    Autoroll
    Lorsque la CAM ou une carte électronique (telle une AVR) possède la capacité de mettre à jour seule la clé publique dont elle a besoin à partir du signal émis par le fournisseur de service, cette carte est alors considéré du type Autoroll
    AVR
    AVR est un acronyme pour "Audio Vidéo Replicator". Les cartes AVR existes en plusieurs "saveurs" soient;
    AVR1 : La AVR1 est constituée d'une plaquette de montage (PCB) pourvue d'un microprocesseur ATMEL AT90S8515. Ce type de carte n'est pas muni d'un connecteur DB25 ni d'un connecteur ISO 7816. Pour programmer ce type de carte un programmeur externe doit être utilisé.
    AVR2 : Cette carte contient les mêmes composantes que la carte AVR1 mais on y retrouvait aussi un connecteur DB25 pour la relier au port parallèle d'un ordinateur pour la programmation.
    AVR3 : Cette carte contient les mêmes composantes que la AVR2 mais en plus on y retrouvait un connecteur ISO 7816 pour y insérer la véritable CAM.
    AVR4 : Cette carte est essentiellement une AVR3 avec un cavalier (jumper) permettant de relier entre elles les pattes 10 et 12 du ATMEL dans le cas du type DIP et les pattes 11 et 14 dans le cas du modèle PLCC
    AVR5, AVR6 : Ce sont des appellations qui ont été introduites par les revendeurs de cartes. En réalités ce sont toujours des AVR3 munis de cavalier pour relier les pattes du ATMEL. Cependant les revendeurs ont introduit ces appellations pour distinguer les cartes qui sont aussi munies d'un circuit électronique supplémentaire pour leur donner la fonction autoroll, ou qui sont d'une présentation différente (wafer card).
    Baseband
    Nom donné au signal (brut) émis par un satellite avant qu'il ne soit démodulé par le récepteur (IRD) pour devenir un signal utilisable par un téléviseur.
    BEV
    Bell ExpressVu
    Blockers
    Dispositif permettant le blocage des "Contre-mesures électroniques" (ECM) envoyé par le fournisseur de service. Ce dispositif peut être mécanique (interrupteurs installés dans le IRD) ou être programmé sur une carte ROM2 ou ROM3 pour empêcher sa mise hors fonction par un ECM.
    Bootstrap
    Le "bootstrap" est le programme principal qui régit le fonctionnement d'une carte (CAM ou AVR). Sans un "bootstrap" il devient impossible de faire fonctionner une carte. Le "bootstrap" est programmé en usine et le public en général n'y a pas accès.
    Boxkey
    Représente un numéro unique à chaque IRD et qui sert à générer la clé privée de décryption du signal satellite. Ce numéro est inscrit sur le TSOP des récepteurs.
    CAM - Conditional Access Module
    Si l'on traduit textuellement cela signifie "Interface d'accès conditionnel". Dans les faits on l'appelle aussi SmartCard ou carte à puce. Cette carte détachable du récepteur (IRD) interagit avec les données émises par le satellite vers le récepteur et en retour, permet la programmation du récepteur. Encore ici la CAM peut être de différent type soit;
    ROM2 : Ce modèle de carte (relativement ancien) peut être programmée dans un programmeur ISO permettant ainsi d'obtenir l'ensemble des canaux sans avoir recours à une carte AVR.
    ROM3 : Ce modèle de carte a remplacé la carte ROM2 pour des fins de sécurité. La carte ROM3 était aussi programmable comme la ROM2 en raison d'une défaillance de son programme interne appelé par les programmeurs "back-door". Ces cartes ont été bloquées définitivement par un ECM en Juillet 2001. Les cartes ROM3 qui n'ont pas été touchées par cet ECM sont dites "ouvertes" et demeurent programmables. Il est possible de faire ré-ouvrir une carte qui a été fermée par le ECM, cependant seul des revendeurs spécialisés peuvent faire ce travail à grand frais.
    ROM7 : Modèle de carte utilisée spécifiquement par BEV et qui ne permet pas sa programmation.
    ROM10 : Carte qui a remplacé la ROM3 et la ROM7. Encore ici cette carte n'est pas programmable.
    Pour déterminer le type de carte que vous possédez;
    • Mettre la CAM dans le récepteur et le mettre sous tension
    • Sur la télécommande appuyez sur SysInfo
    • Vous verrez une fenêtre regroupant entre autres ces informations
    MODÈLE ID: 2700 (ou le modèle que vous possédez)
    RÉCEPTEUR CA ID: R00xxxxxxxx-xx
    SMART CARD CA ID: S0xxxxxxxxx-xx
    (Card Rom version) => DNASP003 Rev 3xx <== version du logiciel
    DNASP003 représente une carte ROM 3 de type A2012 ou 288-02. Ce sont des cartes programmables (si elles n'ont pas été fermées par le ECM de Juillet 2001) et réparables.
    DNASP002 représente une carte ROM 2 de type - 288-01. Cette carte est programmable mais non réparable.
    DNASP010 représente une carte ROM10. Cette carte n'est pas programmable ou réparable.
    CAM ID#
    Numéro de série inscrit à l'endos de la CAM. Ce numéro est du type S 00....
    Downlink
    Signal émanant du satellite vers l'antenne
    Dump
    Procédure permettant à un processeur de stockage de données de délivrer vers un logiciel de réception le code contenu sur sa puce de mémoire.
    E3M
    Connu aussi sous le vocable "Echostar/Dishnetwork 3M". Cette carte permet le visionnement de tous les canaux incluant les canaux PPV sur les réseaux Echostar/Dishnetwork. Une carte AVR a une fonction équivalente sur le réseau BEV. Si cette carte a la possibilité de mettre à jour ses clés d'accès automatiquement à partir du signal émit par le fournisseur on l'a dit alors du type autoroll.
    ECM - Electronic counter measure
    Représente la "Contre-mesure électronique" utilisée par les fournisseurs pour rendre inopérant les appareils de piratage de signaux. Dans les faits un ECM est un signal transmis par le satellite visant dans un premier temps la détection de matériel illégal raccordé au récepteur et dans un second temps la mise hors-service de ce matériel. Les ECM sont émises sans avertissement.
    EEPROM
    Abréviation de "Electronically Erasable Programmable Read Only Memory". Le EEPROM est un circuit électronique ayant la capacité d'être réinscriptible et accessible en lecture/écriture. Son usage est largement répandu et il est utilisé, à titre d'exemple, dans le récepteur (IRD) pour le stockage des informations relatives à vos canaux préférés, la langue d'affichage etc.
    Emulator ou Émulateur
    Appareil servant à reproduire la fonction originale de la CAM.
    EVU
    Bell ExpressVU
    IRD - (Integrated Receiver Decoder) - Voir aussi Receveur
    Récepteur de signaux émis par un satellite. Le récepteur possède un démodulateur intégré permettant de recevoir un signal "brut" du satellite et de le transformer en un signal compatible à un téléviseur
    ISO-7816
    Ceci est le standard mondial pour les CAM. Le terme ISO signifie "International Standards Organization" qui est l'organisme mondial chargé de l'élaboration des normes. Tout appareil indiquant qu'il est conforme à la norme ISO-7816 doit être en mesure de lire/écrire sur une CAM.
    IRD ID#
    Numéro de série inscrit à l'arrière du récepteur. Ce numéro est du type R00....
    JTAG
    Représente "Join Team Action Group". Consiste en une plaquette située sous certains récepteurs et présentant des points de raccordement par soudage raccordé au TSOP du récepteur. Est utilisé pour lire ou écrire sur le TSOP.
    KEY
    Clé public servant au décryptage du signal satellite.
    LNBF - Low Noise Block Converter with Integrated Feed
    Amplificateur de signal qui convertit le signal micro-onde provenant du satellite en signaux de basses fréquences qui sont transmis par câble coaxial vers le récepteur. Une antenne possédant deux entrées LNBF permet le branchement de deux récepteurs à cette même antenne.
    Married
    Se dit d'une CAM utilisable seulement avec son récepteur partenaire.
    MCG
    Regroupement de programmeurs qui nous a fourni les logiciels les plus performants pour la programmation des cartes AVR et des cartes ROM2 et ROM3 ouvertes. La dernière version de logiciel créé à partir des travaux de MCG est MCG307 qui permet la programmation des cartes AVR et résout le problème causé par le ECM de l'automne 2001 sur le réseau Dishnetwork (BEV ne fût pas touché à ce moment).
    PPV - Pay Per View
    Canaux à accès restreint ou le consommateur doit acheter une programmation particulière.
    Programmer
    Appareil servant à programmer un émulateur de CAM.
    Receiver ou Receveur
    Récepteur de signaux émis par un satellite. Le récepteur possède un démodulateur intégré permettant de recevoir un signal "brut" du satellite et de le transformer en un signal compatible à un téléviseur.
    RAM
    Signifie "Random Access Memory". Il s'agit d'un type d'unité de mémoire inscriptible. C'est le type de mémoire utilisé sur une CAM pour le stockage des informations.
    Test Card
    Carte d'émulation programmée et fonctionnelle.
    TSOP
    Circuit intégré localisé à l'intérieur du récepteur. Ce circuit contient un numéro unique à chaque IRD (Boxkey) et servant à générer la partie privée du code de décryption du signal satellite. Sur certains récepteur le TSOP est accessible par une plaquette présentant des points de raccordement par soudage appelé JTAG. En réalité le terme TSOP désigne le format du circuit intégré.

    Principe de base :
    Les signaux satellites sont émis par un fournisseur vers un satellite de transmission. Ces signaux sont encryptés (codés) pour assurer la pérennité du fournisseur. Ces signaux sont retransmis par le satellite vers une zone de la surface terrestre. Le satellite est géostationnaire par rapport à la surface du globe en ce sens qu'il se déplace dans l'espace sur une orbite et à une vitesse constante ce qui le positionne dans l'espace sur un point fixe relatif à la terre. Les signaux sont retransmis par le satellite vers sa zone de diffusion. Ils sont dès lors captés par les antennes des abonnés du fournisseur. Les signaux sont réfléchis par la coupole (soucoupe) du satellite vers l'amplificateur (LNBF) qui transforme ces signaux micro-onde en signaux de basse fréquence, lesquels sont acheminés par le câble coaxial de l'antenne vers le récepteur. Le rôle du récepteur est de décrypter (décodé) ces signaux et de les transformer en signaux utilisables par un téléviseur conventionnel. Pour la décryption du signal le récepteur à besoin de deux clés de décryptions. La première clé est dite publique car elle est émise avec le signal provenant du satellite tandis que la seconde clé est dite privée car elle est générée par un algorithme qui utilise le Boxkey inscrit sur un microprocesseur appelé TSOP et localisé dans le récepteur. Pour que le signal puisse finalement aboutir au téléviseur, le récepteur doit valider le droit du consommateur à recevoir l'ensemble du signal ou seulement une partie correspondant au forfait acheté par le consommateur à son fournisseur. Lors de l'activation du forfait par BEV, une commande est acheminée du satellite vers le récepteur indiquant au récepteur d'inscrire dans sa mémoire les données relatives au forfait acheté ainsi que la génération de la clé privée de décryption à partir du Boxkey du IRD et du numéro de la CAM. Dès qu'une CAM est programmée l'on dit d'elle qu'elle est mariée (married) à son récepteur. Une CAM n'est utilisable qu'avec le récepteur auquel elle est mariée puisque la clé privée de décryption est générée à partir de la CAM et du récepteur. Dès que le récepteur a fait cette validation de façon positive le signal est transmis du récepteur vers le téléviseur. Voilà pour le principe de fonctionnement de base de la télévision par satellite en respectant le mode de fonctionnement édicté par le fournisseur. Voyons maintenant comment il est possible d'accéder à l'ensemble des canaux disponibles par BEV sans même avoir à s'abonner au service.
    Étapes à suivre pour accéder à l'ensemble des canaux de BEV :

    • Déterminer si vous désirez fonctionner avec ou sans abonnement à BEV. Pour prendre cette décision il est impératif de savoir que pour fonctionner sans forfait de BEV vous devez posséder le boxkey de votre récepteur. Pour ce faire vous devez déterminer le type de récepteur que vous possédez car ce ne sont pas tous les récepteurs qui permettent de lire leur boxkey à l'aide du connecteur JTAG du récepteur. Voici une liste des récepteurs avec l'annotation indiquant la possibilité ou non de lire leur boxkey à l'aide du JTAG. Pour les récepteurs pour lesquels il n'est pas possible de lire le boxkey à l'aide du JTAG il existe toujours la possibilité de le faire lire par un marchand qui possède l'appareillage requis pour lire le boxkey directement à partir du TSOP.
    Boxkey accessible par un JTAG:
    Modèles 2700, 2800, 3700, 3800, 3900, 4700, 4900, DP-301, PVR501, 5100, 6000, DRD420, DRD440 et DRD 480
    Récepteur sans JTAG:
    Modèles 1000. 2000, 2200, 2500, 3000, 3500, 4000, 4500, 5000, 5500, DP7100. DP7200
    Vous verrez plus loin dans ce manuel la façon de construire un JTAG et de lire le boxkey de votre récepteur. Limitons-nous pour l'instant à déterminer si vous pouvez lire votre boxkey et dans l'affirmative vous pouvez décider de fonctionner sans forfait ou avec forfait. L'avantage de connaître son boxkey permet d'utiliser sa carte AVR sans avoir besoin d'y insérer sa véritable CAM. Pour ceux qui ne peuvent lire le boxkey de leur récepteur vous devrez suivre les procédures en considérant que vous avez absolument d'un forfait avec BEV pour fonctionner.
    • Fabriquer ou acheter une carte AVR. Une carte AVR est un émulateur qui permettra de simuler au récepteur la présence de la CAM réelle dans le récepteur. Cette carte est constitué d'un circuit imprimé sur une plaque de fibre de verre, d'un microprocesseur ATMEL AT90S8515, d'un connecteur mâle DB25 et d'un lecteur de carte ISO. Si vous désirez tenter de fabriquer vous-même votre carte AVR les plans et explications (en langue anglaise) sont disponibles à l'adresse suivante: http://www.sattech.net/cgi-bin/Download/download.cgi?d=999354400 et le fichier à télécharger se nomme Tuckeravr305.zip. Pour rendre votre carte de type "autoroll" elle doit être muni d'un circuit intégré supplémentaire pour le stockage du programme requis. Ce circuit peut-être de divers fabricant et de divers format. Voici une liste sommaire des fabricants et types de circuit applicable à cette fin;
      • Microchip 24LC128
      • Microchip 24LC256
      • Microchip 24LC512
      • Atmel 24C256
      • Atmel 24C512
    Tous ces circuits peuvent êtres utilisés en version "insérable" sur une plaquette (DIP ou DIP-8) ou en version pour "montage en surface" (surface mount ou SO-8)
    Certains revendeurs offres leurs cartes AVR avec ce circuit déjà installé sur la carte ou avec une provision sur la plaquette pour l'installation de ce circuit. Pour l'achat d'une carte AVR le site http://www.sattech.net/ présente une section dédié aux fournisseurs, choississez à la gauche de l'écran le bouton "Site sponsors". Nous vous recommandons de procéder à l'achat par paiement contre remboursement (COD) seulement. Vous trouverez aussi dans la section "Renseignements divers" de ce guide l'adresse d'un fournisseur que je vous recommande particulièrement.
    Pour ceux qui désirent fabriquer eux-mêmes leur carte AVR à partir du fichier mentionné précédemment ou qui possède déjà une carte AVR et qui désire la modifier pour la rendre autoroll, voici la procédure; (Il est à noter qu'il est possible de recevoir l'ensemble des canaux de BEV sans avoir une carte de type autoroll cependant à chaque changement de codes par BEV votre carte devra être reprogrammée manuellement. Il est aussi important de savoir que la carte autoroll procédera à une vérification des codes actifs sur le satellite à toutes les 4 minutes lorsqu'elle est insérée dans le récepteur et qu'il est allumé. Considérant que cette vérification implique une écriture sur le ATMEL à chaque fois et que le cycle de vie du ATMEL est de 100,000 écritures, la durée de vie utile de votre ATMEL sera d'environ 3.2 années en considérant une utilisation de 40 heures/semaine du récepteur.)
      • Déterminer le type de circuit ATMEL AT90S qui est présent sur votre carte. Si ce circuit est de type rectangulaire avec 20 broches de chaque côté, ce circuit est de type DIP. Si votre circuit est de forme carré avec 44 broches sur le pourtour de circuit il est du type PLCC ou TQFP. Pour faire la différence entre un circuit PLCC et TQFP, il faut savoir que le circuit PLCC a un coin du circuit de coupé comme montré sur l'illustration ci-dessous. Il vous faut alors suivre les étapes mentionnées ci-dessous en fonction de votre type de circuit. Pour déterminer la position des broches sur les circuits voici un schéma pour vous aider à les identifier.


    CIRCUIT DIP

      • Il existe une multitude de variante pour ajouter le circuit 24LCxxx ou 24Cxxx à votre carte. Nous n'entrerons pas dans le détail de chaque façon mais vous trouverez dans le fichier MCGAR200 disponible à l'adresse http://www.sattech.net/cgi-bin/Download/download.cgi?v=1006528586 quelques illustrations pour vous aider à choisir le type de montage qui vous convient le mieux.
      • Il importe de relier les broches 10 et 12 de votre ATMEL AT90S8515 entre elles à l'aide d'un cavalier (jumper). Ce cavalier peut être soudé sur les broches du AT90S8515 ou simplement insérer dans les trous du support du AT90S8515. Il peut aussi être fait au niveau des points de soudage du AT90S8515 sur la plaquette. Ce qui importe c'est de vérifier à l'aide d'un multimètre qu'il y a bien continuité entre les broches 10 et 12 à la fin de l'opération.
      • Il faut ensuite relier certaines broches du ATMEL AT90S8515 aux broches du nouveau circuit 24LCxxx ou 24Cxxx. Voici le schéma de raccordement;

    ATMEL AT90S8515 - DIP
    Broche numéro
    24LCxxx ou 24Cxxx
    Broche numéro
    20
    1,2,3,4
    37
    5
    38
    6
    39
    7
    40
    8


    CIRCUIT PLCC

      • Considérant que ce circuit est particulier de par sa forme, nous incluons un schéma pour vous aider à déterminer la position des broches et le branchement au ATMEL AT90S.


      • Il importe de relier les broches 11 et 14 de votre ATMEL AT90S entre elles à l'aide d'un cavalier (jumper). Ce cavalier peut-être soudé sur les broches du AT90S ou soudé au niveau des points de soudage du AT90S sur la plaquette. Ce qui importe c'est de vérifier à l'aide d'un multimètre qu'il y a bien continuité entre les broches 11 et 14 à la fin de l'opération.
      • Il faut ensuite relier certaines broches du ATMEL AT90S aux broches du nouveau circuit 24LCxxx ou 24Cxxx. Voici le schéma de raccordement;

    ATMEL AT90S - PLCC
    Broche numéro
    24LCxxx ou 24Cxxx
    Broche numéro
    22
    1,2,3,4
    41
    5
    42
    6
    43
    7
    44
    8


    CIRCUIT TQFP

      • Considérant que ce circuit est aussi particulier de par sa forme, nous incluons un schéma pour vous aider à déterminer la position des broches et le branchement au ATMEL AT90S.


      • Il importe de relier les broches 6 et 8 de votre ATMEL AT90S entre elles à l'aide d'un cavalier (jumper). Ce cavalier peut-être soudé sur les broches du AT90S ou soudé au niveau des points de soudage du AT90S sur la plaquette. Ce qui importe c'est de vérifier à l'aide d'un multimètre qu'il y a bien continuité entre les broches 6 et 8 à la fin de l'opération.
      • Il faut ensuite relier certaines broches du ATMEL AT90S aux broches du nouveau circuit 24LCxxx ou 24Cxxx. Voici le schéma de raccordement;

    ATMEL AT90S - TQFP
    Broche numéro
    24LCxxx ou 24Cxxx
    Broche numéro
    18
    1,2,3,4
    35
    5
    36
    6
    37
    7
    38
    8



    Lorsque l'ajout du circuit 24LCxxx ou 24Cxxx est complété, il faut passer à sa programmation. Pour ce faire nous vous présentons ici deux méthodes, la première étant la plus simple car elle vous permet de programmer le circuit 24LCxxx ou 24Cxxx directement sur votre carte AVR branchée au port parallèle de votre ordinateur. La seconde méthode requière l'utilisation d'un programmeur ISO. Voici le détail de chacune des méthodes.
    Programmation du 24LCxxx ou 24Cxxx directement sur la carte AVR

      • Effectuer le montage du circuit 24LCxxx ou 24Cxxx sur votre carte AVR comme mentionné précédemment. Effectuer une vérification minutieuse de votre carte pour déceler toutes soudures froides ou faisant contact avec des points avoisinants les points de soudage à utiliser (court-circuit).
      • Télécharger le fichier Jeepers 1.2.0 à l'adresse
        http://www.sattech.net/cgi-bin/Download/download.cgi?v=1007083899 et installer le logiciel sur votre ordinateur.
      • Vérifier l'adresse du port parallèle de votre ordinateur. Pour se faire ouvrir le Panneau de configuration de votre ordinateur et cliquer sur l'icône Système. Ensuite choisir l'onglet "Gestionnaire de Périphériques". Ensuite cliquez sur le signe + à la gauche de "Ports (COM ou LPT)", puis cliquez une fois sur "Port imprimante LPT" puis sur le bouton "Propriétés" au bas de la fenêtre. Une nouvelle fenêtre s'ouvrira dans laquelle vous devez choisir l'onglet "Ressources". Dans le milieu de cette fenêtre vous verrez un tableau énumérant le type de ressource et le paramètre attaché à chaque ressource. Rechercher le type de ressource "Plage d'entrée/sortie" puis vérifier à la droite le paramètre de cette ressource. Ce paramètre peut être de trois valeurs soit; 0278, 0378 ou 03BC. Notez cette valeur.
      • Lancez le logiciel Jeepers puis dans le menu File choisir la commande Preferences et cette fenêtre vous apparaîtra;

      • Dans la zone LPT sélectionner alors la valeur correspondant à la valeur du paramètre du port LPT notez plus tôt puis cliquez sur le bouton OK au bas de la fenêtre. Cette opération n'est nécessaire qu'une seule fois (à la première utilisation du logiciel) à moins qu'il n'y ait changement ou ajout d'un port d'imprimante sur l'ordinateur.
      • Après avoir fermé cette fenêtre voici la fenêtre active que vous aurez à l'écran;



      • Si votre carte AVR n'a jamais été programmée vous pouvez passer à l'étape suivante. Pour ceux qui ont une carte ayant déjà été programmée, brancher votre carte AVR au port parallèle de votre ordinateur. Dans certain cas vous aurez besoin d'un adapteur DB25 mâle à DB25 mâle pour ce faire ou d'un câble DB25 mâle à DB25 mâle de type "straight thru". Dans le logiciel Jeepers appuyez sur le bouton "Read" à la droite au bas de la fenêtre. Toutes les valeurs présentes sur votre carte (No IRD etc.) s'inscriront dans les champs correspondants du logiciel. Ensuite dans le menu File choisir la commande SAVE EEP et indiquer au logiciel un répertoire de destination sur votre ordinateur pour la sauvegarde de vos données. Cette étape est importante pour ceux ayant une carte déjà programmée puisque les étapes qui suivront pour la programmation du circuit supplémentaire 24LCxxx ou 24Cxxx effaceront de façon irrémédiable ces données de votre carte.
      • Brancher votre carte AVR au port parallèle de votre ordinateur si vous avez omis l'étape précédente. Dans certain cas vous aurez besoin d'un adapteur DB25 mâle à DB25 mâle pour ce faire ou d'un câble DB25 mâle à DB25 mâle de type "straight thru". Dans le menu I2C EEPROM choisir la commande WRITE AREEP200. Une fenêtre vous apparaîtra vous expliquant que pour l'exécution de cette commande toutes les données présentes sur votre carte seront effacées. Il vous faut répondre "OUI" pour poursuivre. Le logiciel débutera alors la programmation de votre circuit 24LCxxx ou 24Cxxx ce qui nécessitera environ 10 minutes. Une barre de progression au bas de la fenêtre vous permettra de suivre l'avancement du travail.
    Programmation du 24LCxxx ou 24Cxxx à l'aide d'un programmeur ISO

      • Télécharger le fichier MCGAR200 à l'adresse
        http://www.sattech.net/cgi-bin/Download/download.cgi?v=1006528586 puis le décompresser sur votre ordinateur dans le répertoire de votre choix.
      • Télécharger le logiciel Funprom V. 2.44 à l'adresse
        http://www.sattech.net/cgi-bin/Download/download.cgi?v=1001621121 et installer le sur votre ordinateur.
      • Télécharger le logiciel WinExplorer V. 4.6 à l'adresse
        http://www.crazy-concepts.com/images/winexp46.zip et l'installer sur votre ordinateur. Vous aurez aussi à installer le fichier Microsoft Script Control disponible à l'adresse http://msdn.microsoft.com/scripting/scriptcontrol/x86/sct10en.exe
        De plus pour les utilisateurs de Windows95 le fichier DCOM95 est à télécharger et à installer à l'adresse http://download.microsoft.com/msdownload/dcom/95/x86/en/dcom95.exe
        Pour les utilisateurs de Windows98 le fichier DCOM98 est à télécharger et à installer. Il est disponible à l'adresse http://download.microsoft.com/msdownload/dcom/98/x86/en/dcom98.exe
      • Effectuer le branchement du circuit 24LCxxx ou 24Cxxx sur votre carte AVR comme mentionné précédemment.
      • Brancher votre programmeur ISO à votre ordinateur et insérer votre carte AVR dans le programmeur. Il est important de préciser que votre programmeur ISO doit être muni d'un cristal de 3.6864 Mhz.
      • Lancez le logiciel Funprom puis dans la fenêtre qui s'ouvrira cliquez sur "Flash File". Une nouvelle fenêtre s'ouvrira vous permettant de choisir le répertoire dans lequel se trouve le fichier McgARbev200.hex. Ce fichier est dans le répertoire ou vous avez décompressé le fichier MCGAR200 mentionné précédemment.
      • Cliquez ensuite sur "Int eeprom". Encore ici, une nouvelle fenêtre s'ouvrira vous permettant de choisir le répertoire dans lequel se trouve le fichier McgAR200.eep. Ce fichier est dans le répertoire ou vous avez décompressé le fichier MCGAR200 mentionné précédemment.
      • Cliquez ensuite sur le bouton "Program". Vous pourrez suivre au bas de la fenêtre la progression de la programmation.
      • Copiez les fichiers Areep200.i2c et McgAR200.xvb contenues dans le fichier MCGAR200 dans le répertoire de WinExplorer.
      • Lancez le logiciel WinExplorer puis dans le menu File choisir la commande Open script. Une fenêtre s'ouvrira pour vous permettre de choisir le répertoire dans lequel se trouve le fichier Mcgar200.xvb. Ce fichier doit être présent dans le même répertoire que WinExplorer.
      • Dans le menu Configure choisir "Program Parameters". Dans cette fenêtre dans la section "Quick settings" choisir Echostar with 3.6864 xtal. Ensuite modifier la valeur inscrite dans le champ "Byte delay" pour 1900.
      • Cliquez sur l'onglet "Program settings" et vous assurez que les cases "Log transactions", Display fuse byte after each script" et "Display USW after each script" ne sont pas cochées. Cliquez ensuite sur le bouton OK.
      • Dans le menu Card choisir la commmande "Execute script". Le logiciel procédera à une réinitialisation (reset) de votre carte et à une validation. Si ces options sont réussies, un mot de passe vous sera demandé pour l'exécution du script. Vous pouvez y inscrire n'importe quoi mais une valeur doit être inscrite. Une boite de dialogue vous apparaîtra vous permettant d'effectuer un choix, choisir EEPROM stuff. Voici une image de cette boite.

      • Une seconde boîte de dialogue vous permettra de choisir une valeur, ici il faut choisir EEPROM file. Voici une image de cette boîte.

      • Une troisième boîte de dialogue vous demandera aussi une réponse. Il faut répondre Load I2C. Voici une image de cette boîte de dialogue.

      • Le logiciel vous indiquera ensuite le logiciel qu'il utilisera pour la programmation soit Areep200.I2C et vous proposera une valeur par défaut de 1 dans cette fenêtre. Acceptez cette valeur pour poursuivre. Voici une représentation de cette fenêtre.

    Le logiciel débutera alors la programmation de votre circuit 24LCxxx ou 24Cxxx et cette fenêtre vous apparaîtra pour vous indiquer la progression du travail. Cette programmation peut prendre de 20 à 30 minutes mais de doit être effectué qu'une seule fois.
    Maintenant que la programmation de votre circuit supplémentaire est terminée vous devez compléter la programmation de votre carte AVR pour la rendre fonctionnelle. Avant de passer à cette étape il est important d'expliquer ici les opérations qui viennent d'être complétées et celles à venir. Pour qu'une carte AVR fonctionne elle a besoin de divers paramètres (No IRD, No CAM, Type de fonctionnement etc.) lui permettant d'émuler ou de copier le plus fidèlement possible le fonctionnement de la vrai CAM. Cette partie de la programmation est stockée sur le ATMEL AT90S8515. Les logiciels permettant de programmer ces données dans le AT90S8515 utilisent toute la capacité de stockage présente dans le circuit. Lorsque la première version de logiciel permettant de rendre les cartes AVR autoroll (MCGAR101) est apparu, il suffisait de programmer sa carte AVR avec ce logiciel de de relier les broches 10 et 12 (11 et 14 sur modèle PLCC) pour que la carte capte seule les codes (AUX0 et AUX1) via le signal satellite et se mette à jour seule suivant les changements de codes. Suite à un signal envoyé par BEV au début de l'automne 2001 ce fonctionnement "autoroll" a été bloqué. Les programmeurs se sont alors mis à la tâche de résoudre le problème pour fournir aux usagers un nouveau logiciel permettant de revenir au mode autoroll avec les cartes AVR. Les programmeurs se sont rapidement rendus compte que le logiciel occuperait plus d'espace mémoire que ce qui est disponible sur le circuit AT90S8515. La solution a donc été d'ajouter un circuit aux cartes AVR existantes pour augmenter l'espace mémoire disponible et ainsi contenir le nouveau logiciel. L'étape qui a été réalisée précédemment a consisté à faire l'ajout de ce circuit à la carte AVR et à procéder à sa programmation soit à l'aide du logiciel Jeepers directement sur le port parallèle de l'ordinateur ou à l'aide d'un programmeur ISO. Ce nouveau circuit contient la programmation permettant de rendre la carte Autoroll. Maintenant demeure la programmation des éléments restants soient le numéro du récepteur, CAM etc. Avant de passer à cela il est bon d'expliquer brièvement le fonctionnement de tout circuit du type AT90S8515 , 24LCxxx ou 24Cxxx. Pour que ces circuits puissent exécuter la programmation qu'ils contiennent ils ont besoin d'un programme interne leur indiquant les opérations à exécuter. Cette programmation se nomme "Flash" et est la même pour toutes les cartes AVR si elle est faite à partir du même logiciel. Considérant que certains paramètres diffèrent d'une carte à l'autre (No de IRD, no de CAM etc.), ces données sont alors stockées dans le circuit dans une mémoire particulière appelée EEPROM. Donc dans son mode d'opération le circuit (par exemple le AT90S8515) exécute son programme de base (le Flash) et lorsque le programme de base requière une valeur qui peut différer d'une carte à une autre, le programme de base (le Flash) va cueillir cette information dans la section EEPROM du circuit. Voilà donc pourquoi tous les logiciels de programmation de carte AVR ont des commandes permettant de programmer, lire ou vérifier le FLASH ou le EEPROM du circuit.
    Programmation du Flash et du EEPROM de votre carte AVR
    Passons maintenant à la programmation du FLASH et du EEPROM du circuit AT90S8515 de votre carte AVR. Il existe une multitude de logiciels pour effectuer ce travail. Les plus répandus sont Eepedit, Jeepers et Ankara. Nous ne nous attarderons pas sur chacun car cela deviendrait rapidement redondant puisque tous ces logiciels regroupent à peu de choses près les mêmes fonctions. Il est bon de noter cependant que pour que votre carte fonctionne en mode autoroll, seule certaines versions de ces logiciels sont aptes à le faire. Nous allons ici nous concentrer sur le logiciels Jeepers version 1.2.0 puisque ce logiciel nous apparaît être le plus complet à ce jour.
      • Après avoir fabriqué ou acheté votre carte AVR et l'avoir muni du circuit 24LCxxx ou 24Cxxx pour ceux qui désirent avoir une carte de type autoroll, il faut maintenant la programmer pour la rendre fonctionnelle. Rappelez-vous que tout comme la véritable CAM fourni avec votre récepteur une carte AVR programmé ne fonctionnera qu'avec le récepteur pour lequel elle fût programmée. Pour la programmation vous devez avoir accès à un ordinateur fonctionnant sous Windows 95,98, ME ou XP, muni d'un port parallèle (imprimante) DB25 et possédant un accès à Internet. Il vous faudra aussi télécharger le logiciel de programmation. Ce logiciel est disponible à l'adresse http://www.sattech.net/cgi-bin/Download/download.cgi?v=1007083899 et le fichier se nomme Jeeper 1.2.0
      • Si vous avez opté pour fonctionner avec un forfait de BEV vous êtes maintenant prêt à programmer votre carte AVR. Pour se faire ouvrer le logiciel Jeepers que vous avez téléchargé et installez sur votre ordinateur. Cette fenêtre vous apparaîtra.

    Dans la section Program vous devez choisir MCGAR200
    Dans la section Network vous devez choisir ExpressVu
    Dans la section Enabler type vous devez choisir Married sub puisque vous comptez fonctionner avec votre forfait donc avec votre CAM véritable, mais aussi avec votre carte AVR qui vous permettra d'obtenir l'ensemble des canaux.
    Dans la section Receiver vous devez inscrire dans le champ IRD# votre numéro de récepteur inscrit à l'arrière de l'appareil. Ce numéro est du type R00....
    Dans le champ CAM# vous devez inscrire le numéro inscrit à l'endos de votre CAM véritable. Ce numéro est du type S00....
    Dans la section Keys, vous devez cliquer sur le bouton Get. Votre ordinateur se connectera au site http://www.sattech.net/keys/ pour obtenir les 4 clés publiques requises. Si vous n'arrivez pas à rejoindre ce site à l'adresse ci-avant mentionné, voici une adresse alternative: http://www.dishnethack.net/keys/
    Des 4 clés publiques, celles nommées Key0 et Key1 ne sont pas utilisées par BEV mais par les réseaux américains. Les clés Aux0 et Aux1 sont celles utilisées par BEV. Lors de l'envoi des signaux satellites, le fournisseur envoi aussi ces deux clés publiques vers le récepteur mais une seule est utilisée par le récepteur pour la décryption. Copiez la valeur inscrite devant Aux0 dans le champ Public Key de la section CAM du logiciel. Ensuite dans la section CAM il vous faut choisir ExpressVu comme type de réseau et choisir Key0 puisque c'est la clé Aux0 que nous avons programmée comme clé publique.
    Dans la section Time Zone, vous devez choisir le fuseau horaire correspondant à votre emplacement. Pour l'Est du Canada le choix devrait se porter sur AST/EDT lorsque nous sommes durant la période d'été (Heure avancée) et sur EST/CDT durant la période d'automne et d'hiver (heure normale)
    Dans la section Zip Code inscrire 0 car ce champ est utilisé par les systèmes américains et non BEV. Finalement il faut cocher la case Random Password et vous assurer que votre carte AVR est branchée au port parallèle de votre ordinateur. N'effectuer jamais le branchement de votre carte AVR à votre ordinateur lorsqu'il est sous tension et, lors de la manipulation de votre carte AVR, il est important de prendre les mesures pour éviter toute décharge d'électricité statique vers la carte.
    Les champs Min Tier, Max Tier doivent conserver les valeurs par défaut proposé par le logiciel.
    Pour le champ Blackout, cliquez sur la flèche à l'extrémité droite du champ et choisir la valeur FF FF FF 7F 7F 7F 7F 7F 7F 7F 7F 7F 7F 7F 7F dans le menu déroulant.
    Maintenant que toutes ces étapes sont terminées vous êtes prêts à programmer votre carte AVR en appuyant sur le bouton Full Monty du logiciel seulement si vous avez programmé votre circuit 24LCxxx ou 24Cxxx avec le logiciel Jeepers. Si vous avez programmé votre circuit 24LCxxx ou 24Cxxx à l'aide d'un programmeur ISO vous devez choisir le menu ACTION et la commande Write EEPROM. Vous verrez dans la barre d'état du logiciel la progression de la programmation. Lorsque la programmation est terminée, mettre l'ordinateur hors tension puis retirer la carte AVR du connecteur parallèle. Votre carte est maintenant utilisable dans votre récepteur cependant il est important de prévoir des protections dans votre récepteur pour éviter les ECM possibles des fournisseurs avant toute utilisation de votre carte AVR dans le récepteur. Pour l'utilisation, insérer votre carte AVR dans votre récepteur avec le connecteur DB25 vers le haut, puis insérer votre CAM dans votre carte AVR avec la partie de votre CAM portant le numéro de CAM vers le haut. La section traitant des mesures de protections sera abordée plus loin dans ce guide. Si votre carte ne fonctionne pas reprendre la programmation en indiquant dans le champ Public Key de la section CAM du logiciel la clé AUX1. Ensuite dans la section CAM il vous faut choisir ExpressVu comme type de réseau et choisir Key1 puisque c'est la clé Aux1 que nous avons reprogrammée comme clé publique. Refaire un Full Monty ou un Write EEPROM selon le cas et voilà! Après avoir programmé votre carte de cette façon elle fonctionnera tant et aussi longtemps que vous ne mettrez pas votre véritable CAM seule dans le récepteur...pourquoi me direz-vous? Nous allons prendre ici le temps d'expliquer la notion de Clé publique lors du fonctionnement de la carte AVR conjointement avec la véritable CAM. Lorsque la CAM est insérée dans la carte AVR elle est protégée en écriture. Ceci signifie qu'aucune information provenant du signal satellite ne peut s'inscrire sur la puce électronique de la véritable CAM. Pour le fonctionnement la carte AVR doit pouvoir communiquer avec la véritable CAM et à ce titre un code d'échange doit être commun aux deux cartes. Il est important de comprendre cette notion de code commun qui est complètement différent en termes d'utilisation par la carte AVR des codes AUX0 et AUX1. Considérons qu'une CAM est insérée dans un récepteur, elle possède alors sur sa puce deux codes présents soient les valeurs de AUX0 et AUX1 envoyé par le satellite. Une seule de ces valeurs est active, c'est à dire utilisée par le récepteur pour la décryption du signal satellite. Supposons que les codes présents sur la CAM sont;
    AUX0: AA AA AA AA AA AA AA AA
    AUX1: BB BB BB BB BB BB BB BB
    La clé active étant la clé AUX0
    Nous programmons alors notre carte AVR en inscrivant dans la section CAM du logiciel Jeepers la valeur de AUX0 dans le champ Public Key et nous cochant la case Key0 pour indiquer que nous utilisons la valeur de AUX0 comme clé active. Donc à ce moment précis nous sommes certains que la CAM et la carte AVR possèdent le même code commun d'échange soit la valeur de AUX0. Nous retirons alors la CAM du récepteur et l'insérons dans la carte AVR puis nous introduisons la carte AVR dans le récepteur. À partir de ce moment la CAM est protégée en écriture donc peu importe les valeurs qui seront transmises par le signal satellite vers le récepteur, ces valeurs ne seront jamais inscrites sur la CAM. Supposons maintenant que BEV décide de modifier les codes et transmet les valeurs suivantes via le signal satellite;
    AUX0: CC CC CC CC CC CC CC CC
    AUX1: BB BB BB BB BB BB BB BB
    La clé active étant la clé AUX1
    Seule la carte AVR recevra ces nouvelles valeurs et les inscrira dans sa mémoire comme étant les nouvelles clés, cependant la carte AVR ne modifiera pas la valeur du code commun d'échange avec la CAM qui est inscrite à un autre emplacement de sa mémoire et qui correspond à l'ancienne valeur de AUX0 soit AA AA AA AA AA AA AA AA. La carte AVR utilise donc les nouvelles clés reçues par le signal satellite pour procéder à la décryption du signal satellite et vous fournir une image télé mais utilisera toujours la même valeur du code commun d'échange avec la CAM soit AA AA AA AA AA AA AA AA. Donc pour ceux qui ont bien compris ces explications le mode autoroll permet la mise à jour des codes utilisés pour vous fournir une image télé mais ne change en rien la valeur du code commun d'échange. Tant que ce code commun est le même sur la CAM et sur la AVR vous pourrez voir la télé cependant dès que vous insérerez votre CAM seule dans votre récepteur, elle ne sera plus protégée en écriture ce qui veut dire que de nouvelles valeurs s'inscriront sur votre CAM et ces valeurs ne correspondront plus à la valeur que vous avez programmé dans la section CAM de votre carte AVR à l'aide du logiciel Jeepers. Vous devrez alors refaire la programmation de votre AVR pour tenir compte de ces nouvelles valeurs.

      • Si vous avez opté pour fonctionner avec ou sans forfait de BEV et que votre récepteur permet d'y lire le boxkey, vous devez obtenir le numéro unique du récepteur (Boxkey) avant de pouvoir programmer votre carte AVR. Pour effectuer cette lecture vous aurez besoin d'acheter ou de vous fabriquer un appareil de prise de lecture appelé JTAG, du nom du connecteur auquel il se branche sur le récepteur. Vous trouverez une illustration d'un JTAG de fabrication artisanale à l'adresse; http://www.geocities.com/electronics1ST/JTAG.html
      • Si vous désirez fabriquer vous-même cet appareil, un plan et une description (en langue anglaise) sont disponibles à l'adresse:
        http://www.sattech.net/cgi-bin/Download/download.cgi?v=999316517 et le fichier à télécharger se nomme Very simple JTAG.zip
      • Une version beaucoup plus élaborée et sécuritaire peut se construire à partir du schéma disponible à l'adresse suivante:
        http://www.minsk2000.to/sattv/dynamit/jtag.htm
      • Vous aurez aussi besoin d'un logiciel permettant la lecture. Ce fichier est aussi disponible à l'adresse
        http://www.sattech.net/cgi-bin/Download/download.cgi?v=1009285133 et le fichier se nomme Jkeys 1.3.2
      • Pour l'achat d'un JTAG le site http://www.sattech.net/modules.php?op=modload&name=Links&file=index présente une section dédié aux fournisseurs. Nous vous recommandons de procéder à l'achat par paiement contre remboursement (COD) seulement.
      • Après avoir obtenu votre JTAG vous le brancher à votre récepteur (hors-tension) soit par soudure s'il s'agit d'un JTAG fait à la main, soit à l'aide du connecteur dans le cas de certains JTAG commerciaux. La prise JTAG est située sous le récepteur. Nous vous recommandons de consulter le mode de branchement fourni dans le fichier Very simple JTAG.zip pour les modèles x700 car il est bien illustré, pour certains autres modèles, voici un tableau illustrant le schéma de branchement;
    MODÈLE 3100 (Processeur LSI SC2000)
    Connecteur DB25 Résistance 100 ohms JTAG du récepteur
    Pin 2---------------------------------------/\/\/\/------------------------------------Pavé 3
    Pin 3---------------------------------------/\/\/\/------------------------------------Pavé 4
    Pin 4---------------------------------------/\/\/\/------------------------------------Pavé 5
    Pin 5---------------------------------------/\/\/\/------------------------------------Pavé 7
    Pin 13-------------------------------------/\/\/\/-------------------------------------Pavé 6
    Pins 18 à 25------------------------------------------------------------------------Ground
    Numérotation des pavés du JTAG sous le récepteur 3100
    MODÈLE 5100 (Processeur STI55xx)
    Connecteur DB25 Résistance 100 ohms JTAG du récepteur
    Pin 2------------------------------------------/\/\/\/---------------------------------Pavé 2
    Pin 3------------------------------------------/\/\/\/---------------------------------Pavé 3
    Pin 4------------------------------------------/\/\/\/---------------------------------Pavé 4
    Pin 5------------------------------------------/\/\/\/---------------------------------Pavé 6
    Pin 13----------------------------------------/\/\/\/----------------------------------Pavé 5
    Pins 18 à 25------------------------------------------------------------------------Ground
    Numérotation des pavés du JTAG sous le récepteur 5100
    MODÈLE 6000 (Processeur STI55xx)
    Connecteur DB25 Résistance 100 ohms JTAG du récepteur
    Pin 2------------------------------------------/\/\/\/--------------------------------Pavé 2
    Pin 3------------------------------------------/\/\/\/--------------------------------Pavé 3
    Pin 4------------------------------------------/\/\/\/--------------------------------Pavé 5
    Pin 5------------------------------------------/\/\/\/--------------------------------Pavé 7
    Pin 13----------------------------------------/\/\/\/---------------------------------Pavé 4
    Pins 18 à 25-----------------------------------------------------------------------Ground
    Numérotation des pavés du JTAG sous le récepteur 6000
    Branchez le connecteur DB25 du JTAG au port parallèle de votre ordinateur. Évidemment l'ordinateur et le récepteur doivent être hors-tension. Après le branchement, mettre l'ordinateur sous tension puis le récepteur sous tension et charger le logiciel JKeys. Ensuite vous verrez la fenêtre suivante;



    Si le branchement de votre JTAG est incorrect c'est la fenêtre que vous verrez. Dans le cas ou votre branchement est correct, vous verrez devant "Device ID" et "Device" des valeurs. Ces valeurs sont variables dépendant du modèle de récepteur. Le logiciel inscrira le numéro du receveur dans le champ IRD# et inscrira le boxkey. Si ces données n'apparaisse pas automatiquement vous pouvez appuyer sur le bouton "Find Keys" et si vos connections sont correctes votre boxkey apparaîtra. Il est possible de sauvegarder ces informations sur disquettes en appuyant sur le bouton "Save Mem" et en indiquant au logiciel le répertoire de destination. Il est à noter que le logiciel est conçu pour ne lire que les données relatives au numéro de récepteur et de boxkey de façon automatique mais il est possible de lire l'ensemble des données contenues sur le TSOP pour les conserver à titre de sauvegarde en cas de défaillance ou de remplacement du TSOP. Pour ce faire vous devez connaître l'adresse de départ (Start address) et la longueur de données (Data Len ou Byte). Vous pourrez trouver ces informations dans le document créé par SatFTA et disponible à l'adresse suivante;
    http://www.geocities.com/benstone101/jtag.html
    Vous entrez ces valeurs dans les champs correspondants du logiciel Jkeys puis vous appuyez sur le bouton "Save Mem". Cette opération sera plus ou moins longue en fonction du type de receveur que vous possédez.
      • Passons maintenant à la programmation de la carte AVR pour ceux qui désirent fonctionner avec ou sans forfait mais en connaissant le boxkey de leur receveur. Pour se faire ouvrir le logiciel Jeepers que vous avez téléchargé et installez sur votre ordinateur. Cette fenêtre vous apparaîtra.



    Dans la section Program vous devez choisir MCGAR200
    Dans la section Network vous devez choisir ExpressVu
    Dans la section Enabler type vous devez choisir No CAM puisque vous comptez fonctionner avec ou sans forfait mais sans votre CAM véritable.
    Dans la section Receiver vous devez inscrire dans le champ IRD# votre numéro de récepteur inscrit à l'arrière de l'appareil. Ce numéro est du type R00....
    Dans le champ CAM# vous devez inscrire le numéro inscrit à l'endos de votre CAM véritable. Ce numéro est du type S00....
    Dans le champ BoxKey vous devez inscrire la valeur que vous avez lu avec votre JTAG et le logiciel Jkeys.
    Dans la section Keys, vous devez cliquer sur le bouton Get. Votre ordinateur se connectera au site http://www.sattech.net/keys/ pour obtenir les 4 clés publiques requises. Si vous n'arrivez pas à rejoindre ce site à l'adresse ci-avant mentionné, voici une adresse alternative: http://www.dishnethack.net/keys/
    Des 4 clés publiques, celles nommées Key0 et Key1 ne sont pas utilisées par BEV mais par les réseaux américains. Les clés Aux0 et Aux1 sont celles utilisées par BEV. Lors de l'envoi des signaux satellites, le fournisseur envoi aussi ces deux clés publiques vers le récepteur mais une seule est utilisé par le récepteur pour la décryption. Pour ceux qui ont ajoutés le circuit 24LCxxx ou 24Cxxx il est possible d'indiquer seulement la valeur 00 00 00 00 00 00 00 00 au lieu des 2 clés publiques (AUX0 et AUX1). Votre carte captera elle-même les clés à partir du signal satellite mais cela prendra jusqu'à 5 minutes à la première utilisation de la carte.
    Dans la section Time Zone, vous devez choisir le fuseau horaire correspondant à votre emplacement. Pour l'Est du Canada le choix devrait se porter sur AST/EDT lorsque nous sommes durant la période d'été (Heure avancée) et sur EST/CDT durant la période d'automne et d'hiver (heure normale)
    Dans la section Zip Code inscrire 0 car ce champ est utilisé par les systèmes américains et non BEV. Finalement il faut cocher la case Random Password et vous assurer que votre carte AVR est branchée au port parallèle de votre ordinateur. N'effectuer jamais le branchement de votre carte AVR à votre ordinateur lorsqu'il est sous tension et, lors de la manipulation de votre carte AVR, il est important de prendre les mesures pour éviter toute décharge d'électricité statique vers la carte.
    Les champs Min Tier, Max Tier doivent conserver les valeurs par défaut proposé par le logiciel.
    Pour le champ Blackout, cliquez sur la flèche à l'extrémité droite du champ et choisir la valeur FF FF FF 7F 7F 7F 7F 7F 7F 7F 7F 7F 7F 7F 7F dans le menu déroulant.
    Maintenant que toutes ces étapes sont terminées vous êtes prêts à programmer votre carte AVR en appuyant sur le bouton Full Monty du logiciel seulement si vous avez programmé votre circuit 24LCxxx ou 24Cxxx avec le logiciel Jeepers. Si vous avez programmé votre circuit 24LCxxx ou 24Cxxx à l'aide d'un programmeur ISO vous devez choisir le menu ACTION et la commande Write EEPROM. Vous verrez dans la barre d'état du logiciel la progression de la programmation. Lorsque la programmation est terminée, mettre l'ordinateur hors tension puis retirer la carte AVR du connecteur parallèle. Votre carte est maintenant utilisable dans votre récepteur cependant il est important de prévoir des protections dans votre récepteur pour éviter les ECM possibles des fournisseurs avant toute utilisation de votre carte AVR dans le récepteur. Pour l'utilisation, insérer votre carte AVR dans votre récepteur et ranger dans un endroit sûr votre CAM véritable. Ce guide se poursuit avec la section traitant des mesures de protections.
    Mesure de protections (Blockers) :
    Le fournisseur de services sait et tente de bloquer le piratage de son réseau. Pour ce faire il utilise des contre-mesures électroniques (ECM). Une contre-mesure peut-être mineure (remplacement de clé publique) ou majeure (visant la mise hors-service des cartes AVR ou du récepteur). Le fournisseur envoi dans son signal satellite une programmation particulière que le récepteur exécute. Cette programmation peut changer le Boxkey du récepteur ce qui nécessitera la reprogrammation de la carte AVR et/ou détecter la présence de la carte AVR et la rendre inopérante. Les contre-mesures sont encore assez méconnues mais il ne faut pas les ignorer. Le but est donc de les bloquer dans la mesure des connaissances actuelles du procédé. Il existe un blocage des ECM sur le récepteur à deux niveaux. Le premier vise le blocage du EEPROM et le second du TSOP.
    Ce blocage permet d'interdire l'écriture de données sur ces deux circuits intégrés. L'installation de ces protections devrait être faite par une personne ayant des connaissances en électronique car elle implique des travaux de micro-soudure sur la plaque-mère du récepteur. Dans le cas ou un profane désire tente sa chance les plans d'installation des blocages sont disponibles aux adresses suivantes;
    Modèle 1000,2700,3000,3500, 3700,4000,4500,4700
    EEPROM: http://www.geocities.com/eepromlock/Eeprom_Lock.html
    TSOP: http://www.sattech.net/modules.php?op=modload&name=Sections&file=index&re q=viewarticle&artid=13
    Modèle 3100 et 5100
    EEPROM: http://www.dishmod.com/eprom.html pour un schéma sans interrupteur ou à l'adresse http://www.geocities.com/eepromlock/Eeprom_Lock.html en utilisant le schéma du modèle 2700
    TSOP: http://www.geocities.com/tsoplocker/main.htm
    (Il est à noter qu'au moment de rédiger ce manuel, le blocage du TSOP sur le modèle 5100 est toujours à l'étude à l'adresse mentionnée ci-avant et que les données pour le modèle 6000 ne sont pas disponibles. Cependant le EEPROM du modèle 5100 est verrouillable de la même façon que le modèle 3100 et ce même si ce EEPROM est du type 24LC64. Pour le modèle 3100 il a circulé une information dans les forums à l'effet que le blocage du EEPROM causait un problème de gel de l'image du récepteur. Ceci est faux dans la mesure ou le blocage du EEPROM est réalisé selon la même méthode que pour le modèle 2700.)
    Lorsque vos blockers sont installés comment savoir s'ils sont efficace. Pour ce qui est du blocage du EEPROM il est aisé de le vérifier. Mettre votre interrupteur de blocage du EEPROM en position verrouillé (lock) puis mettre sous tension votre récepteur. Dans le menu de BEV modifier la langue d'affichage (voir votre guide BEV sur les instructions pour réaliser ceci) puis sauvegarder cette modification. Fermer le récepteur et le débrancher pendant 30 secondes. Rebrancher et mettre sous tension le récepteur, si la sauvegarde de la modification ne s'est pas effectuer votre blocage du EEPROM est fonctionnelle. Vous pouvez donc en déduire que pour pouvoir modifier vos choix d'utilisateur dans les divers menu de BEV votre EEPROM doit être déverrouillé. Je vous conseille de toujours passer du mode verrouillé à déverrouillé avec votre récepteur hors-tension. Pour ce qui est de la vérification du blocage du TSOP cela est plus compliquée et requière de repointer votre antenne sur un autre satellite. Nous n'entrerons pas dans les détails de cette opération trop complexe mais si cela vous interresse vous pourrez trouver les explications nécessaire sur le forum de discussion de BEV à l'adresse suivante http://www.sattech.net/. Apporter seulement une grande attention lors de l'installation de ce blocage et il devrait fonctionner.
    Ligne téléphonique du récepteur :
    Lorsque vous utilisez les services de BEV de façon légale et que vous procédez à l'achat d'un film (PPV) les données relatives à cet achat vont s'inscrire sur la puce de votre CAM. Considérant que la capacité de stockage de la CAM est limitée, le récepteur de BEV est conçu pour téléphoner à un centre de BEV de façon sporadique pour y transmettre les informations contenues sur votre CAM et ainsi pouvoir vous facturer vos achats. Il n'y a pas d'autres utilités à cette ligne téléphonique sinon de permettre à BEV de vérifier à distance si vous utilisez un dispositif de piratage. Donc que vous ayez décidé de fonctionner avec un forfait de base à BEV ou sans forfait aucun....ne branchez pas votre ligne téléphonique.
    Modification de forfait :
    Si vous êtes un ancien client de BEV qui vient de se joindre au groupe des utilisateurs de AVR vous voudrez probablement réduire votre forfait actuel à un forfait de base. Vous pouvez appeler le service à la clientèle de BEV et faire cette demande avec votre carte AVR dans votre récepteur, il n'y a pas de problème. Le ou la préposé de BEV vous demandera le numéro de révision de votre CAM accessible à partir du bouton SySInfo de la télécommande, vous n'avez alors qu'à répondre que vous n'êtes pas devant votre appareil pour lui donner cette information. Le ou la préposé acceptera votre demande. Vous pouvez aussi opter pour faire cette modification de façon standard soit en enlevant votre AVR de votre récepteur, en branchant votre ligne téléphonique et en mettant vos blocages en mode déverrouillé, ensuite vous pouvez appelé BEV. Il est bon de dire qu'avec la première méthode le signal provenant du satellite et informant votre récepteur de la modification de forfait est actif durant environ un mois donc si votre CAM n'est pas re-insérer seule dans le récepteur durant cette période elle restera activé selon votre ancien forfait. Il faut aussi noter que si vous optez pour la seconde solution il est primordial de retirer votre AVR de votre récepteur car lorsque le ou la préposé vous demandera le numéro de révision de votre CAM à partir du menu SySInfo de la télécommande, c'est le numéro de révision de votre AVR et non celle de votre CAM véritable que vous transmettrez et vous aurez de gros problèmes....
    Dépannage et renseignements divers :
    Master reset
    Pour effectuer une réinitialisation complète de votre récepteur voici les étapes à suivre;
    • Sur la télécommande appuyez sur Menu
    • Choisir l'option Réglage du système (Set-up)
    • Choisir l'option Diagnostique
    • Sur la télécommande appuyez sur le bouton Info
    • Sur la télécommande appuyez sur flèche droite
    • Sur la télécommande appuyez sur flèche gauche
    • Sur la télécommande appuyez sur TV/Vidéo
    • Sur la télécommande appuyez sur Select
    • Mettre votre récepteur hors-tension pendant 30 secondes puis rebrancher
    Votre récepteur est maintenant revenu à sa configuration initiale, le verrouillage parentale est effaçé etc.
    À noter que cette procédure n'efface pas les données relatives à vos achats et contenues sur votre CAM véritable.
    Pour le modèle 5100 il existe une procédure particulière de réinitialisation, la voici;
    • Sur la télécommande appuyez sur Menu
    • Sur la télécommande appuyez sur la touche 6
    • Sur la télécommande appuyez sur la touche 3
    • Sur la télécommande appuyez sur la touche Info
    • Sur la télécommande appuyez sur flèche droite
    • Sur la télécommande appuyez sur flèche gauche
    • Sur la télécommande appuyez appuyez sur TV/Vidéo
    • Mettre votre récepteur hors-tension pour 30 secondes puis rebrancher
    • Vous recevrez un message de confirmation de l'opération
    Pour le modèle 5100 il existe aussi une procédure particulière de réinitialisation qui efface aussi le contenu du disque dur, la voici;
    • Sur la télécommande appuyez sur Menu
    • Sur la télécommande appuyez sur la touche 6
    • Sur la télécommande appuyez sur la touche 3
    • Sur la télécommande appuyez sur la touche Info
    • Sur la télécommande appuyez sur flèche droite
    • Sur la télécommande appuyez sur flèche gauche
    • Sur la télécommande appuyez appuyez sur Stop
    • Mettre votre récepteur hors-tension pour 30 secondes puis rebrancher
    • Vous recevrez un message de confirmation de l'opération
    Il est à noter que le fait d'effectuer une réinitialisation complète du système (pour tous les modèles) permet de supprimer le mot de passe utilisé dans le cas du verrouillage du système. Ceci est donc indispensable pour ceux qui ont oubliés le mot de passe du système.
    Bris de télécommandeSi votre télécommande de BEV est brisé vous pouvez la remplacer chez BEV pour un prix avoisinant les $99.00.Une alternative interressante est l'achat de la télécommande multi-fonctionnelle One-for-All modèle URC-5651 à $15.99 chez Costco. Vous pourrez trouver les détails de cette télécommande à l'adresse;
    http://www.oneforall.com/index2.html puis naviguer sous "Universal remote control" puis sous "Mainstreamline" puis finalement sélectionné le modèle URC 5650
    EEPROM 24LC16B de remplacementSi vous avez abîmé votre EEPROM en installant votre blocage voici l'adresse pour vous en procurer un de rechange;
    Pour les États-Unis
    http://www.digikey.com/scripts/us/dksus.dll?KeywordSearch
    Pour le Canada;
    http://canada.digikey.com/scripts/ca/dksus.dll?KeywordSearch
    et effectuer la recherche pour la pièce numéro 24LC16B/SN
    Liste des canaux disponibles sur BEVUn membre du forum de discussion de Sattech a mis à jour une liste des canaux disponibles sur BEV. Cette liste est disponible en format Acrobat reader (pdf) version 5.0 et HTML aux adresses:
    http://bevlisting.freeservers.com/ (pdf)
    http://www.lyngsat.com/dig/expressvu_sid.shtml (html)
    Sauvegarde des données de votre carte AVR
    Après programmation de votre carte AVR vous voudrez probablement conserver les données que vous avez programmées sur votre carte avec le logiciel Jeepers. Vous pouvez enregistrer ces données en utilisant la commande Save EEP du menu File de ce logiciel. Si votre carte nécessite une reprogrammation vous pourrez toujours ouvrir votre logiciel puis à partir de la commande Load EEP du menu File charger dans le logiciel les données préalablement enregistrées.
    Programmation de votre carte AVR - Initialization failed ou autres
    Si vous recevez ce message d'erreur en tentant de programmer votre carte AVR voici quelques causes possibles;utiliser un câble DB25 de type "straight thru" avec des connecteurs DB25 mâle à chaque bout.
    • Relancer votre ordinateur en mode sans échec puis tenter de programmer votre carte AVR avec le logiciel Jeepers. Dans certains cas, certains périphériques attachés à votre ordinateur peuvent causer un conflit empêchant la programmation de votre carte. Le mode sans échec évite ces conflits.
    • Vérifier si votre microprocesseur ATMEL est inséré du bon côté dans votre carte AVR. Si vous tenez votre carte AVR dans votre main avec le connecteur DB25 de la carte vers la gauche, la pin 1 du microprocesseur marqué par un petit cercle ou un petit triangle dans un coin du microprocesseur doit être insérer dans le coin supérieur gauche du support du processeur (IC socket) installé sur la carte AVR.
    • Regarder chaque soudure de votre carte AVR pour vous assurer qu'il n'y a pas de contact avec des points de soudure voisin ce qui peut causer des courts-circuits.
    • Vous assurer que votre port parallèle est configuré en mode ECP dans le BIOS de votre ordinateur.
    Écran noir
    Diverses raisons font que votre écran est noir et que vous n'avez pas de son ou seulement le son et aucune image. Voici une liste des raisons les plus communes, telles que recueillis sur le forum de discussion de http://www.sattech.net/
    • Vérifier les valeurs de Blackout programmées avec le logiciel Jeepers sur votre carte AVR. Cette valeur devrait être FF FF FF 7F 7F 7F 7F 7F 7F 7F 7F 7F 7F 7F 7F
    • Vérifier si votre carte AVR est insérée du bon côté dans votre récepteur. Le connecteur de votre carte AVR doit être vers le haut lorsqu'elle est insérée dans le récepteur.
    • Vérifier les soudures sur votre carte AVR pour vous assurer qu'il n'y a pas de court-circuits.
    • Vérifier si le microprocesseur Atmel de votre carte AVR est du bon côté. Si vous tenez votre carte AVR dans votre main avec le connecteur DB25 de la carte vers la gauche, la pin 1 du microprocesseur marqué par un petit cercle ou un petit triangle dans un coin du microprocesseur doit être insérer dans le coin supérieur gauche du support du processeur (IC socket) installé sur la carte AVR.
    • Vérifier la clé publique (Aux0 ou Aux1) utilisée pour programmer votre carte AVR et la case à cocher correspondante (Key0 ou Key1)
    • Si vous avez opté pour le fonctionnement avec un forfait de base de BEV, votre CAM doit être insérée dans votre carte AVR pour que le tout fonctionne.
    Plaquette vierge pour carte AVR
    Pour ceux qui désirent se procurer une plaquette vierge (PCB) de carte AVR vous pourrez vous la procurer aux adresses suivantes;
    Pour les Etats-Unis
    http://az-electronics.com/
    Pour le Canada et les Etats-Unis
    http://www.hightechhobby.com/
    Écrire/Lire le TSOP via la connection JTAG.
    Il est possible de reprogrammer le TSOP de son récepteur pour les modèles munis de connecteur JTAG sous le récepteur, cependant le modèle 3100 ne permet pas cette fonction à ce jour.
    Pour reprogrammer votre TSOP, voici la procédure à suivre;
    1. Brancher le connecteur JTAG au port parallèle de votre ordinateur et à votre récepteur
    2. Brancher le pad #1 du connecteur JTAG à la masse (ground) du récepteur.
    3. Mettre sous tension votre ordinateur
    4. Mettre sous tension votre récepteur
    5. Démarrer le logiciel Jkeys sur votre ordinateur
    6. Appuyer sur le bouton Flash Info, une fenêtre de dialogue va vous apparaître.
    7. Après environ 5 secondes débrancher le pad #1 du connecteur JTAG à la masse (ground) du récepteur.
    8. Appuyez immédiatement sur le bouton OK de la fenêtre de dialogue du logiciel Jkeys, la page permettant la reprogrammation du TSOP va vous apparaître.
    9. Cliquez sur le bouton Erase flash
    10. Cliquez sur le bouton Write flash et localiser sur votre ordinateur l'emplacement du fichier de sauvegarde (.bin)
    11. Lorsque l'opération est terminé quittez Jkeys, mettre hors tension votre récepteur et votre ordinateur et débrancher votre connecteur Jtag.
    Pour le modèle 6000 une procédure particulière est à suivre la voici;
    1. Brancher le connecteur JTAG au port parallèle de votre ordinateur et à votre récepteur
    2. Mettre sous tension votre ordinateur
    3. Mettre sous tension votre récepteur
    4. Démarrer le logiciel Jkeys sur votre ordinateur
    5. Appuyer sur le bouton Flash Info, une fenêtre de dialogue va vous apparaître.
    6. Mettre hors tension votre récepteur pour 30 secondes puis remettre sous tension.
    7. Appuyez immédiatement sur le bouton OK de la fenêtre de dialogue du logiciel Jkeys, la page permettant la reprogrammation du TSOP va vous apparaître.
    8. Cliquez sur le bouton Erase flash
    9. Cliquez sur le bouton Write flash et localiser sur votre ordinateur l'emplacement du fichier de sauvegarde (.bin)
    10. Lorsque l'opération est terminé quittez Jkeys, mettre hors tension votre récepteur et votre ordinateur et débrancher votre connecteur Jtag.
    Pour les vrais mordus, un membre senior de plusieurs forum (SatFTA) a dressé une liste exhaustive de tous les renseignements relatifs à la lecture/écriture du TSOP. Cette liste est disponible à l'adresse;
    http://www.geocities.com/benstone101/jtag.html
    Il est à noter que ceci ne s'adresse pas aux néophytes...
    Problème de certains logiciels sous Windows95
    Certains logiciel de programmation de carte AVR tel Eepedit ne fonctionne pas toujours sous Windows95. La cause la plus commune à ce problème est un fichier manquant. Ce fichier est disponible à l'adresse suivante;
    http://www.microsoft.com/windows95/downloads/contents/WUAdminTools/S_WUNetworkingTools/W95Sockets2/Default.asp Position des satellites Si vous désirez connaître la position d'un satellite par rapport à votre emplacement, vous trouverez à l'adresse suivante tous les renseignements requis; http://www.kusat.com/install/look.shtml Il est bon de savoir que le satellite utilisé par BEV se nomme NIMIQ1 et ceux utiliser par Dishnetwork se nomme Echostar Lors de l'utilisation de ce site ne pas oublier d'appliquer la correction pour la correction relative au nord magnétique versus le nord géographique. Un hyperlien sur le site vous permettra d'effectuer cette correction. Revendeur de carte AVR
    Lorsque vous décidez de commander une carte AVR par un revendeur faisant affaire sur Internet, il est primordial de passer votre commande contre paiement sur livraison. Ceci évite d'avoir à fournir votre numéro de carte de crédit sur le Web et ainsi vous assure d'une plus grande sécurité et votre anonymat est mieux protégé. Vous remarquerez dans les divers forums de discussion traitant de la télé par satellite qu'il y a toujours une section traitant des revendeurs à déconseiller car dans ce domaine comme dans tout autre il y a toujours des entreprises à éviter. Consultez ces forums avant de choisir un fournisseur. De même nous vous conseillons de faire affaire dans votre pays d'origine pour éviter que votre marchandise ne transite par la douane. Finalement pour les résidents du Canada je vous recommande un fournisseur particulièrement efficace et honnête à savoir Univers-Tronic. Il honorera votre commande avec rapidité, au prix convenu et vous assurera d'un remplacement prompt en cas de défectuosité du produit. Ce fournisseur ne vend cependant que des produits avec des composantes vierges (non programmées) et ne vous fournira pas les logiciels requis pour la programmation, c'est à vous de télécharger ces logiciels à l'aide des adresses fournies dans ce manuel. Pour avoir une description des produits offerts par ce fournisseur et passer votre commande, vous pouvez consulter son site Web à l'adresse; http://%20mtltest.multimania.com/
    Conclusion :
    Nous espérons que ce guide sans prétention pourra vous aider dans votre cheminement. Nous espérons pouvoir maintenir ce guide à jour pour le bien de tous. Vos commentaires, suggestions ou textes seraient grandement appréciés. Vous pouvez nous envoyer le tout à l'adresse: tvguidebev@hotmail.com
    La rédaction de ce guide s'est grandement inspirée des expériences et travaux des membres de http://www.sattech.net/ et de http://id-discussions.com/vBulletin nous tenons à les remercier.


  2. Merci soumisat, ahmed bel, slimbar disent merci

  3. #2
    Membre + Avatar de soumisat
    Inscrit
    Feb 2008
    Âge
    49
    Messages
    347
    Récepteur
    tata
    TV
    tc
    Remerciement / J'aime
    bonjour
    tout d'abord bravo pour ce travail remarquable,tres techenique ma fois,mais cela permet de faire quoi en clair?
    bonjour chez vous

  4. #3
    DZSatien Motivé
    Inscrit
    Dec 2007
    Messages
    438
    Récepteur
    tcl
    TV
    32 pouces
    Remerciement / J'aime
    super boulot tres technique peut etre trop(?)
    mais surtout d etre branche anciennes cartes qu en est il?
    bravo et merçi

  5. #4
    DZSatien Motivé
    Inscrit
    Dec 2007
    Messages
    438
    Récepteur
    tcl
    TV
    32 pouces
    Remerciement / J'aime
    les liens sont bizzaroides et pas mal perimés

  6. #5
    Nouveau
    Inscrit
    Apr 2007
    Âge
    49
    Messages
    16
    Remerciement / J'aime
    La mise à jour semble être nécessaire !!!!!!!!!

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
Nous contacter | DZSat | Archives | Haut de page