Merci Merci:  81
Likes Likes:  0
Dislikes Dislikes:  0
Page 2 sur 3 PremièrePremière 123 DernièreDernière
Affiche les résultats de 16 à 30 sur 43

Sujet : Le dictionnaire du satellite
Le problème de ce sujet a été résolu / Voir les messages utiles


  1. #16
    Membre d'Honneur Avatar de Lagdjil
    Inscrit
    Mar 2007
    Messages
    3 589
    Remerciement / J'aime


    .............O/P............

    O L
    voir : oscillateur local

    OFDM
    Abréviation de Orthogonal Frequency Division Multiplexing. Codage employé pour protéger la modulation QAM utilisée telle quelle sur le câble. Voir DVB.

    Offset
    Terme anglais. Littéralement, décalé, de côté. Utilisé pour définir un type de parabole particulier, dotée d'une source décentrée vers le bas. La source d'une antenne offset ne fait pas d'ombre sur la surface réfléchissant le signal, ce qui procure aux paraboles ne dépassant pas 1,20 m un meilleur gain.

    OGG Vorbis
    L'OGG Vorbis est au format de compression audio "ouvert" dont les codes source sont publics et peuvent être adaptés et modifiés par tout un chacun. Il n'en reste pas moins un format assez efficace. À 128 kbps, on atteint le niveau de qualité d'un CD Audio (1 Mo pour 1 minute). La structure de compression du format OGG est par ailleurs sensiblement différentes des MP3, WMA et autres AAC. Il segmente les sources audio en paquets successifs, l'algorithme de compression agissant dans un premier temps sur chaque paquet indépendamment des autres. Cela lui permet de ne pas avoir vraiment de faiblesse sur certaines fréquences et de conserver la même qualité quel que soit le type de musique. À cela s'ajoute des fonctions de polyphonie permettant de restituer jusqu'à 255 canaux son! La structure en paquet le rend en plus bien adapté à une utilisation en diffusion continue (streaming) sur l'internet, notamment pour les radios en ligne. Ouvert, le OGG Vorbis devrait rapidement évoluer et peut-être se rapprocher de l'AAC en termes de débit. Signalons par ailleurs que la compatibilité descendante est assurée, un fichier OGG Vorbis quelle que soit la version de son encodeur peut être lu par un lecteur plus ancien. De nombreux encodeurs et lecteurs sont compatibles avec l'OGG. Vous pouvez les retrouver sur le site www.vorbis.com.

    On Screen Display (OSD)
    En français, affichage sur écran. Expression anglaise se référant à un appareil qui utilise l'écran de télévision pour afficher ses différents menus, afin de faciliter les réglages ou son utilisation courante.

    Open TV
    Système d'exploitation (applications interactives) du terminal numérique de TPS. Développé par Thomson, il a d'abord été utilisé à l'étranger pour d'autres bouquets numériques, en association avec le contrôle d'accès Irdeto.

    Orion
    Nom d'un opérateur satellite. Orion 1, qui transmet ses signaux en Europe occidentale, est positionné à 37,5° Ouest.

    Orthomode
    Ou OMT. Le coupleur orthomode est un système de guide d'ondes en forme de T, permettant de raccorder sur la même source deux convertisseurs, pour distribuer simultanément, à partir d'une seule parabole, deux bandes d'émission ou deux polarisations différentes, émises sur un même satellite.

    Oscillateur local (OL)
    Dispositif électronique destiné à produire des courants alternatifs périodiques à une fréquence déterminée. En satellite, dans un LNB, l'oscillateur local permet de convertir la haute fréquence reçue du satellite, exprimée en GHz, en une fréquence intermédiaire exploitable par le démodulateur, en MHz. Les différentes fréquences de l'oscillateur local permettent d'exploiter les différentes bandes satellites. Les valeurs de l'OL des LNB sont généralement de 9,75 GHz en bande basse et 10,6 GHz en bande haute (parfois 10,75 GHz).
    Package
    Voir Bouquet.

    Paiement à la carte
    Ou à la séance. Pay per view en anglais. Consommation payante à l'unité de programmes audiovisuels.

    PAL
    Phase Alternation Line. Standard de télévision d'origine allemande, adopté à partir de 1966 dans de nombreux pays (notamment en Europe). Le système Pal emploie un signal de luminance et deux signaux de chrominance, représentant deux des trois couleurs primaires, la troisième étant obtenue en soustrayant du signal de luminance les valeurs pondérées des deux signaux transmis. Ces signaux modulent en amplitude, avec suppression de porteuse, deux sous-porteuses de même fréquence et en quadrature de phase. Mais, à chaque ligne, la phase d'une des sous-porteuses change d'une demi-période. La démodulation utilise une ligne à retard, de la durée d'une ligne, ce qui permet de comparer les signaux de chrominance d'une ligne à l'autre de l'image et de réduire certains défauts. Ce procédé est proche du NTSC américain pour la partie C et Y, mais assez éloigné concernant son balayage et le nombre d'images par seconde (25 images et 625 lignes).

    Panamsat
    Nom d'un opérateur satellite basé aux États-Unis. Deux de ses satellites diffusent actuellement en partie à destination de l'Europe, Panamsat 1 à 45° Ouest et Panamsat 3R à 43° Ouest, un troisième couvrant l'Afrique, Panamsat 4 à 68,5° Est.

    Panda
    Mis au point par la société Wegener, vise à améliorer le rapport signal/bruit des sous-porteuses audio en analogique, en complément de l'accentuation/désaccentuation.

    PAR
    P.A.R ou puissance apparente rayonnée ; elle correspond à la puissance du bloc émetteur amplifié par le gain d'antenne d'émission.

    Parabole
    Ou antenne parabolique. Collecteur d'ondes radioélectriques. Cette antenne utilise un réflecteur circulaire ou elliptique, de 35 cm à plusieurs mètres de diamètre. Elle concentre les signaux reçus en un seul point, que l'on appelle point focal. C'est l'endroit où doit venir se fixer la source et le convertisseur.

    Patcher
    Télécharger dans un terminal un logiciel pirate.

    Pay per view
    Voir paiement à la carte.

    PCMCIA
    Personal Computer Memory Card International Association. 1/ Format de carte d'extension ultra-plat, dédié aux portables. Utilisable en plug-and-play. Il en existe deux sorte, numérotées 1 et 2. La deuxième comporte trois sous-type, I, II et III, différenciés par leur épaisseur (respectivement 3.3, 5, 10.5 mm). 2/ Module qui s'introduit dans les terminaux numériques disposant d'une interface commune. Il faut bien sûr disposer de la carte comprenant le contrôle d'accès correspondant pour décrypter les programmes. Voir multicrypt.

    PCR
    Abréviation de l'expression anglaise "Programm Clock Reference ". Données envoyées dans le signal numérique en référence à la régénération de l'horloge à 27 MHz transmises environ toutes les 0,1s. En règle générale la valeur du PCR est identique à celle du PID Vidéo du programme concerné.

    PDC
    Programme Delivery Control. Système permettant l'envoi d'informations dans un signal audiovisuel pour déclencher automatiquement son enregistrement par le magnétoscope à l'heure réelle de début et de fin de l'émission souhaitée, après sa programmation. En fait, la chaîne envoie une impulsion pour déclencher puis arrêter l'enregistrement du programme par les magnétoscopes.

    Péage
    Se réfère à la télévision payante, pay TV en anglais. Programme de télévision utilisant un signal embrouillé, afin d'en limiter la réception à des personnes autorisées ou abonnées. Le paiement peut se faire préalablement, pour des périodes mensuelles par exemple, ou bien à la carte, de manière spontanée, pour un événement ponctuel. Le décryptage des signaux s'effectue avec un décodeur.

    Péritel
    Prise Péritel ou Scart : Scart Prise à 21 broches laissant transiter à la fois le son analogique, et la vidéo sous trois formes : composite, S-Vidéo et RVB. La péritel se révêle pratique pour chaîner les éléments tels décodeur, magétoscope, lecteur DVD et téléviseur. Attention, elle est cependant trompeuse sur la nature des signaux véhiculés dépendant directement de son câblage interne et de la configuration des appareils qu'elle relie.



    PID
    Vidéo ( PID V ) et audio ( PID A) . Abréviation de l'expression anglaise "Packet Identifiaction". Données envoyées dans le signal numérique permettant aux terminaux d'identifier un programme dans le flux numérique (Transport Stream). Les valeurs des PID V et PÏD A sont indiquées précisement pour chaque programme dans nos tableaux des chaînes satellite publiés chaque mois dans Télé Satellite

    PIP et POP
    Procédés d'incrustation d'image sur certains modèles de téléviseurs ou écrans vidéo. Le PIP (Picture In Picture) incruste une image (petite) dans une autre image (grande), sous forme d'une fenêtre de dimension variable. Le POP (Picture Out Picture) est réservé aux écrans 16/9 et permet d'incruster d'autres images sur la droite ou la gauche d'une image 4/3 principale, en utilisant la partie disponible de l'écran 16/9. Les sources d'images peuvent par exemple être externes (caméscope, magnétoscope…). Les téléviseurs possédant un double tuner permettent d'incruster l'image d'une autre chaîne que la principale.

    Pire
    Puissance isotrope rayonnée effective. EIRP en anglais (Effective Isotropic Radiated Power). Valeur relative à la puissance de l'émission satellite reçue au sol. Elle résulte à la fois de la puissance de l'émetteur et du gain de l'antenne d'émission. La Pire s'exprime en dBW (décibel/watts). Plus la valeur en dBW est élevée, plus la réception est simplifiée. On peut ainsi calculer la taille idéale des antennes de réception, en fonction de la Pire et de la localisation géographique de l'antenne de réception (voir chapitre des zones de couverture à ce sujet).

    Pixel
    Pixel (de l'anglais picture element ) : Point image élémentaire. Sur un téléviseur, il résulte de la juxtaposition de 3 pastilles de couleur rouge, vert et bleu. Sur les panneaux LCD, il est signifié par une diode à lumière dont est composée par milliers une matrice LCD. Plus le nombre total de ces pixels est important, meilleure sera la définition de l'image d'un vidéoprojecteur LCD. La TVHD requiert entre un et deux millions de pixels à l'écran pour afficher une résolution complète de l'image.Les écrans de télévision HD à tube présentent un "pas de pixel" variant généralement entre 0.25 et 0.3 mm. L'œil (pouvoir séparateur : environ 1 minute d'arc) peut distinguer 280 000 points d'image de format 4/3 en télévision. En portant ce nombre à 480 000, l'image paraît plus fine. Utilisé pour définir le pouvoir de résolution des capteurs d'image à CCD, des Caméscopes, des téléviseurs à cristaux liquides. [Pour les téléviseurs à tube cathodique depuis que les canons sont disposés en ligne (Pil) et non plus en triangle, le pouvoir de résolution se définit en nombre de lignes (horizontales et verticales).] Les luminophores étant déposés en bandes verticales, la pureté de couleur est indépendante des impacts dans la direction verticale.

    Pixelisation
    Ce terme provient du mot d'origine anglaise pixel, contraction de picture element, qui est le plus petit élément composant une image vidéo numérique. Plus le nombre est élevé, meilleure est la définition. Pixelisation signifie dénaturation d'une image restituée par un récepteur numérique. Le résultat se traduit par un effet « puzzle » à l'écran ou mosaïque, avant le traditionnel gel d'image voire disparition totale. Ce phénomène peut être dû à des problèmes de réception (signal, câble, boîtiers perturbateurs…).

    Plasma ( écran)
    Écran plat qui utilise une technique d'affichage dans laquelle un mélange gazeux, composé de néon, d'hélium et de xénon, émet de la lumière par ionisation, aux points d'intersection d'une grille de fils métalliques, lorsqu'un champ magnétique est créé par le courant électrique. cette technologie développée pour les écrans plats permet d'obtenir une image très lumineuse et très contrastée sur des surfaces importantes. Concrètement, la dalle plasma fonctionne à l'aide de deux gaz enfermés dans des petites cellules qui s'apparentent aux pixels d'un vidéoprojecteur. Le premier, le phosphore, est chargé d'illuminer la dalle en produisant de la lumière. Le deuxième, le plasma, fonctionne comme un masque et se charge de transmettre l'impulsion électrique qui va déterminer la couleur et le contraste de chaque pixel.

    PLL
    Phase-Locked Loop. Expression anglaise qui peut être traduite par boucle à verrouillage de phase. Circuit électronique utilisé dans certains récepteurs satellite, pour bloquer la fréquence reçue et obtenir une meilleure stabilité de réception. Voir CAF.

    Podcasting
    Contraction des mots iPod et broadcast (diffusion) le « Podcasting », ou comme le disent les canadiens la « Baladodiffusion » est l’utilisation des fichiers audio MP3 par les radios afin de mettre à disposition des auditeurs un moyen souple et de qualité pour écouter la radio en différé sur un ordinateur fixe ou portable ainsi que sur tous les baladeurs informatiques que sont les Ipod ou autres , capables de stocker des fichiers MP3.

    Point focal
    C'est le point où le réflecteur parabolique concentre les signaux reçus du satellite. C'est à cet endroit que vient se fixer la source.

    Poissons
    Voir clics.

    Polaire
    Ou équatoriale. En satellite, concerne les montures. Système de monture sur un axe, qui permet de parcourir l'arc des satellites géostationnaires avec une parabole motorisée.

    Polarisation
    Technique utilisée en radiodiffusion ou télédiffusion pour accroître la capacité de transmission sur une gamme. En polarisant les signaux, on peut rapprocher les fréquences d'émission les unes par rapport aux autres, en évitant la majorité des interférences, d'où une capacité doublée pour un encombrement identique en fréquence. Il existe deux types de polarisation, les orthogonales (horizontal et vertical) et les circulaires (droite et gauche). Chacune nécessite un type de polariseur spécifique. Voir contre-polarisation.

    Polariseur
    Dans le jargon du satellite, dispositif adapté à la réception de signaux HF polarisés. Se trouve entre la source et le convertisseur. Magnétique ou mécanique, la différence réside dans un changement électronique ou mécanique (déplacement en rotation d'un élément, à l'intérieur de la tête). Certains modèles de sources intègrent le polariseur, on parle alors de source polarisée. En bande C, on utilise plutôt des polariseurs mécaniques dits polarotor.

    Polarité vidéo
    A ne pas confondre avec la polarisation. Connaître la polarité d'un signal vidéo est indispensable pour son traitement correct par le démodulateur satellite. Un signal vidéo peut être positif ou négatif. En règle générale, tous les signaux en bande KU sont négatifs et positifs en bande C. Certains démodulateurs en bande C doivent être compatibles avec les deux polarités vidéo.

    Polarotor
    Voir polariseur.

    Porteuse
    Onde principale véhiculant une information, dont l'amplitude, ou la fréquence, est astreinte par une modulation à suivre les variations d'un signal audio ou vidéo ou d'une autre oscillation. Le signal, véhiculé par la porteuse depuis le satellite, est reçu par le récepteur, via la parabole. Cette porteuse principale, utilisée pour la vidéo, est accompagnée de sous-porteuses, qui transportent notamment l'audio. En diffusion numérique, la porteuse et les sous-porteuses véhiculent uniquement des données informatiques.

    Positionneur
    Élément de commande d'un moteur d'antenne motorisée par vérin ou monture horizon/horizon. À noter que sur certains modèles, le positionneur peut intégrer une commande de polariseur. Sur d'autres, le positionneur peut être intégré au démodulateur.

    Préaccentuation audio/vidéo
    Lors d'une transmission satellite, préparation du signal par filtrage avant son transport, en vue de le protéger au mieux contre les perturbations occasionnées lors de ce dernier et rendre le meilleur rapport signal/bruit. À la réception, seuls des circuits inverses, intégrés dans le démodulateur, peuvent rétablir le signal dans ses caractéristiques originales.

    Préamplificateur
    En satellite, système d'amplification permettant de rehausser le niveau du signal reçu par la parabole et de compenser les pertes, notamment en cas de distribution collective ou de longueur de câble coaxial excessive. Un préamplificateur doit être placé le plus près possible de la tête. Il ne s'agit que d'une solution de confort et ne résout pas les problèmes de qualité de réception.

    Prime focus
    Terme anglais dont la traduction littérale est foyer primaire. Il concerne les paraboles de forme circulaire, dont la source est fixée au foyer, précisément dans l'axe de la réception. Elles conviennent particulièrement bien aux grands diamètres. Par opposition, il existe des paraboles offset, où la source est décentrée.

    Pro-Logic
    Voir Dolby Pro-Logic.

    Programmateur
    Timer en anglais. Système permettant la mise en fonction d'un récepteur, en vue d'enregistrer un programme, par un magnétoscope par exemple. Désigne également un professionnel qui, dans une unité de programme, une chaîne, détermine le choix et les heures de diffusion des programmes.

    Progressive Scan
    Sortie vidéo progressive ou Progressive scan signal vidéo dont toutes les lignes composant l'image sont affichées les unes à la suite des autres, de haut en bas et en un seul balayage. Ce signal vidéo, où les 480 lignes sont par conséquent affichées de façon non entrelacée* - autrement dit de façon progressive - est appelé "signal 480p" (p pour progressive). Il résulte de ce procédé une image dont la définition est purement et simplement doublée : la fréquence du signal vidéo passe alors de 15,5Khz à 31Khz, nécessitant l'utilisation, soit d'un téléviseur compatible Haute définition disposant d'entrées vidéo composante HD, soit un projecteur acceptant un doubleur de ligne. Pour sortir un tel signal vidéo progressif d'un lecteur de DVD, il est nécessaire d'utiliser sa sortie vidéo composante, autrement appelée Y/U/V. Aux Etats-Unis, les deux systèmes 720 p et 1080i de vidéo haute définition ont été retenus, ce dernier étant plutôt destiné à la réception satellite. En Europe avec la chaîne Euro 1080 c'est le balayage 1080 i qui a été retenu. Le balayage progressif accroît la précision de la vidéo puisque chaque image s'affiche d'un coup avec toutes ses lignes. On obtient une image plus précise mais qui occasionne de légères saccades lors de mouvements de caméras trop brusques. En progressif, l'image est donc moins fluide. Pour signaler le mode progressif, les techniciens ajoutent la lettre "p" après le nombre de lignes.
    Pour la haute définition, on utilise aujourd'hui deux standards :
    • 720p : désigne 1280x720 pixels en balayage progressif
    • 1080i : désigne 1920x1080 pixels en balayage entrelacé


    Balayage progressif


    Balayage entrelacé

    PUSH
    Envoyer des données a un ordinateur sans que celui-ci n'en fasse la demande.

    PVR
    PVR = Personal Video Recorder. Enregistreur numérique à disque dur .


    LG
    La connaissance, c'est partager le savoir qui nous fait grandir.

  2. Merci segers disent merci

  3. #17
    Membre d'Honneur Avatar de Lagdjil
    Inscrit
    Mar 2007
    Messages
    3 589
    Remerciement / J'aime
    .....Q...
    QAM
    Abréviation de l'expression anglaise Quadrature Amplitude Modulation. Modulations d'amplitude en quadrature, utilisées en télévision numérique câble et hertzienne. Deux porteuses sont en quadrature. Voir DVB.

    QPSK
    Abréviation de l'expression anglaise Quadrature Phase Shift Keying. Modulation de phase à quatre états, utilisée pour les transmissions par satellite en numérique. Voir DVB.

    .......R.....
    RAM
    De l'anglais, Random access memory. Capacité de mémoire exploitée par l'ordinateur, lui permettant de faire travailler son propre système et de faire fonctionner les logiciels. Plus l'ordinateur a de la Ram, plus il est capable d'exécuter des tâches.

    RAM
    (Random Access Memory) Composant électronique capable de mémoriser des données informatique ou des données. La puce ne garde pas les données quand l'alimentation est coupé, donc elle sert pour stocker des informations provisoires. Actuellement, beaucoup d'appareil hifi ou home cinéma fonctionnent comme un ordinateur. La RAM sert pour des opérations de traitement numérique du son et de l'image.

    Rapport Signal/Bruit (S/B)
    En anglais, Carrier to Noise ratio (C/N). S'exprime en décibels. On divise la valeur relative au signal d'origine par le bruit, qui est le signal non utile, composé de parasites provoqués par des perturbations externes ou les circuits électroniques. On obtient une valeur relative à l'élimination des résidus indésirables, généralement exprimée en dB. Plus la valeur du S/B ou C/N est élevée, plus le bruit est faible comparé au signal et meilleure est la qualité de restitution. En réception, il dépend de la puissance d'émission du satellite, mais aussi des caractéristiques de la réception : facteur de bruit du LNB, gain de l'antenne, seuil de sensibilité du tuner…

    Rascom
    RASCOM (Regional African Satellite Communication Organization), organisation intergouvernemental pan-Africaine composée de 44 pays chargée de définir les services de télécommunications à bas coûts basée sur la technologie spatiale en liaison avec les opérateurs en télécommunications de ces pays. Rascom charge RascomStar-QAF, Compagnie privée siègeant aux Iles Maurice, de la mise en place du système de télécommunications par satellite offrant un éventail de services en télécommunication à toute la communauté africaine, opérateurs publics et privés, radiodiffuseurs TV, services Internet.

    RCA
    RCA (encore appelée Cinch) est une prise mono-canal à 2 contacts de type coaxiale,.La phase en pointe au centre et la masse circulaire autour.. Cette prise est utilisée dans l'audio-vidéo grand public pour transporter tous types de signaux : l'audio analogique, l'audio numérique au format S/PDIF et la vidéo Composite. RCA est le nom d'une marque commerciale (reprise par Thomson pour ses activités aux USA): Radio Corporation of America.

    RDS
    Radio Data System. Système de données par radio. Permet d'envoyer des informations, transportées en plus du signal audio normal en modulation de fréquence, telles que le nom de la radio, la sélection de l'émetteur le plus puissant, etc.

    Récepteur
    Voir démodulateur.

    Réflecteur
    En satellite, partie d'une antenne de réception, dont la fonction est de réfléchir les signaux reçus du satellite et de les concentrer en un point focal. Généralement de forme parabolique ou elliptique.

    Répartiteur
    Boîtier permettant la repartition d'un signal d'entrée BIS sur deux ou plusieurs sorties. Il provoque des pertes, car il ne dispose pas d'amplificateur.

    Répéteur
    Transpondeur en anglais. C'est l'appellation donnée au réémetteur embarqué à bord des satellites, dont la fonction est de retransmettre les signaux reçus de la station de montée vers une partie précise du globe. Le répéteur est associé à une ou plusieurs antennes d'émission, qui déterminent, par leur forme et leur orientation, la puissance et la zone de couverture du faisceau émis.

    Résolution
    Valeur caractérisant la capacité d'un système imageur à reproduire les plus fins détails. En optique, on l'exprime habituellement par le nombre de paires de traits résolus par millimètres. En vidéo : en points par ligne.

    Rétroprojecteur
    En télévision, cet appareil est présenté sous la forme d'un seul élément, constitué à la fois d'un écran et de sa base, à laquelle on peut relier un démodulateur satellite, un magnétoscope… Deux techniques sont utilisées : la plus ancienne, basée sur trois tubes cathodiques, et la plus récente, utilisant les écrans à cristaux liquides (LCD). L'image est bien sûr de qualité, cependant inférieure à celle d'un téléviseur ou d'un vidéoprojecteur.

    RNIS
    Réseau numérique à intégration de services. Voir Numéris.

    RS-232
    Norme de transmission de données série non différentielle qui régit le raccordement aux ordinateurs.

    RVB
    Abréviation pour rouge-vert-bleu, représentant les trois couleurs primaires nécessaires à la transmission de la couleur dans un signal vidéo. Nom donné aux trois signaux qui transitent par les différents éléments de liaison (prises, câbles, etc.).

    LG
    La connaissance, c'est partager le savoir qui nous fait grandi

  4. Merci benguig disent merci
  5. #18
    Membre d'Honneur Avatar de Lagdjil
    Inscrit
    Mar 2007
    Messages
    3 589
    Remerciement / J'aime

    .........S........

    S/B
    Voir Rapport Signal/Bruit.

    Scan
    Voir balayage.

    SCPC
    Abréviation anglaise de Single Channel Per Carrier. Signifie une seule chaîne par porteuse. En diffusion numérique, s'oppose à MCPC. À la différence de ce dernier, où plusieurs chaînes à la fois sont transmises sur une même fréquence ou porteuse, en SCPC, un seul signal est envoyé pour chaque valeur déterminée, sur une largeur de bande plus étroite, correspondant au débit numérique d'une seule chaîne. Généralement, le Symbol rate avoisine 5000, ce qui ne permet pas à tous les terminaux numériques de capter ces signaux. C'est le but recherché, car ces liaisons sont professionnelles. La réception de ces feeds numériques est assez aléatoire, car ils peuvent disparaître ou crypter à tout moment.

    scrambling
    Scrambling signifie que le flux des données d’un programme ou service est réorganisé parune loi mathématique. C’est la norme DVB (Common Scrambling Algorithm - CSA) quinormalise le procédé en Europe. Le cryptage est précédé par le scrambling au sens propredu terme, ce qui explique la combinaison fréquente de leur emploi

    Seca
    Société européenne de contrôle d'accès. Créée à l'origine par Canal+ et l'allemand Bertelsmann, pour développer en commun la télévision numérique sous tous ses aspects. Elle commercialise la licence du contrôle d'accès Mediaguard.

    Sécam
    Abréviation de Séquentiel Couleur À Mémoire. Standard de télévision créé par Henri de France. Un signal de luminance et deux signaux de chrominance représentent chacun une combinaison des trois signaux de couleurs primaires Rouge-Vert-Bleu. Les signaux de chrominance, représentant deux couleurs primaires, sont transmis alternativement sur deux sous-porteuses voisines en modulation de fréquence, l'un pendant les lignes paires, l'autre pendant les lignes impaires. A la démodulation, dans le récepteur, un circuit dit de ligne à retard, d'une durée d'une ligne, permet d'afficher le signal de chrominance qui a été transmis lors de la ligne précédente. Le signal correspondant à la troisième couleur primaire est obtenu en soustrayant du signal de luminance les valeurs pondérées des deux signaux de chrominance effectivement transmis (Y-R) et (Y-B). Le Sécam n'est pratiquement plus utilisé que pour les diffusions de chaînes françaises analogiques.

    SES
    Société européenne des satellites. Voir Astra.

    Set-top box
    Expression anglaise. Voir terminal.

    Seuil de sensibilité
    Seuil en deçà duquel la réception sera plus ou moins défectueuse, caractérisée par l'apparition de points noirs ou blancs sur l'image, du fading, du bruit vidéo et audio et l'appauvrissement du rapport signal/bruit. Ce seuil de réception minimum est fonction des composants électroniques du démodulateur. Il est exprimé en décibels (dB). Si la valeur en dB est peu élevée, le seuil de sensibilité du démodulateur est satisfaisant. Le seuil idéal pour une transmission analogique est de 6 dB.

    SHF
    Voir fréquence.

    SID
    Service Identification : l'identifiant de service est utilisé dans le flux numérique pour identifier un service particulier permettant au recepteur de le reconnaitre.

    Signal/Bruit
    Voir rapport Signal/Bruit.

    Signal/bruit (rapport)
    Valeur indiquant la gamme dynamique en dB entre le bruit interne d'un appareil (souffle quand aucun signal ne le traverse) dû aux composants eux-mêmes, et le niveau maximal avant saturation (écrêtage ou distorsion importante).

    Simulcast
    Terme anglais signifiant diffusion simultanée, analogique et numérique ou 4/3 et 16/9.

    Simulcrypt
    Terme anglais. Simulcrypt signifie que l’on peut diffuser simultanément plusieurs variantes de cryptage, ou encore les indicatifs d’accès conditionnel de plusieurs systèmes d’accès conditionnel, de manière à permettre à celui qui reçoit les signaux et qui ne dispose que d’un seul des systèmes de cryptage, de décrypter quand même et de ne pas avoir besoin d’un second terminal. La méthode a pour avantage d’être très peu onéreuse pour le client ; du côté émetteur, le coût est cependantplus élevé. En terme de sécurité, Simulcrypt a l’inconvénient de se contenter de franchir le système de cryptage le plus faible. La sécurité est donc déterminée par le maillon le plus faible

    Sirius
    Satellite exploité par la Suède pour les pays scandinaves, à 5° Est.

    Site
    Voir élévation.

    Skew
    Terme anglais utilisé pour désigner le réglage précis du polariseur. Le réglage du skew est électronique. Il est indispensable pour ajuster avec le maximum de précision la polarisation de chaque canal reçu. Ce réglage s'obtient par la variation de la tension appliquée aux bornes du polariseur.

    SMATV
    Satellite Master Antenna Television. Cette expression anglaise est utilisée pour qualifier la réception collective des signaux de télévision par satellite.

    SMPTE
    "Society of Motion Picture and Television Engineers". Organisation professionnelle qui est responsable des normes de production de cinéma et de télévision.

    Source
    Feed ou guide d'onde. Appellation professionnelle de l'accessoire servant à collecter et à acheminer les ondes vers le convertisseur. En audiovisuel, la source désigne aussi simplement une nouvelle origine de signaux, extérieure à l'appareil principal.

    sous titrage DVB
    La plupart des adaptateurs et des televiseurs exploitent le télétexte et les sous-titres via télétexte. Mais il existe deux standards pour l'affichage des sous-titres en TNT : le sous titrage télétexte et le sous titrage "DVB subtitling", plus performant et basé sur un principe complètement différent. C'est ce dernier standard qui est retenu en France, et seules deux chaines diffusent un sous-titrage télétexte : TF1 et M6. Par conséquent, lorsque vous choisissez un adaptateur TNT, vérifiez bien qu'il est compatible avec le sous-titrage "DVB subtitling" et ne vous contentez surtout pas des affirmations du vendeurs ! L'arrêté technique du 24 décembre 2001 relatif à la télévision numérique terrestre et fixant les caractéristiques des signaux émis stipule que le codage des sous-titres doit être conforme à la norme européenne « ETS 300 743 », dite « DVB subtitling ». Ce format, plus riche que le télétexte, notamment en termes de caractères disponibles et de nombre maximal de lignes autorisé, est parfaitement adapté au codage des sous-titres à destination des sourds et malentendants. Les adaptateurs permettant la réception de la TNT commercialisés en France devront, en l'absence d'information contraire lors de l'achat, permettre de sélectionner et d'afficher ces sous-titres lorsqu'ils seront présents dans le signal reçu, ainsi que le prévoit l'arrêté du 27 décembre 2001 relatif aux caractéristiques des équipements de réception de la TNT. En revanche, l'enregistrement des sous-titrages par les magnétoscopes analogiques équipant aujourd'hui la plupart des foyers ne peut pas être garanti en raison de leur fonctionnement propre et des caractéristiques des signaux numériques. Toutefois, le passage de la diffusion analogique à la diffusion numérique devrait s'accompagner de nouvelles solutions techniques d'enregistrement permettant le sous-titrage à destination des sourds et malentendants.

    Sous-porteuse audio
    En analogique, fréquence secondaire associée à une onde principale dite porteuse. La largeur totale de la bande principale, qui transporte surtout le signal vidéo, permet de transmettre simultanément un certain nombre de sous-porteuses, exprimées en MHz et modulées en FM. La principale sous-porteuse est dédiée au son mono TV, les sous-porteuses secondaires, au nombre de huit maximum, transportent les sons stéréo associés à l'image, les langues secondaires ou les signaux radios, indépendants de l'image.

    Splitter
    Voir répartiteur.

    Spot
    Voir globale.

    SR
    Voir symbol rate.

    Station au sol
    Le terme équivalent en anglais est earth station. Il est utilisé pour désigner les stations d'émission et de réception des signaux satellites, situées au sol. Elles sont classées en catégories, correspondant à des possibilités techniques précises.

    Statistique
    Voir compression.

    Stéréo et Joint Stéréo
    "Le mode Stereo encode le canal gauche et celui de droite séparément et alloue s’il le faut + d’informations audios (+ de qualité) au canal qui le demande. Mais à partir du moment où l’information audio est complètement identique sur les 2 canaux, le mode « Joint stereo » s’occupera d’encoder ces 2 mêmes informations en une seule. = plutôt que d’avoir une info audio pour le canal gauche et une autre pour celui de droite (comme c’est le cas pour le mode stereo), la « nouvelle » info sera employée pour représenter les 2. => gain de place. (même principe que pour la compression data qui donne une seule valeur pour toutes les valeurs identiques). L’avantage est aussi le fait que l’encodage de cette « nouvelle » et seule information pourra bénéficier de la qualité optimale et non d’une qualité « divisée en 2 » comme c’est le cas pour le mode stereo qui devait s’occuper des deux canaux. (Grossièrement, pour un encodage en 320kbps : cela reviendrait à dire que le mode Stereo = qualité gauche 160kbps + qualité droite 160kbps et le mode Joint Stereo = qualité 320kbps pour l’info qui représente les deux) Tous s’accordent à dire qu’il est indispensable d’encoder en Joint Stereo pour tous les bitrates en dessous de 224kbps car pour obtenir la meilleure qualité possible de l'utilisation d’un « vrai » mode Stereo … le bitrate doit être assez haut, donc, + de 224, voir 256kbps. (pour ne pas subir trop de perte de kbps du à la division de la « qualité » pour les deux canaux => comme dans l’exemple grossier).Dans le cas d’un encodage en 128, 160 et 192 ; le bitrate est trop bas et, en utilisant un « vrai » mode stereo, n’importe quel encodeur reproduira un son très médiocre (audible). Par contre, en utilisant le mode Joint Stereo, au détriment de la perte d’une toute petite quantité d’information Stereo (presque inaudible), le son/encodage rendu pourra être de meilleure qualité comme expliqué au début. Maintenant, il est vrai que, en ce qui concerne l’encodage en « Joint Stereo » : nous sommes à la merci de la façon dont il alloue telle ou telle quantité d’information audio … c'est-à-dire : ses considérations pour dire que telle information peut être « jointe » pour les deux canaux ou non. A certains bitrates, l’efficacité du Joint Stereo provoque parfois quelques altérations (presque inaudibles) mais vous êtes obligé de passer pas là pour ne pas subir de pires altérations de qualité avec un mode stereo pour les bitrates inférieurs à 224-256kbps !"

    Streaming
    Technique pour transferer des données (de l'internet) en continu pour permettre la lecture de gros fichiers sans que ceux-ci n'est besoin d'être entièrement téléchargés sur l'ordinateur client. Ces dernières sont transmises en flux continu dès que l'internaute sollicite le fichier plutôt qu'après le téléchargement complet de la vidéo et de l'extrait sonore. Des logiciels de lecture audio et vidéo tels que Realone de Realnetworks, Quicktime Player d'Apple et Windows Media Player de Microsoft donne accès à du contenu audio et vidéo diffusée sous le mode du streaming.

    Surround
    Voir effets Surround.

    Symbol rate (SR)
    Débit, généralement exprimé en bauds par seconde (bps), des multiplexes transmis par satellite en télévision numérique. Il est généralement de 27 500 bps.

    Synchronisation
    Commande produite par un circuit ou un signal, qui permet de diriger le canon électronique d'une caméra ou d'un tube cathodique de façon à stabiliser l'image à l'écran. Cette commande sert également à synchroniser les dispositifs électroniques d'autres appareils vidéo.

    Synchronisation vidéo
    Élément du signal vidéocomposite qui stabilise l'image. Il se compose de la synchronisation ligne et de la synchronisation trame. Certains appareils, parmi lesquels les produits numériques, exploitent une synchronisation « verrouillée » (TBC), qui stabilise l'image.


    LG
    La connaissance, c'est partager le savoir qui nous fait grandi

  6. #19
    Banni
    Inscrit
    Feb 2008
    Âge
    64
    Messages
    15
    Remerciement / J'aime
    Merci d'avoir posté ce dictionnaire. Je me sens moins inculte dans le domaine "satellites".

  7. #20
    Membre d'Honneur Avatar de Lagdjil
    Inscrit
    Mar 2007
    Messages
    3 589
    Remerciement / J'aime

    ........T...........


    T Mac
    Issu de la famille Mac, ce procédé n'est utilisé que pour certaines liaisons professionnelles, surtout par câble. Numérisés, les signaux sont véhiculés sur de longues distances, tout en conservant leur haute qualité. Ces liaisons ne sont pas accessibles au public.

    TCP-IP
    Transmission Control Protocol/Internet Protocol. Protocole utilisé sur le réseau Internet pour transmettre des données entre deux machines. Protocole de transport, TCP prend à sa charge l'ouverture et le contrôle de la liaison entre deux ordinateurs. Procole d'adressage, IP assure le routage des paquets de données. A voir comme un langage universel permettant à deux machines de communiquer entre elles peu importe leur système d'exploitation.

    TDF
    Télédiffusion de France. Filiale de France Télécom, désigne aussi les satellites du groupe TDF, dont l'insuccès n'est plus à démontrer. TDF 2, le dernier de la série, a été récupéré par Eutelsat, mais est en fin de vie.

    TDMS
    TDMS acronyme signigfiant "Time-shared Data Management System" Logiciel de systèmes hiérarchiques développé par la firme System Development Corporation (Burroughs).

    Télécom
    Voir bande. Nom désignant aussi la filière satellite de l'opérateur de télécommunications français, France Télécom. Actuellement, tous les satellites de la deuxième série sont dans le ciel (2A, 2B, 2C et 2D, ce dernier ayant été lancé en août 96).

    Télétexte
    Système de transmission de données informatiques, principalement du texte, utilisant un codage numérique. En Pal, Sécam, NTSC et Mac, certaines lignes vidéo hors image utile (non visibles à l'écran), proches des signaux de synchronisation, permettent de transporter ces données. La restitution de ces pages d'informations ou de sous-titrage ne peut se faire qu'à l'aide d'un décodeur spécial, dit décodeur Télétexte. Le standard européen a pour nom Ceefax. Ce décodeur peut être inclus dans le téléviseur ou le magnétoscope. L'accès aux informations est gratuit. En D2 Mac, le décodage du télétexte s'effectue directement par le décodeur D2 Mac. En numérique comme en analogique, normalement, les signaux continuent d'être transmis, les récepteurs étant transparents.

    Température de bruit
    Elle permet principalement d'évaluer la performance des convertisseurs. En bande C, cette valeur est exprimée en Kelvin. Un convertisseur efficace ne doit pas avoir une température supérieure à 30 K. En bande KU, elle s’exprime en dB. Un bon convertisseur possède une température inférieure à 1 dB.

    Température de couleur
    Le réalisme d'une image dépend intimement de la température de la source lumineuse utilisée pour l'éclairer. Elle se mesure en degrés Kelvin et doit être aussi proche que possible de la lumière du jour, qui correspond à 5500 K. Plus un diffuseur (vidéoprojecteur, écran plasma...) se rapproche de cette mesure, plus l'image paraît neutre et naturelle. Une dérive de cette mesure entraîne l'apparition d'une dominante rouge, si la température est trop basse, ou bleue si elle est trop élevée.

    Terminal
    En télévision, c'est le nom aujourd'hui utilisé pour désigner en diffusion numérique un récepteur-décodeur satellite grand public. Le terminal ou récepteur numérique est l’équipement qui permet de capter la télévision en numérique. En anglais, il tire son nom de l’endroit où il est habituellement placé : sur le poste de télévision. Egalement appelé integrated receiverdecoder (IRD), sa tâche principale est de décompresser et décrypter le flux de données demanière à transmettre au téléviseur un signal audiovisuel normal. Le récepteur numériquehéberge cependant aussi le matériel utile à toutes les autres possibilités offertes par latélévision numérique. Il convient de mentionner que les fonctions du récepteur numériquepeuvent également être intégrées dans le téléviseur et l’on parle alors de integrated (digital) television set (i(D)TV). Pour produire un signal AV que le téléviseur puisse comprendre (unsignal audio-vidéo analogique), il faut pouvoir parcourir dans le récepteur numérique, ensens inverse, toute la chaîne du processus : numérisation, compression et cryptage. Acommencer par la démodulation du signal haute fréquence en flux de données numériques.Ensuite, dans un démultiplexeur, le multiplex de flux transport doit à nouveau être fractionné en composants. En règle générale, l’en-tête n’est pas codé et fournit les donnéesnécessaires à l’affectation des différents échantillons. Les signaux audio et vidéo sont alorsdécompressés à l’aide du récepteur numérique MPEG 2, si nécessaire les servicescomplémentaires sont mis à disposition. En cas d’accès conditionnel au contenu, le flux dedonnées doit être décrypté. Pour répondre à cette nécessité, le récepteur numérique devraêtre équipé d’un module CA intégré ou interchangeable et c’est un descrambler quipermettra le décryptage. Une API intervient en tant qu’intergiciel (middleware), c’est-à-dire intermédiaire entre le matériel et les logiciels pour l’exécution des applications. Elle sertégalement aux applications interactives qui passent par le récepteur numérique

    TFT
    Initiales de l’anglais Thin Film Transistor (traduction : fine couche de transistors) . Technologie utilisée entre autres pour la fabrication des écrans couleurs à matrice active afin de leur permettre d'atteindre des résolutions élevées. Plus coûteuse à mettre en oeuvre, elle consiste à insérer, sous la surface de l'écran, de minuscules transistors qui commandent l'allumage de chaque pixel (trois par pixel, un par couleur). Le rendu et le confort d'utilisation est largement supérieur aux résultats d'un écran à matrice passive.

    Thor
    Satellites, au nombre de trois, exploités par la Norvège pour toute la Scandinavie.

    THX
    Le THX est une certification de restitution sonore de haute qualité, basée sur une série de normes et de recommandations techniques. Elle concerne la production de films, mais labélise également le matériel d'écoute vendu et utilisé par le grand public (amplificateurs, enceintes, décodeurs Dolby…).

    Timer
    Voir programmateur.

    Timeshifting
    Technologie logicielle (sur PC) ou matérielle (dans un terminal TNT ou satellite) qui sert à mettre en pause une émission de télévision visionnée en direct, afin de reprendre la lecture plus tard. Le flux vidéo, à partir de la mise en pause, est enregistré sur un disque dur. A la reprise de la lecture, la suite du programme est diffusée à partir du moment de la pause, tandis que l'enregistrement du reste de l'émission continue en tâche de fond. Il s'agit donc d'un semi-différé.

    TNT
    TNT : télévision numérique terrestre . Systéme de diffusion par voie hertzienne terrestre d'un signal de télévision numérique. Ce signal à travers le monde est à des normes différentes. En Europe, la norme courante est le MPEG-2 DVB-T , basé sur la modulation COFDM. Une nouvelle norme basée sur la compression MPEG-2 DVB H264 sera utilisée à l'automne 2005 en France pour diffuser les chaînes cryptées de la TNT. Cette nouvelle norme permet de diffuser aussi bien des chaînes en définition standard qu'en haute-définition.

    Transpondeur
    Terme anglais. Voir Répéteur.

    Tuner
    Dispositif électronique à caractéristique non linéaire, suivi en général d'un filtre destiné à séparer deux grandeurs préalablement combinées par une modulation. En réception satellite, il permet un accord en fréquence et l'extraction des signaux audio/vidéo véhiculés par une onde porteuse, afin de les restituer via les circuits du téléviseur. Par extension, démodulateur.

    Turksat
    Nom des satellites turcs, dont l'exploitant est l'opérateur de télécommunications turc. Turksat 1C, lancé en juillet 96, se trouve à 42° Est.

    TVHD
    TVHD ou HDTV est un signal vidéo numérique(DTV, Digital Television) haute résolution, combiné avec un son numérique ambiophonique(Dolby Digital Surround Sound, AC-3). Il représente le standard de résolution vidéo numérique le plus élevé présentement sur le marché. Cette combinaison crée une expérience audio-visuelle extrêmement enrichissante. Cependant, le HDTV requière de la part des stations de télévision qu'ils s'équipent de tout nouveaux équipements de production et de diffusion, et les consommateurs devront faire de même pour recevoir le signal. Il s'agit d'ailleurs là d'une des principale raisons pour laquelle l'implantation de ce standard est plus lente que prévue initialement. HDTV offre une résolution d'image beaucoup plus élevée que ce qui se fait pour le moment, c'est d'ailleurs son principal avantage par rapport aux signaux numériques standard. On parle ici de 720 ou 1080 lignes de résolution, comparé aux 525 lignes auxquels les gens sont habitués en format NTSC ou 625 en Pal/Sécam, la différence est énorme. Des 18 formats DTV, 6 sont des formats HDTV et 5 de ceux-ci sont basés sur une "analyse"(scanning) progressive et 1 autre sur une analyse "entrelacée"(Interlaced). Les 12 formats restants comprennent 1 format SDTV(Standard Digital Television) et les 11 autres sont des formats EDTV(Enhance Digital Television(4 avec un ration de 16:9 et 7 formats conventionnels avec un ratio de 4:3). Les réseaux et stations de télévision ont le choix d'utiliser l'un ou l'autre de ces formats. Les principaux formats susceptibles d'êtres utilisés en HDTV sont: 720p – 1280 X 720 pixels progressifs 1080i – 1920 X 1080 pixels entrelacés(Interlaced) 1080p – 1920 X 1080 pixels progressifs

    TVRO
    Television Receive Only. Cette abréviation anglaise désigne le matériel nécessaire à la réception de signaux satellites. Par extension, elle qualifie également les foyers qui en sont équipés. Elle s'oppose aux stations d'émission.


    LG
    La connaissance, c'est partager le savoir qui nous fait grandir.

  8. #21
    Membre d'Honneur Avatar de Lagdjil
    Inscrit
    Mar 2007
    Messages
    3 589
    Remerciement / J'aime
    ..........U.........

    UCAS
    "universal control access system" ... "systéme de controle d'accés universel" commercialisé par certains fabriquants dans des terminaux numériques ou des modules indépendants. L'UCAS est considéré généralement par les détenteurs de licences de contrôle d'accés comme un produit pirate favorisant l'usage de logiciels illégaux permettant de décrypter les chaînes et les bouquets cryptés et à péage.

    UER
    Union européenne de radiodiffusion. European Broadcasting Union (EBU) en anglais. Organisme réunissant les principaux diffuseurs européens, dont le siège est à Genève. Il est chargé de gérer les échanges de programmes de télévision et de radio entre les États d’Europe occidentale. Pour cela, il utilise des liaisons permanentes ou ponctuelles, disponibles sur les satellites (notamment Eutelsat 2-F4) ou en faisceaux hertziens.

    UHF
    Abréviation de l'anglais Ultra High Frequencies, utilisée pour désigner la bande de fréquences pour la télévision comprises entre 300 et 3000 MHz. Elles correspondent aux canaux de télévision européens n° 21 à 69.

    UIT
    Union internationale des télécommunications. Son siège est à Genève, mais elle dépend de l'ONU. Son rôle est de régler les problèmes de télécommunications sur le plan international et notamment la répartition et l'utilisation des fréquences.

    UMTS
    L'Universal Mobile Telecommunications System (UMTS) est l'une des technologies de téléphonie mobile de troisième génération (3G) européenne. Elle est elle-même basée sur la technologie W-CDMA, standardisée par le 3GPP et constitue l'implémentation européenne des spécifications IMT-2000 de l'UIT pour les systèmes radio cellulaires 3G. L'UMTS est parfois aussi appelé 3GSM, soulignant l'interopérabilité qui a été assurée entre l'UMTS et le standard GSM auquel il succède. On l'appelle également et plus simplement 3G, pour troisième génération. L'UMTS permet théoriquement des débits de transfert de 1,920 Mbit/s, mais les débits offerts par les opérateurs dépassent rarement 384 kbit/s. Néanmoins, cette vitesse est nettement supérieure au débit de base GSM qui est de 9,6 kbit/seconde. Le débit est différent suivant le lieu d'utilisation : * en zone rurale : 144 kbit/s jusqu'à 500 km/h ; * en zone urbaine : 384 kbit/s jusqu'à 120 km/h; * dans un bâtiment : 2000 kbit/s.

    Universel
    Voir convertisseur.

    Uplink
    Voir liaison montante.

    USALS
    "Universal Satellite Automatic Location System" (ou "USALS") est une marque déposée par la société italienne "STAB". Il s'agit en fait d'une autre dénomination pour la technique consistant à positionner un moteur d'antenne grâce à la fonction "Goto to X", qui consiste à envoyer le moteur sur une position angulaire donnée. Il suffit alors d'indiquer au terminal pilotant l'antenne parabolique les coordonnées locales du site de réception (longitude/latitude), l'antenne, lors de l'appel des chaînes, allant se positionner automatiquement sur le satellite désiré.

    USB
    Sigle signifiant Universal Serial Bus pour bus série universel. Norme de bus pour la connexion à chaud de périphériques externes compatibles. Elle permet de raccorder jusqu'à 127 périphériques à la fois (en théorie). L'USB offre des débits théoriques de 12 Mbps dans sa version 1.1 et de 480 Mbps dans sa version 2.0.

    Ushiden
    Prise à quatre broches utilisé en vidéo pour les liaisons Y/C



    LG
    La connaissance, c'est partager le savoir qui nous fait grandir.

  9. #22
    Membre d'Honneur Avatar de Lagdjil
    Inscrit
    Mar 2007
    Messages
    3 589
    Remerciement / J'aime
    ...........V.........

    V O D
    VOD = Video on demand (Vidéo à la demande) Capacité à fournir un film numérisé à un poste client, en particulier à un navigateur Web, quand son utilisateur le réclame. Ce type de diffusion s'appuie soit sur sur des infrastructures de communication à très haut débit (des fibres optiques par exemple), soit sur des techniques de streaming.

    VF-VM-VO
    Abréviations de version française, multilingue et originale.

    VFD
    abréviation pour Vacuum Fluorescent Display

    VGA
    Video Graphics Array. Norme d'affichage qu'on retrouve souvent dans l'univers des PC, assistants personnels et téléphones mobiles. Les normes avec le suffixe VGA se déclinent selon la résolution d'affichage (la taille de l'image affichée). La résolution VGA atteint 480 x 640 pixels, en 16 ou 256 couleurs, voire plus, selon la mémoire disponible. Plus sophistiquée, la norme S-VGA (Super-VGA) atteint la résolution de 800 x 600 pixels, la XVGA 1024 x 768 pixels, en 256 couleurs. Il existe aussi la norme QVGA, qui est de 240 x 320 pixels.

    VHF
    Abréviation de l'anglais Very High Frequencies, utilisée pour désigner la bande de fréquences comprises entre 30 et 300 MHz. En Europe, elle concernent les bandes I et III, pour la télévision, et II, pour la FM.

    Viaccess
    Mode de cryptage, développé par France Télécom et utilisé entre autres par AB Sat et TPS pour la diffusion numérique. C'est le nom commercial de l'Eurocrypt en numérique.

    Vidéocomposite
    Signal électronique véhiculant des données image. Un signal vidéocomposite comprend la luminance (Y), la chrominance (C) et la synchronisation (S).

    Videocrypt
    Mode de cryptage utilisé pour la diffusion analogique par les chaînes britanniques du bouquet Sky. Il existe deux versions de ce contrôle d'accès, la 1 et la 2 (cette dernière étant abandonnée), qui sont incompatibles entre elles.

    Vidéoprojecteur
    En télévision, ce dispositif permet d'envoyer sur un mur trois faisceaux lumineux rouge-vert-bleu, qui reconstituent les images en couleur. Certains appareils concentrent ces couleurs en un seul faisceau. On peut leur relier un démodulateur satellite, un magnétoscope… Sur certains modèles, l'image est de grande qualité, notamment sur ceux qui utilisent la technologie à cristaux liquides (LCD), mais il doit être situé à une distance précise du mur de projection pour être pleinement efficace.

    Viterbi
    Nom tiré de l'inventeur d'une méthode de décodage du code « convolutif » de « précorrection » d'erreurs (débit). Voir FEC.L'algorithme de Viterbi, d'Andrew Viterbi, permet de corriger les erreurs survenues lors d'une transmission à travers un canal bruité (dans une certaine mesure).Son utilisation s'appuie sur la connaissance du canal bruité (la probabilité qu'une information ait été modifiée en une autre) et permet de simplifier radicalement la complexité de la recherche du plus probable message d'origine (d'exponentielle, cette complexité devient linéaire).Cet algorithme a pour but de trouver la séquence d'états la plus probable ayant produit la séquence mesurée.

    VSAT
    VSAT signifie "terminal à très petite ouverture" (en anglais Very Small Aperture Terminal). Il s'agit d'une technique de communication par satellite. L'antenne VSAT est une antenne parabolique de relativement petit diamètre (1 à 3 mètres) et qui nécessite peu de moyens au sol. Le VSAT peut donc être utile pour relier un petit site aux réseaux de communication, que ce soit pour la téléphonie ou pour Internet. La plupart des réseaux VSAT sont généralement configurés selon une des ces topologies: * Une topologie en étoile (star topology), utilise un point central, tel qu'un HUB ou NOC (Networks Operations Center), pour relier les VSAT entre eux à travers le satellite. * Une topologie en "mesh" (mesh topology), où chaque VSAT est directement connecté à un autre VSAT en passant par le satellite mais pas par le HUB/NOC. Il n'existe pas ,dans ce cas, de point central. * et une combinaison de l'étoile et du Mesh. Quelques réseaux VSAT sont configurés pour avoir plusieurs points centraux, c'est ainsi que nous pouvons avoir un réseau de VSAT en étoile qui peut se connecter en mesh à une autre réseau de VSAT en mesh.

    LG
    La connaissance, c'est partager le savoir qui nous fait grandir.

  10. Merci soltan009 disent merci
  11. #23
    Membre d'Honneur Avatar de Lagdjil
    Inscrit
    Mar 2007
    Messages
    3 589
    Remerciement / J'aime
    ........W.........

    Wi-Fi
    Le Wi-Fi est une technologie de réseau sans-fil, qui permet de s'affranchir des câbles. Certains fournisseurs d'accès vous proposent, moyennant finances, de vous fournir un modem compatible Wi-Fi. Il vous suffit alors d'équiper votre ordinateur d'une carte réseau Wi-Fi, et votre modem pourra communiquer avec votre ordinateur par ondes radio. Derrière ces quatre lettres se cachent plusieurs normes de réseau sans fil définie par l'IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers), les plus connus et utilisées sont 802.11b et 802.11g.

    Wimax
    WiMAX est un acronyme pour World Interoperability for Microwave Access. WiMAX est avant tout une famille de normes, certaines encore en chantier, définissant les connexions à haut-débit par voie hertzienne. C'est également un nom commercial pour ces normes, comme l'est Wi-Fi pour 802.11 (la Wi-Fi Alliance est en cela comparable au WiMAX Forum). WiMAX décrit des technologies hertziennes destinées principalement à des architectures point-multipoint : à partir d'une antenne centrale on cherche à toucher de multiples terminaux. WiMAX promet des débits de plusieurs dizaines de megabits/seconde sur des rayons de couverture de quelques dizaines de kilomètres. WiMAX adresse notamment le marché des réseaux métropolitains, le MAN (metropolitan area network) de HiperMAN. À l'instar du Wi-Fi (802.11 a, b et g), cette technologie a été standardisée avec les normes IEEE 802.16a, d et e et exploite des bandes de fréquences radio situées entre 2 à 11 GHz. Théoriquement, le Wimax permettrait d'obtenir un débit de transmission de données de 70 Mbits/s sur une portée de 50 km. Dans la pratique, la portée maximum atteint 15 à 20 km pour un débit de 10 Mbits/s. Cette solution permettrait de développer des réseaux urbains autour d'un seul point d'accès et de fournir des connexions haut débit dans des zones rurales non équipées en réseaux DSL ou câble. Les acteurs et les commentateurs ont fini par rendre WiMAX et 802.16 synonymes, donnant l'impression -fausse- que WiMAX est une histoire entièrement américaine, mais les travaux sur Hiperman font toujours bien partie intégrante de WiMAX. Plusieurs standards relèvent du terme WiMAX : les plus avancés concernent les usages en situation fixe (le client ne bouge pas), mais une version mobile (connexion à haut-débit en situation de mobilité) est également prévue un peu plus tard.

    WMA
    Lancé en 1999 par Microsoft, le WMA (Windows Media Audio) est un algorithme de compression audio destiné à contrer l'essor du MP3. Exploitant plus efficacement les caractéristiques de l'oreille humaine au niveau du spectre audible, le WMA parvient à supprimer les fréquences réellement inutiles tout en conservant certaines hautes fréquences qui ont une influence sur la qualité sonore. L'algorithme de compression, relativement efficace, permet de conserver une qualité équivalente à un CD audio avec un débit de 128 kbps, soit 1 Mo pour une minute de chanson. Totalement gratuit, le WMA a en plus l'avantage de disposer d'un encodeur intégré au lecteur Windows Media Player. Une façon efficace d'assurer la diffusion de ce support. D'autant que ce format est lié à une gestion pointue des droits d'auteur (DRM ou Digital Right Management) qui permet de définir par exemple une durée de vie limitée pour les fichiers ou d'interdire les possibilités de gravure. C'est pourquoi il est utilisé par certains sites de musique en téléchargement. De nombreux baladeurs audionumériques supportent également le WMA et des sharewares réputés tels WinAmp permettent d'encoder dans ce format.

    LG
    La connaissance, c'est partager le savoir qui nous fait grandir.

  12. #24
    Membre d'Honneur Avatar de Lagdjil
    Inscrit
    Mar 2007
    Messages
    3 589
    Remerciement / J'aime
    ..............X...........
    Actuellement, aucun terme n'est référencé pour la lettre X


    ..............Y...............

    Y/C
    Voir luminance ou chrominance.

    Y/C
    Terme généralement utilisé pour parler d'un standard vidéo dans lequel la luminance, Y et la chrominance, C sont séparées.

    YUV
    YUV = Luminance (Y) - Chrominance et Saturation (U-V).
    C'est format d'interfaçage pour la vidéo utilisant 3 conducteurs. Le signal est encodé pour transporter les signaux RVB et la synchro avec le maximum de résolution. Ce format est surtout répandu aux USA et sur les machines professionnelles.


    LG
    La connaissance, c'est partager le savoir qui nous fait grandir.

  13. #25
    Membre d'Honneur Avatar de Lagdjil
    Inscrit
    Mar 2007
    Messages
    3 589
    Remerciement / J'aime

    ......Z.......

    Actuellement, aucun terme n'est référencé pour la lettre Z


    ....0/9........

    16/9
    16/9 — (soit un rapport de 1,78:1 entre largeur et hauteur de l'écran) est le format retenu pour la plupart des téléviseurs récents, ainsi que pour les televiseurs TVHD. Il correspond à un format d'écran plus large que le classique 4/3 (rapport 1,33:1), permettant ainsi d'avoir une représentation d'œuvre à des formats de projection cinématographiques « larges » (généralement 1,66:1, 1,85:1 ou 2,35:1) en réduisant les inconvénients : * lorsque l'on veut conserver l'image originale du film, les bandes noires horizontales supérieure et inférieure sont plus petites qu'avec le 4/3 ; * lorsque l'on coupe des bords gauche et droit de l'image (système pan & scan) pour utiliser le maximum de surface de l'écran, on enlève moins d'image qu'avec le 4/3. Notons que le format 16/9 ne correspond à aucun standard cinématographique. Le 16/9 peut donc reproduire les films tournés au format 1,66:1 ou 1,85:1 qui représentent l'essentiel de la production cinématographique, avec des bandes noires de grande largeur (à gauche et à droite dans le cas du 1,66:1, en haut et en bas dans le cas du 1,85:1), ou bien en coupant peu. Les films tournés en 21/9 Cinémascope (2,35:1) auront donc toujours des bandes noires en haut et en bas, quoique nettement plus fines que sur un téléviseur 4/3, ou seront amputés sur les côtés (pan&scan). De même, les films au format dit « standard », films muets, films parlants d'avant les années 1960 et films récents par choix artistique, tournés respectivement aux formats 1,33:1 et 1,375:1, présenterons des bandes noires sur les côtés gauche et droits, si l'on veut respecter leurs format et cadrage d'origine.

    3 G
    Le terme 3G désigne la technologie UMTS. La dénomination "x"G (G pour Génération) correspond aux générations successives des réseaux de téléphonie mobile. C'est un moyen simple permettant au grand public de se retrouver dans les évolutions. 1G = Premiers terminaux sans-fil apparus dans les années 70/80. 2G = Technologie GSM - débit de 9,6 kb/s 2,5G = Technologie GPRS - débit de 20 kb/s 2,75G = Technologie EDGE - débit de 130 kb/s 3G = Technologie UMTS - débit de 250 kb/s

    4:2:2 Profile@Main Level
    Profil de compression vidéo normalisé à l'échelle internationale, faisant partie de la norme MPEG-2. Il permet d'échantillonner la luminance et la chrominance à un taux de 4:2:2 à une résolution maximale de 720 x 608 pixels et de transférer des données à un débit pouvant atteindre 50 Mbits/s (5,96 Mo/s). Ce profil est utilisé pour la distribution haute qualité et pour l'archivage. Voir aussi MP@ML.

    8PSK
    C’est une modulation octophase pro qui offre un rendement de 20 à 30 % par rapport au QPSK. Il n’y a pour l’instant que des terminaux pro ( Scopus , Newtec , etc … ) qui peuvent la décoder. La norme DVB-S spécifiait les procédés de modulation QPSK (" quadrature-phase-shift-keying ") et de correction d'erreur directe " convolutional / Reed-Solomon ". La nouvelle norme DVB-S2 permet, en plus du procédé QPSK, d'avoir 3 bits par symbole en modulation 8PSK à un débit de transmission d'environ 80 Mbits par seconde. Après l'expérimentation complète de sept options potentielles, soit plus d'un million de simulations en Gbits et près de 40 000 jours d'utilisation d'ordinateur, le groupe technique a finalement opté pour le code LDPC (Low Density Parity Check) comme code FEC.

    GSM
    Global system for mobile communication, GSM ; Technologie de téléphone cellulaire (deuxième génération) déployée tout d'abord en Europe à partir de 1992. GSM opère à 900MHz et à 1,8 GHz en Europe et à 1,9 GHz aux Etats-Unis. Les téléphones GSM comprennent une carte SIM (Subscriber Identity Module) qui contient les informations concernant l'utilisateur de l'appareil. En 2000, on dénombrait plus de 250 millions d'utilisateurs de GSM, soit plus de la moitié de la population mondiale d'utilisateurs de téléphones mobiles. GSM supporte le service SMS et les transferts de données à 9,6 Kbit/s.

    LG
    La connaissance, c'est partager le savoir qui nous fait grandir.

  14. #26
    DZSatien Habitué
    Inscrit
    Sep 2007
    Âge
    44
    Messages
    237
    Remerciement / J'aime
    Salut,

    J'ai cherche "SHARING" dans le dico et je ne le vois pas...

    C'est un terme qui revient de plus en plus sur le forum

    Merci
    FOREVER 7830 PVR
    Firmware et Kernel d'origine
    Abo newcamd, ccam
    Plugin : Mgcam, Mcas, Mclient, Mgcam 1.38a (petit pinguin pirate)
    PC : portable avec Win7 familliale

  15. #27
    Membre + Avatar de soumisat
    Inscrit
    Feb 2008
    Âge
    49
    Messages
    347
    Récepteur
    tata
    TV
    tc
    Remerciement / J'aime
    bonjour.
    bravo pour ce travail titanesque!chapeau,tres bien fait,lagdjil c'est un travail indispanssable pour nous;(tu a du y passer du temps!).
    une sugéstion pour les mots utiliser dans le fofo:mosc;sharing etc il faut décoder!

  16. #28
    Nouveau
    Inscrit
    Apr 2008
    Messages
    11
    Remerciement / J'aime
    sinceres remerciements,bonne continuation

  17. #29
    DZSatien Motivé
    Inscrit
    Dec 2007
    Messages
    438
    Récepteur
    tcl
    TV
    32 pouces
    Remerciement / J'aime

    chapeau bas

    souper fantastique super boulot un regal

    merci

  18. #30
    DZSatien Habitué
    Inscrit
    Jul 2008
    Âge
    61
    Messages
    102
    Remerciement / J'aime
    trop technique pour nous autres ceci dit c'est bien de faire cela mais enfin on veut un truc plus simple pour expliquer par ex ce qu'est
    tps .bin
    aes
    biss
    etc.... SAHA F'TOURKOUM

Page 2 sur 3 PremièrePremière 123 DernièreDernière

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
Nous contacter | DZSat | Archives | Haut de page