Les belges ne sont pas très contentes de la qualité des programmes proposés en numérique. L’organisation de consommateurs flamands Test-Aankoop a publié ses conclusions à ce sujet. Elle estime que les promesses ne sont pas tenues.
La qualité de l’image et du son est bonne mais on ne peut pas dire qu’il y ait un gros progrès par rapport à la diffusion analogique.
Pour pouvoir profiter de la qualité, les utilisateurs doivent acheter un nouvel équipement. Le décodeur est relativement cher (entre 75 et 399€).
Les services additionnels sont trop souvent payants.
La raison : le manque de concurrence sur le marché et des couts souvent trop élevés à la charge du consommateur.
Quelques remarques : la Belgique est un pays câblé depuis longtemps. On y a pris l’habitude d’une certaine qualité et il est vrai que le numérique n’apporte dans un premier temps que peu d’améliorations, sauf en haute définition.
Si le numérique a été choisi, et surtout la compression, c’est surtout dans un but de distribuer plus de programmes et non pas de faire plus de qualité, celle-ci venant après, ce qui est le cas. L’Europe avait au départ choisi la qualité avec le D2Mac qui devait aller vers le HDMac. Échec. Le marché n’était pas prêt et les écrans capables de s’adapter étaient beaucoup trop chers. Par contre, la compression a apporté donc plus de programmes pour un prix à peu près équivalent à l’analogique, pour ceux qui payaient déjà !
On a toujours su que le but des + annoncés était de faire dépenser le consommateur et donc trouver de nouveaux marchés. En télévision, à part faire payer pour plus de programme, le consommateur n’a pas accroché à l’interactivité. Il n’est pas encore prêt à payer pour cela et internet apporte cette interactivité.
En France, le numérique a apporté un gros plus qualité à la plupart des utilisateurs. Rares étaient ceux qui avaient une très bonne image et un bon son.

PS: le pal plus donnait déjà une belle image et un son nicam de bonne qualitée