C'est au moment où la télévision publique passe au format 16/9ème et que l'ensemble des contribuables français sont invités à verser une taxe pour l'amélioration de ces chaines via la taxe d'habitation que les abonnés/contribuables commencent à monter en colère.

Ce que nous voulons dire, c'est que les chaines publiques appartiennent à chacun de nous et on est en droit d'attendre des résultats concrets.

Parmi les nouveautés, on note le passage en 16/9 sur la TNT, l'ADSL et le bouquet BIS et ce, sans délai, au plus grand plaisir des abonnés et contribuables acquittant cette taxe.

Un passage en 16/9 qui aurait pu être au bénéfice d'un plus grand nombre, et qui est finalement gaché par un groupe français (Canal+) pour Canalsat & TPS et un fond d'investissement américain (Carlyle Group) pour Numéricable et Est Vidéo.
Ces 2 identités, qui clament être proches des attentes des abonnés ou encore à la pointe sur les technologies du Câble ou de la fibre, démontrent qu'ils sont plutôt très en retard en terme d'attente auprès des contribuables/abonnés à leurs offres.

Une situation qui depuis quelques mois nous interpelle, avec l'absence de plus en plus fréquente des chaines privées (TF1/M6) comme publiques (ARTE et maintenant France2 et France5) sur leurs offres, alors que le parc de téléviseurs français 16/9 a dépassé la barre fatidique de 50% depuis quelques mois.