BeIN Sport 1 et 2 sur CanalSat : une décision politique ? C'est l'idée que l'hebdomadaire Le Point de cette semaine véhicule.

« …Les représentants d'Al Jazeera Sport ont changé d'attitude depuis peu. Le prince Tamim, prenant la mesure des tensions que fait monter l'appétit vorace de l'émirat en France, a passé la consigne à Nasser al-Khelaïfi de lever le pied. L'arrivée de la gauche au pouvoir, un allié objectif de Canal+, est une donnée qui entre en ligne de compte dans l'appréciation du prince héritier. De là à ce que BeIn Sport et Canal+ observent un semblant d'armistice, envisageant une complémentarité plutôt qu'une guerre ouverte… À suivre. En tout cas, ces choses-là se décident directement à Doha et au vu de considérations stratégiques qui dépassent le simple cadre de l'écran de la télévision…. »