mily: verdana">Le CSA a accordé, il y a quelques jours, une fréquence sur la TNT gratuite à l’Equipe HD. La chaîne de sport du groupe Amaury bénéficie du soutien du Comité National Olympique et Sportif Français et voit s’ouvrir devant elle de belles perspectives. La chaîne débutera en décembre 2012 sur la TNT gratuite. Interview.


mily: verdana">Passé le moment de joie, que vous inspirent les chantiers qui s’ouvrent devant vous avec la création d’une chaîne de la TNT en Haute Définition ? « Nous sommes maintenant dans la phase de planning opérationnel du projet, puisque le lancement de l’Equipe HD devrait avoir lieu début décembre. Cela nous laisse huit mois pour mettre en place toute la structure, même si nous partons du socle de L’Equipe TV. Ensuite, nous devons réfléchir à la montée en puissance de la chaîne. Puisque le déploiement de ces nouvelles chaînes nous offre environ 25% de couverture nationale au début pour arriver à 95% de couverture du territoire fin 2014. On doit enfin réfléchir à l’organisation de la chaîne, de la régie. On a cette volonté, exprimée devant le CSA, de s’appuyer sur toutes les rédactions et notamment celle du quotidien. Et au-delà sur toute l’entreprise qui incarne cette marque forte.»


« Le principe reste de s’appuyer sur un maximum de compétences journalistiques, sans être dans un schéma de multimédia forcé »

L’Equipe va-t-il devenir un média global ? «Exactement. Je ne suis pas du tout un adepte du journaliste «couteau suisse». Il ne s’agit pas de se mélanger les pinceaux et de faire du travail de moins bonne qualité mais bien de trouver une organisation assez souple pour qu’un certain nombre de journalistes concernés par plusieurs médias puissent s’impliquer. Nous avons des journalistes sur les terrains mais cela pose la question de leur travail sur les événements, avant, pendant et après. Parallèlement des journalistes pourront intervenir en direct en plateau dans les cases d’information et de magazine. Tout cela passe également par des accords avec les partenaires sociaux. Le principe reste de s’appuyer sur un maximum de compétences journalistiques, sans être dans un schéma de multimédia forcé. Fabrice Jouhaud sera à la baguette pour mettre tout cela en œuvre et il va jouer un rôle clé dans tout le projet.»

Quelles sont aujourd’hui vos priorités ? « L’organisation. Le recrutement.»

... d’un Directeur Général ? « Je ne sais pas. Nous sommes dans une phase de réflexion. Il existe plusieurs schémas entre lesquels nous allons trancher. »

Où se situent les autres chantiers urgents ? « Les aspects logistiques et techniques sont importants. Il faut mettre à niveau les studios et les régies. Ensuite, nous affinerons la grille. Il faut mettre tout cela en musique. Notre projet comprend également le développement de la plateforme numérique commune imaginée avec le CNOSF.»

LA SUITE SUR BRL TV
http://brl-tv.blog.leparisien.fr/arc...eau-monde.html