Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : 47532-jimmy-chaine-100-series.jpg 
Affichages : 80 
Taille : 4.3 Ko 
ID : 37570
A partir du 17 février, la chaîne du câble et satellite souhaite (re)devenir une référence dans le monde des séries en changeant sa grille de programmes désormais entièrement consacrée à des séries sur des "anti-héros". Un pari qui semble difficile à relever...

Elle est loin l'époque où Canal Jimmy était incontournable sur les séries... Les Soprano, Oz, Friends, NYPD Blue, Six Feet Under, Dream On... Autant de séries cultes découvertes dans les années 90 grâce à cette chaîne du groupe Canal+ !
Avec l'arrivée massive de séries américaines diffusées en prime time sur les chaînes historiques et de la TNT, Jimmy (rebaptisée ainsi), a ensuite connu une véritable traversée du désert, perdant abonnés et audiences (0,3% d'audience en 2013 selon Médiamétrie). "Il était temps de la relancer comme une véritable chaîne de séries !", a annoncé mi-janvier Mathilde Vallat, directrice des chaînes thématiques du groupe Canal +.



A partir du 17 février, c'est donc un changement de formule pour la chaîne payante du bouquet CanalSat qui se repositionne avec un nouvel habillage mais surtout une nouvelle grille de programmes 100% séries anti-héros. Terminé donc les quelques divertissements et autres documentaires consacrés au cinéma !
Pour redorer son blason, Jimmy mise, pour sa saison 2014, sur trois séries américaines inédites : la comédie cynique House of Lies (diffusée en prime time dès le 18 février), ainsi que les polars Ray Donovan (31 mars) et The Bridge (US) diffusé à l'automne 2014. Sans être révolutionnaires, ces trois fictions de bonne qualité ont toutes été renouvelées pour une deuxième voire une troisième saison. Plutôt bon signe.



Mais cette nouvelle ligne éditoriale permettra-t-elle vraiment à Jimmy de se refaire un nom dans le milieu impitoyable des chaînes séries ? Rien n'est moins sûr. Explications.


Un thème déjà vu
S'il est séduisant, le thème des "anti-héros" est désormais une norme en matière de séries depuis une bonne dizaine d'années : Dr House sur TF1, Dexter sur Canal + et plus récemment Breaking Bad sur OCS Max et Arte.... Jimmy, qui souhaite se démarquer de ses concurrents, n'avance donc pas un angle très original. De plus, s'il colle parfaitement à une série comme Ray Donovan (personnage mutique, incarné par Liev Schreiber, chargé de "nettoyer" les problèmes des stars) il est beaucoup moins évident dans un show comme The Bridge (US) ou Friday Night Lights... Une ligne éditoriale peu lisible donc, à l'image du nouveau logo de la chaîne.

Un parasitage avec Canal+ Séries
Etrange timing pour le groupe Canal+ qui relance Jimmy alors qu'il a lancé en septembre dernier Canal+ Séries, une chaîne entièrement dédiée aux séries, disponible sans supplément pour ses abonnés. Un téléscopage qui pourrait noyer l'offre de Jimmy. "Je ne pense pas. Les séries sont devenues l’un des objets télévisuels les plus consommés. Il est important d’avoir une offre très abondante" a rétorqué Manuel Alduy, directeur Cinéma du groupe Canal+.

Pas de système "24 heures après la diffusion américaine"
A l'heure où les fans de séries sont pressés de voir un épisode dès le lendemain de sa diffusion américaine, Jimmy ne propose pas de service dit "+ 24 US" contrairement à Canal+ Séries, OCS, ou encore à l'offre VOD de TF1 et M6... Un système qui fait pourtant ses preuves et qui permet (un peu) de lutter contre le téléchargement illégal. De plus l'Américain Netflix (plateforme de vidéo à la demande sur abonnement), spécialiste des séries, pourrait arriver au mois de septembre en France... "On ne s'interdit pas de proposer ce service l'année prochaine", a fait savoir Mathilde Vallat. A suivre donc...

Pas d'accord-cadre avec un network américain
Ce qui veut dire que Jimmy ne peut pas obtenir automatiquement l'exclusivité d'une série diffusée sur une chaîne américaine. Un problème que ne rencontre pas OCS (le bouquet payant d'Orange), par exemple, qui a passé un accord avec la chaîne HBO. Résultat, on peut y voir avant tout le monde des "must" comme Boardwalk Empire, Girls ou encore Game of Thrones...

Un robinet à séries Canal +
Bien qu'elle fasse la promesse d'une "quarantaine de titres par an dont une vingtaine d'inédits", Jimmy diffusera en deuxième fenêtre beaucoup de créations originales de Canal+ (Hard, Mafiosa, Engrenages, Kaboul Kitchen) mais aussi des séries américaines déjà diffusées sur la chaîne cryptée comme Dexter, Nurse Jackie ou encore Luther. Du déjà vu pour les sériephiles.

Une concurrence de plus en plus rude
En plus de la concurrence des chaînes payantes (Série Club, Syfy..), Jimmy doit faire face aux chaînes gratuites de la TNT dont l'offre en matière de séries américaines est de plus en plus alléchante. Les 6 nouvelles chaînes de la TNT commencent elles aussi à diffuser des séries inédites comme Super Hero Family, Switchedsur 6ter, Community sur Numéro 23 et Pan Am sur HD1.

http://www.programme-tv.net