L’association de consommateurs UFC-Que Choisir prévient l’autorité de la concurrence, dans son communiqué paru aujourd’hui, des enjeux pour les consommateurs derrière l’accord de distribution de beIN Sports par Canal +. L’UFC-Que Choisir estime que l’autorité de la concurrence doit « éviter que l’intérêt consommateur soit mis hors-jeu » et affirme que « cet accord fait courir de sérieux risques sur le maintien à terme d’une offre sportive télévisée abordable » :

« Alors que les offres du groupe Canal Plus sont facturées de 25 € (Canal Sat) à 40 € par mois (Canal Plus), avec un engagement d’un an reconductible tacitement, beIN SPORTS est accessible pour 13 € par mois, sans engagement. Le succès public de cette offre (2,5 millions d’abonnés qui dépensent au total près de 400 millions d’euros par an) ne doit pas cacher l’équilibre précaire du modèle économique de la chaîne, dont les pertes sont estimées entre 250 et 300 millions d’euros par an. À défaut d’une croissance massive du nombre d’abonnés, la pérennité de l’offre à périmètre constant semble difficilement tenable. » écrit l’association de consommateurs.

L’UFC Que-choisir alerte également l’autorité de la concurrence sur un risque de « dérapage inflationniste » et explique que « a politiques tarifaires constantes, un abonnement à beIN Sports obligatoirement lié à une offre Canal entraînerait pour les consommateurs une multiplication par 3 ou 4 de leur facture par rapport à un accès au seul beIN Sports ». L’association demande donc à l’autorité de prendre en compte ce problème et de veiller à conditionner l’accord pour que celui-ci défende les intérêts des consommateurs.

SOURCE>>>>>>universfreebox.com