Les pouvoirs publics estiment être arrivés au bout de l'exercice avec TF1.

Le groupe de Nonce Paolini a, en effet, réclamé 45 millions d'euros pour lâcher les 50 % qu'il détient dans la chaîne internationale France 24, à parité avec France Télévisions. Une somme jugée «aberrante» par les pouvoirs publics qui sont désormais tentés de ne plus proposer à TF1 de racheter sa part.

L'État pourrait donc se contenter de racheter celle de France Télévisions au nominal, soit 18 000 euros.

Du coup, TF1 devrait poursuivre le partenariat avec l'État au sein de France 24, sans avoir de rôle opérationnel.