Et de trois. Le groupe Canal+ a déposé lundi 24 mars sa demande auprès du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) pour passer Planète+ en clair sur la TNT. La chaîne consacrée aux documentaires n’était jusqu’à présent accessible que par abonnement. Quelques semaines plus tôt, LCI (TF1) et Paris Première (M6) avaient engagé la même démarche.
Si le CSA devait autoriser le passage en clair de ces trois chaînes, les téléspectateurs pourraient donc avoir accès gratuitement à une trentaine de chaînes, en comptant les télévisions locales. Une perspective qui n’enchante guère certains opérateurs, alors que les investissements publicitaires à la télévision stagnent. « Le marché publicitaire est quasiment le même aujourd’hui qu’il y a dix ans, lorsqu’il n’y avait que six chaînes gratuites », note Martin Ajdari, secrétaire général de France Télévisions. Un gâteau de plus en plus petit que doivent se partager des acteurs de plus en plus nombreux.
Au groupe Canal+, on assure qu’on ne pouvait guère faire autrement que de demander le passage en clair de Planète+. Avec LCI et Paris Première, Planète+ était jusqu’à présent diffusée sur le câble et la TNT payante. Canal+ ne veut pas prendre le risque de laisser sa chaîne seule avec TF6 et Eurosport dans le pack payant.
Pour TF1, l’équation est avant tout financière. « LCI n’est plus viable économiquement en mode payant », assène Jean-Michel Counillon, secrétaire général du groupe TF1, attendant son audition devant le CSA pour détailler ses arguments. Même son de cloche chez M6, où le passage...

source