<b>mily: Arial">

mily: Arial">Orange n'a pas de chance avec les exclusivités. Après avoir perdu le droit d'être le seul opérateur mobile à distribuer l'iPhone en France, c'est cette fois-ci la stratégie de contenus exclusifs du groupe qui est visée. Le tribunal de commerce de Paris a donné raison lundi 23 février à Free et SFR, qui demandaient la suspension de l'exclusivité d'Orange sur la retransmission de certains matchs de football.
Début 2008, Orange avait acheté, pour la somme de 203 millions d'euros, une partie des droits de retransmission de la ligue 1 de football, afin de lancer sa propre chaîne sportive, Orange Sport. Or pour avoir accès à cette chaîne, les consommateurs sont obligés de souscrire un abonnement à une offre triple play d'Orange.
Contacté par l'AFP, un porte-parole de SFR a estime que "Le tribunal de commerce remet en cause la légalité de cette offre car elle prend en otage le consommateur à travers une 'vente liée'" L'opérateur mobile et FAI s'est d'ailleurs dit "prêt à proposer Orange Foot le plus rapidement possible sur son réseau". "Nous avions déjà fait une demande en ce sens à Orange et on la réitèrera", a-t-il ajouté. Free a également confirmé cette décision, mais n'a pas souhaité réagir dans l'immédiat. Orange n'a pas encore indiqué s'il allait ou non faire appel.
Au début du mois de février, Canal+ avait déjà attaqué Orange devant l'Autorité de la concurrence pour dénoncer la politique d'exclusivité d'Orange concernant ses chaînes de cinéma et de sport. La chaîne cryptée estime qu'Orange vend ses offres de contenus à perte pour favoriser l'acquisition d'abonnés ADSL. SFR, concurrent d'Orange et appartenant, comme Canal+, à Vivendi s'est associé à la plainte de la chaîne.
Selon nos partenaires Univers Freebox, il y a de fortes chances que la chaîne Orange Foot arrive sur Freebox TV dans un délai d’un mois. Dans le cas contraire, France Télécom serait contraint de verser à Free, des pénalités qui s’élèvent à 1,5 millions d’euros par mois.