Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : 942174_504660476314725_448874717_n.png 
Affichages : 108 
Taille : 13.2 Ko 
ID : 56642
Alors qu'elle s'est éteinte, il y a quelques jours, la chaîne privée installée à Constantine L'Index TV s'est une nouvelle fois allumée hier. Cette fois pour présenter un programme assez spécial, le film L'Exorciste, le chef-d'oeuvre du cinéma d'horreur américain réalisé par William Friedkin, produit en 1973. Si cette diffusion fait plaisir en raison de la qualité de l'oeuvre, reste à savoir comment la chaîne, qui souffre de problème de financement, a pu se procurer les droits de diffusion d'un film qui n'a pas encore été diffusé par des grandes chaînes arabes comme l'Entv ou d'autres grands networks.

En fait, la petite télévision de Constantine qui peine à payer ses droits de signal, a tout bêtement piraté le film. Mieux encore, la télévision qui diffuse dans une région jugée conservatrice comme Constantine n'a pas pris la peine de supprimer les séquences «hot» du film. Adapté du roman du même nom de 1971, écrit par William Peter Blatty, le film raconte l'exorcisme de Robbie Mannheim, faisant face à la possession d'une jeune fille et des tentatives désespérées de sa mère pour la guérir grâce à un exorcisme pratiqué par deux prêtres. En plus de la séquence de l'exorcisme, le film est truffé de séquences et de dialogues jugés obscènes par les critiques et qui obligent les autorités de régulation à interdire le film aux moins de 16 ans. Même s'il n'y a pas de scènes de nu, des séquences montrent la fille possédée proférer à haute voix des mots obscènes et vulgaires, à cela s'ajoute une scène abjecte qui a heurté les femmes et les personnes pudiques. En plus des séquences d'horreur quand la jeune fille se transforme en démon.

L'Exorciste est l'un des films d'horreur les plus rentables de l'histoire du cinéma dans le monde avec 402 millions de dollars de recettes dans le monde entier. Il est également considéré comme un classique du cinéma d'horreur, et l'American Film Institute l'a classé 3e meilleur thriller derrière Psychose et Les Dents de la mer. Il a reçu deux Oscars et quatre Golden Globes. Si le film est un succès, cela n'empêche que la direction de l'Index TV, doit prendre des précautions pour supprimer ou couper les séquences qui dérangent et qui heurtent le téléspectateur algérien. Même si quelques chaînes comme Hogar TV, Echourouk TV ou encore Salama TV diffusent souvent des films occidentaux, elles prennent la peine de revoir le film et de supprimer les séquences osées. Seulement voilà, ce n'est pas la première fois qu'une télévision algérienne de droit étranger diffuse des programmes sans contrôle ou visionnage. On se souvient que la chaîne de Sport El Heddaf avait diffusé en plein Ramadhan une caméra cachée qui mettait en valeur un enfant tenant un objet généralement utilisé pour les films pour adultes. L'Autorité de régulation avait enquêté sur cet épisode et entrepris de prendre des sanctions contre la chaîne.

source