La commission européenne a, à nouveau, critiqué la politique des bouquets satellites qui refusent de créer des abonnements hors de leurs marchés naturels. Des millions de personnes en Europe , qui vivent hors de leur pays d'origine, désirent un accès à leurs programmes et ne le peuvent pas. Pour la commission, c'est une des causes principales du piratage... Avec un accès légal, beaucoup n'hésiteraient pas à s'abonner. La commission européenne va réunir toutes les informations sur les possibilités d'abonnements transfrontières pour en connaitre le potentiel. Les démarches antérieures de Mme Viviane Reding , qui a déjà dénoncé cette situation, en demandant l'application de la directive "Télévision sans frontières", n'ont jamais débouché sur des solutions concrètes...Esprérons que cette fois , ce sera plus positif , et qu'enfin les abonnements aux bouquets audiovisuels européens pourront enfin franchir les frontières de l'union européenne, comme le font les biens matériels et les personnes !