La fusion CA*AL+/T*S, effective depuis début janvier, va entraîner une “réorganisation” des chaînes doublon et le groupe ne conservera que 7 chaînes de cinéma sur 14, a annoncé Rodolphe Belmer, directeur général de CA*AL+, dans un entretien au Monde . “Nous allons réorganiser les chaînes à doublon que nous possédons”, explique M. Belmer. “Concernant les chaînes cinéma, nous allons fusionner les huit chaînes de T*S et les six de CA*ALSat en une seule offre qui couvrira des thématiques pertinentes et attractives. Au final, nous proposerons sept chaînes thématiques”, précise le responsable de la chaîne. CA*AL+ France proposera ainsi les chaînes Cinecinema Premier, Emotion, Frisson et Famiz, et “les chaînes de T*S seront rebaptisées Cinecinema Star, Cinecinema Culte, tandis que Cinétoile deviendra Cinecinema Classic”, poursuit-il.Cette réorganisation ne concerne pas les chaînes appartenant à des éditeurs indépendants diffusées par CA*AL+, ajoute-t-il. Concernant le sport, CA*AL+ va proposer une “offre assez complète avec quatre chaînes: CA*AL+, qui reste le concentré des meilleurs événements sportifs; CA*AL+ Sport avec les événements exclusifs, Sport+ et Infosport”. Selon M. Belmer, T*S Star, la principale chaîne de T*S qui est diffusée par d’autres opérateurs, notamment les fournisseurs d’accès à l’internet, “ne présente pas une menace particulière pour CA*AL+”. “Nous ne devrions pas avoir de problèmes de développement de notre parc de 5,1 millions d’abonnés si nos programmes continuent d’être stimulants”, poursuit le directeur général de la chaîne qui “prépare une nouvelle chaîne pour enrichir l’offre” du bouquet. La fusion des deux grands bouquets satellitaires français T*S et CA*ALSat, au sein d’un nouveau groupe baptisé CA*AL+ France, est effective depuis le 5 janvier. Elle va entraîner la suppression de 170 emplois, sur la base du “volontariat” selon la direction, sur un total de quelque 3.840 salariés.


:eek: