3da89827172&attachmentid=27778&d=1375999866" id="attachment27778" rel="nofollow" >Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : lci2.jpg 
Affichages : 39 
Taille : 7.2 Ko 
ID : 27778Alors que toutes les chaînes du PAF préparent leur conférence de rentrée, espérant avoir misé sur le cheval qui leur fera remporter la bataille des audiences, en coulisses une autre guerre se prépare, celle des chaînes d’info en continu.

LCI pourrait bien prétendre à rejoindre la TNT gratuite, venant ainsi piétiner les plates-bandes de BFMTV et iTélé. En modifiant l’article 42-3 de la loi du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication, les députés ont en effet confié au CSA la capacité de décider du passage d’une chaîne payante en clair et vice versa. Une excellente nouvelle pour Nonce Paolini, patron du groupe TF1, qui n’a pas caché pas son intention de faire passer LCI en clair.

0,2 % de part d’audience

La question de l’intégration de LCI à la TNT gratuite n’est d’ailleurs pas nouvelle. Elle avait déjà été abordée en septembre 2011.
Car la pionnière des chaînes d’info en continu, créée en 1994, va mal, très mal. Selon Médiamétrie, la part d’audience de LCI n’a pas dépassé 0,2% entre septembre 2012 et mai 2013, quand iTélé est à 0,7% sur la même période et BFMTV loin devant, avec 1,6%. De même, fin 2012, la matinale de LCI ne rassemblait que 14.000 téléspectateurs, alors qu’ils étaient 450.000 devant BFMTV.
Pluralisme de l’information

Le groupe TF1, qui a annoncé une perte nette de 6,3 millions d’euros au premier trimestre, se réjouit donc de la décision des députés, soutenue par la ministre de la Culture et de la Communication Aurélie Filippetti, qui arguait qu’une telle mesure était «bonne pour le pluralisme de l’information».
Ce dont doute François Jost, sociologue spécialiste des médias: «Pour le public, cela ne change absolument rien. Dès qu’il se passe un événement, les chaînes d’info ont la même hiérarchie de l’information, font les mêmes directs, retransmettent les mêmes images. On le voit avec BFM et iTélé, ce sera pareil avec LCI. Seuls les éditorialistes apportent une plus-value, un éclairage différent.»
Alain Weill entre en guerre

Alain Weill, président de BFMTV, n’entend pas de cette oreille la probable arrivée de LCI sur la TNT gratuite: «LCI a choisi d’être payante, il n’y a aucune raison que cela change. C’est une erreur stratégique de TF1 et ça ne serait pas normal que BFMTV et iTélé en payent les conséquences aujourd’hui», a-t-il confié au quotidien L’Opinion.
BFMTV, qui a battu un record d’audience en juillet avec 2,2% de part d’audience risque de voir son nombre de téléspectateurs s’éroder avec l’arrivée d’une nouvelle concurrente sur la TNT gratuite. De son côté, LCI a recruté des stars du PAF pour la rentrée: Laurence Ferrari animera la tranche 18h-19h30 et Bruce Toussaint assurera la matinale.
Le projet de loi sur l’indépendance de l’audiovisuel public passera entre les mains des sénateurs début septembre.

www.20minutes.fr