Cet été et durant cinq week-ends, LCI supprimera ses présentateurs et sa météo pour des raisons économiques.

Philippe Ballard et Sylvia Amicone, animateurs de la matinale le week-end sur LCI.

Opération réduction des coûts chez LCI, la chaîne d'informations du groupe TF1. La direction a décidé de supprimer ses présentateurs durant quatre, voire cinq week-ends cet été, révèle Télé Loisirs. En lieu et place, un tout en images sans incarnation à l'antenne. La chaîne fera aussi l'économie de la météo toute l'année le week-end, un poste de présentateur va être supprimé. Plus aucun bulletin ne sera présenté, la tendance météo sera donc donnée par les présentateurs.

LCI, qui n'est pas présente sur la TNT, souffre de son exposition moins importante qu'i-Télé et BFM. Elle n'est accessible que sur la TNT payante, le câble, le satellite et certains fournisseurs d'accès. TF1, qui essaye depuis plusieurs années de faire passer sa chaîne d'info en continu sur le gratuit, est aujourd'hui contrainte à un plan d'économies. En 2012, les pertes s'élevaient à 7 millions d'euros.

Bientôt LCI en gratuit ?

TF1 avait déposé en 2011 une demande de transfert sur le gratuit auprès du CSA mais la requête avait été rejetée. Récemment, deux indices laissent néanmoins entrevoir, selon Les Echos, un possible infléchissement de la position de l'Autorité. Tout d'abord, ce dernier vient de publier son rapport annuel pour 2012 dans lequel on note, parmi les propositions faites, celle de "favoriser le passage de la TNT payante à la TNT gratuite".

Deuxième indice, les propos tenus par Olivier Schrameck, le nouveau patron du CSA, lors d'un déjeuner avec l'association des journalistes médias. A cette occasion, il a fait part de son intention d'assouplir une disposition de la loi sur la liberté de communication qui interdit mécaniquement, pour l'instant, tout passage d'une chaîne de la TNT payante à la TNT gratuite. Mais Canal+, propriétaire d'i-Télé et Alain Weill, de BFMTV, veillent. Ils se sont déjà déclarés farouchement hostiles à l'arrivée d'une nouvelle concurrente.



www.ozap.com