08 février 2015

Le système français de surveillance de satellites passe sous contrôle des USA...





C'est très intéressant les deux informations non connectées suivantes: "Le système français de surveillance de satellites passe sous contrôle des USA... Qui connaît Satellite Tracking Systems, une activité pourtant hautement stratégique d’Alstom, qui pourrait passer sous pavillon étranger ? Spécialisée dans le suivi et repérage de satellites, cette filiale est rattachée au pôle Energie de l’industriel français, que veulent acquérir Siemens et General Electric. Le sort de cette activité ultra-spécialisée inquiète les spécialistes de la défense et du renseignement. Selon Eric Denécé, directeur du Centre Français de Recherche sur le Renseignement, cette activité relèverait du domaine stratégique. Basée à Grenoble et héritière du savoir-faire de la société Neyrpic (qu’Alstom a complètement rachetée en 1967), elle a développé des algorithmes lui permettant de suivre et contrôler la trajectoire des satellites en orbite. Ces algorithmes sont issus de ceux utilisés pour réguler la vitesse des turbines hydro-électriques", lire ici Geopilintel, merci à mon lecteur.

Et regardez maintenant ceci: "Dans le cadre des travaux engagés par le Ministre de la défense (...) le décret modifie l’organisation militaire territoriale en transformant les régions terre en zones terre, et en supprimant les régions maritimes, de façon à ne conserver que les arrondissements maritimes. Il introduit en outre, dans la mise en œuvre de la défense aérienne, la possibilité pour le commandant de la défense aérienne de déléguer, dans un cadre international, le contrôle opérationnel des moyens aériens mis à sa disposition, le commandement opérationnel de ces moyens restant sous autorité française. Une telle délégation est rendue nécessaire par l’insertion de la France dans le système intégré de défense aérienne et anti-missiles de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord en 2011".

Ben voilà, tout ce qui est aérien, qui touche à la défense d'une manière ou d'une autre, nous est enlevé par petites touches selon la technique du voleur chinois. Mais là, comme tant de choses on déjà disparu, cela commence à se voir. Et comme vous pouvez le voir, toujours pas de réactions chez les militaires... Lire ici le dernier Conseil des ministres, merci à Mme Landry.