Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : 994302540b19afc59bc1cdee777abbb2_L.jpg 
Affichages : 13 
Taille : 59.7 Ko 
ID : 31756
mily: arial">Le Tchad qui vient d’accueillir la 5ème session statutaire du Réseau de l’Audiovisuel Public d’Afrique Francophone (RAPAF), envisage de créer une chaîne de télévision publique panafricaine. L’annonce a été faite par le ministre tchadien de la Communication, Hassan Sylla Bakari, en marge des travaux du RAPAP qui se sont achevés le 1er novembre dernier. mily: arial">Selon le porte-parole du gouvernement tchadien, le chaîne panafricaine sera une réplique aux médias internationaux qui ne diffusent que des images misérables de l’Afrique, alors que « les bidonvilles existent partout dans le monde, les sans-abris peuplent les grandes villes d’ailleurs, les crimes sont commis partout ». Hassan Sylla Bakari conclut que « la renaissance de notre continent passe forcément par la maîtrise de son image par ses propres professionnels de l’audiovisuel ».
Le ministre de la Communication assure que dans son engagement pour le développement des technologies de l’information et de la communication, le Tchad tiendra un symposium sur le sujet, avec à la clé la création d’un Centre international de promotion et d’achat de matériels professionnels de production et de distribution.
A l’ouverture des travaux du RAPAF, le Premier ministre du Tchad, Joseph Djimrangar Dadnadjiavait déjà rappelé aux participants que « les télévisions publiques africaines doivent donner de l'Afrique une image réaliste et positive d'un peuple qui certes fait face aux grands défis du moment, mais un peuple en mouvement, un continent en marche avec une économie en pleine croissance, malgré la crise mondiale que nous subissons tous. »

http://www.agenceecofin.com