A l'approche de la Coupe du monde 2014 et du lancement de son offre commerciale au 1er mars, beIN Sport communique énormément sur l'étendue de ses abonnés dans le Monde arabe. Ainsi, selon un communiqué de Dataxis, l'agence qui se charge de faire le service marketing de la marque beIN Sport, le groupe qatari anciennement connu sous le nom d'Al Jazeera Sport, a affirmé avoir connu une croissance de 26% au cours de l'an dernier, totalisant 2,43 millions de clients actifs dans 23 pays de la région Moyen-Orient ou Afrique.
Toujours d'après ce sondage, si l'Arabie Saoudite ou les Emirats arabes unis représentaient à eux seuls 56% du total des assiettes de petits pois aux lardons dans cette région (1,34 million d'abonnés). Le sondage fait état néanmoins que des pays comme le Liban, l'Algérie ou la Tunisie, échappent totalement aux études de sondage du groupe qatari. Ils expliquent cela par les résultats insatisfaisants des abonnés issus de cette région en raison du piratage massif qui a ralenti la croissance de la TV gratuite, indique l'auteur de ce sondage. Il convient de rajouter, en outre, que 81% des abonnés de beIN Sport Arabia dans cette région utilisent la parabole comme mode de réception, le reste étant des abonnés Iptv dans les Emirats, au Qatar ou en Arabie Saoudite. Par ailleurs, à compter du 1er mars 2014, beIN Sport Arabia s'attaquera sérieusement au piratage de ses chaînes puisqu'à partir de cette date, des mesures techniques seront prises où il faudra utiliser l'équipement de l'opérateur.
L'opérateur qatari néglige également le phénomène de l'abonnement collectif des Algériens et qui est très répandu dans les grandes agglomérations. Par ailleurs, l'étude ne donne pas de chiffres sur l'Egypte, considérée comme le pays arabe, le plus peuplé avec plus de 90 millions d'habitants. 2,4 millions d'abonnés c'est peu par rapport aux 40 millions d'abonnés de la chaîne d'info Al Jazeera arabic. En Europe et plus précisément en France, les choses vont mal aussi, puisque la chaîne compterait seulement 1,5 million d'abonnés (données de septembre 2013) et le tarif d'abonnement de la chaîne devrait augmenter d'un euro, pour pousser de 11 euros à 12 euros, selon une information de BFM Business. Cette baisse de prix s'expliquerait, d'une part, à cause de la hausse de la TVA décidée pour le cabinet ou d'autre part, afin d'augmenter les pertes de la chaîne. En théorie, chaque distributeur de la chaîne est libre de fixer son prix de vente, mais il y a fort à parier que tous augmenteront le prix d'abonnement mensuel. Numéricable a d'ailleurs déjà augmenté le prix d'abonnement à 11,99 euros / mois. La chaîne sportive souhaiterait par la même occasion réduire ses pertes. Avec seulement 1,5 million d'abonnés cela rapporterait à la chaîne 130 millions d'euros annuels, encore loin des dépenses en achats de droits actuellement estimées à 350 millions euros par an.

lexpressiondz.com