CNRI : Porteurs de paroles libres et d’informations réelles sur la situation dans le pays mais aussi sur la résistance, elles sont une cible de choix pour la police.

Les autorités déploient également des efforts particulièrement grotesques pour décourager les gens de regarder les chaines satellites qui attirent 70% de la population, leur promettant les flammes de l’enfer.

Elles ont de quoi s’inquiéter, car le dernier téléthon en faveur de la chaine d’opposition satellite Sima-ye-Moghavemat (le visage de la résistance) a récolté plus de 4 millions de dollars, en grande partie de l’intérieur de l’Iran.

C’est ainsi que régulièrement, les gardiens de la révolution s’adonnent à un de leurs sports favoris, la chasse à la parabole. Le 12 février, à l'aube, ils ont lancé une série de raids dans les villages reculés et déshérités de Mauhizan Sofla, Mauhizan Olia, Zirkhaki et Tazeh Abad près de la ville d’Ilam, dans l’ouest de l'Iran. Ils ont perquisitionné les domiciles et saisi plus d'une centaine de paraboles.

source