<b>Lettre ouverte à Mr Lafarge, patron de Canal Plus distribution
Info postée le 05-06-2008 à 20:49






Monsieur Lafarge,



Je me permets de vous écrire publiquement car vous êtes injoignable.



Nous sommes distributeurs Canal+ depuis le lancement de la chaîne, le 4 novembre 1984. 10 heures, premier film diffusé en crypté : « l’As des As » avec Jean Paul Belmondo. 10h01, premiers appels d’abonnés : leur décodeur ne fonctionnait pas, problème de prise péritel.



Nous avons su résoudre ces problèmes. Normal. N’avions nous pas été choisis, nous les vendeurs de télévisions par les premières équipes de Canal + justement pour notre compétence, alors que les premiers projets envisageaient de diffuser les décodeurs via les buralistes ou les marchands de journaux.



Nous y avons cru à cette chaîne alors que les sceptiques ricanaient. Le futur nous a donné raison. Nous estimons modestement avoir notre part dans la réussite de la chaîne et du groupe. Monsieur Lafarge, vos prédécesseurs nous ont toujours respectés. Nous avons accompagné les projets, participés aux différentes évolutions : changement de décodeurs, diffusion par satellite, lancement de Canalsat, diffusion par la TNT, le câble, l’ADSL. Les abonnés font appel à nous pour résoudre des problèmes là où les centres d’appels, anonymes et moyennement compétents, sèchent. Nous aimons notre métier, le service fait partie de nos gènes et les clients et abonnés le savent. Nous étions aussi un gros distributeur ************, bouquet que votre société a acquis, limitant ainsi la concurrence.



Par courrier, après 23 ans de relations gagnant-gagnant, Monsieur Lafarge, vous décidez de nous « virer ». Vous estimez que nous ne respectons pas la charte des distributeurs en ne vérifiant pas l’identité des abonnés. Rien dans cette charte ne nous oblige à jouer les officiers de police.



Mais la vérité est différente : nous avons eu le tort de vous demander pourquoi vous refusiez de livrer des cartes sans location de terminal pour la réception de programme HD alors que la loi vous y oblige. Quand nous vous exprimons notre crainte que ce blocage des cartes seules va avoir pour réaction le développement du piratage, votre réponse est époustouflante : « je n’aime pas le chantage ! » Et vous rajoutez que nous, les distributeurs, n’y connaissons rien et que vos experts du piratage connaissent tout sur le sujet. Nous n’osons pas demander quelles sont leurs expériences. Nous savons aussi que vous voulez ouvrir vos propres magasins. Bonne chance ! Nous avons vu chez vos confrères ce que cela donnait, nous aurons la charité de ne pas les citer.



Maintenant donc, nous sommes « virés ». La justice devra donner son avis sur le fond. Mais Monsieur Lafarge, nous allons vous dire une chose : on était là avant vous, on sera là après.



Aujourd’hui, je suis obligé de fermer mon magasin de Paris. On a perdu plus de la moitié de nos revenus qui provenaient des abonnements à Canal+/Canalsat. De plus, comme vous faites tout pour que les abonnés n'achètent plus leurs terminaux, nos ventes ont chuté. Sans parler de la HD uniquement disponible à la location. Tout ceci nous aura été fatal.



Je reviendrai certainement, d’une manière ou d’une autre. Par contre, vous serez appelé un jour à d’autres fonctions. Nous devrons alors, avec les équipes qui vous succéderont, réparer les pots cassés. Il est dommage que vous estimiez bon de tout détruire. Nous avons des amitiés avec les équipes de Canal, certains pleurent de désillusion. Vous avez licencié de bons éléments, mis dans des placards d’autres qui sont démotivés. Nous ne sommes pas les seuls à être « virés ». Comme par hasard, les plus gros faiseurs de cartes seules sont tous concernés. Vous virez aussi les petits installateurs qui, avec un travail de fourmis, faisaient beaucoup pour rendre la marque sympathique.



Connaissez-vous le mot respect ? Respect des abonnés, respect de vos équipes, respect de vos distributeurs partenaires sans lesquels vous ne seriez presque rien ?



Pour paraphraser Jacques Prévert, vous dites aimer les chaines mais celles-ci se plaignent de voir leur reversement baisser depuis la fusion et certaines doivent mourir faute de moyens décents.



Vous dites aimer votre équipe mais vous virez certains membres sans ménagement, ou alors vous les découragez

Alors quand vous dites aimer vos clients, j’ai peur pour eux.

Signé : Serge Surpin, toujours passionné par le monde du satellite... et des medias !

PS : je m’étonne que personne ne relève l’incongruité de votre publicité quand on voit des employés de Canalsat regarder un programme et refuser le diffuser car jugé nul. Qui vous donne le droit de juger un programme ? Une chaine pour les nudistes sportifs peut peut-être intéresser certains abonnés. Moralité : Canalsat diffuse le meilleur des programmes. Mais qui êtes vous pour vous placer en juge de qualité ? N'est-ce pas une forme de censure ? CanalSat est là pour diffuser des programmes, pas pour les juger. Sinon, on pourrait aussi se poser des questions sur la qualité de programmes diffusés parfois très limites mais ayant l'avantage de faire partie de filiales de votre groupe.



Rédacteur : Serge

@+ spyk