Merci Merci:  10
Likes Likes:  0
Dislikes Dislikes:  0
Affiche les résultats de 1 à 8 sur 8

Sujet : MALGRÉ TOUTES LES MESURES PRISES PAR LES BOUQUETS Les pirates ne désarment pas


  1. #1
    DZSatien Initié Avatar de fort
    Inscrit
    Feb 2009
    Âge
    47
    Messages
    1 434
    Remerciement / J'aime

    Icon1 MALGRÉ TOUTES LES MESURES PRISES PAR LES BOUQUETS Les pirates ne désarment pas

    bonjour

    Dernière bataille de Canal+/Canalsat sur le front du piratage : une action multiforme contre les hackers qui continuent de violer le système Viaccess malgré toutes les mesures prises pour le protéger. En effet, grâce à des cartes appelées Omnia et Millénium, la version du bouquet en Viaccess continue à être piratée. Ces cartes circulent actuellement en Algérie et en Espagne.

    Mais selon certaines informations, «ce piratage ne sera que de courte durée puisque les ingénieurs de Canal + se sont rapprochés de la filiale de France Télécom (propriétaire de Viaccess) et sont déjà en action pour mettre un terme à ces actions délictueuses». (Chrisat) En effet, les chaînes de Canal + ne sont plus captées par les pirates utilisant ces cartes, sauf Canal + Sport et Sport +. Quant aux chaînes de Canalsat, elles ont disparu des écrans pirates après quelques jours de «survie». Mais Canal+ n’est pas le seul bouquet concerné par ces attaques. Il y a également BIS-TV, ART et Al- Jazeera Sports. Cependant, tous ces bouquets ont été protégés par les développements du Viaccess qui, après ses versions 2 et 2.6 fortement attaquées, s’est doté d’une version présentée comme inviolable : le Viaccess 3. Mais après une longue période de jeûn, les pirates retrouvent leur appétit en réussissant à craquer ce fameux Viaccess 3. Premières victimes : ABsat-Bis TV, Sex-View, SCT, Free-X et le bouquet suisse SSR (tous sur Hot Bird). Les firmwares de nombreux récepteurs sont disponibles sur Internet. Les premiers démodulateurs concernées sont : QboxHD, Ferguson Ariva et le samsung DSR7000/9500. Mais avec un nouveau module du nom de Inopsys (en fait, un ancien Diablo), les autres modèles équipés d’emplacements PCMCIA pourront ouvrir ces bouquets.
    Le Viaccess 4.0 et l’option HD

    Les bouquets concernés agissent dans le désordre : certains changent les cartes d’abonnement, mais de telles opérations prennent du temps et demandent beaucoup d’argent. D’autres sautent le pas et passent au Viacess PC 4.0, mais là aussi, il faut changer les cartes officielles. Leur objectif : donner accès à une option HD. Mais les abonnés accepteront-ils sans broncher les surcoûts ? En fait, des bouquets comme BIS-TV penseraient à prendre en charge ce surplus pour attirer davantage d’abonnés vers le changement. Mais ces cartes ne sont pas les seules armes des pirates. Comme les systèmes de cryptage sont sans cesse protégés, les «hackers» se sont tournés vers le «sharing». Derrière ce mot, se cache toute une organisation dont les ramifications remontent vers de nombreux pays européens. Sharing désigne le partage sur le réseau Internet de cartes officielles via des serveurs dont l’immense majorité se trouve en Europe, bien que l’on signale leur existence aussi en Asie et même au Maghreb. L’astuce est simple : les pirates achètent les cartes officielles des grands bouquets officiels. Ensuite, utilisant un système de partage comme celui que l’on utilise pour diffuser le signal décrypté sur plusieurs écrans dans une maison, ils «partagent» la carte à travers Internet vers d’innombrables bénéficiaires. Mais ils ne le font pas gratuitement ! Les utilisateurs doivent payer un abonnement mensuel (1 000 à 1 500 DA en Algérie). Le piratage s’organise à grande échelle. Mais attention, cet un acte délictueux dans de nombreux pays d’Europe au regard de la loi et si les chefs de ces réseaux sont découverts, la justice pourra poursuivre même le gars qui s’abonne et qui regarde les programmes décryptés ! Comment ? L’informatique permet le piratage mais elle laisse des traces : on retrouvera facilement l’IP (adresse personnelle sur le réseau) de chaque abonné au sharing ! Priez pour qu’une telle loi ne débarque pas chez nous !
    La Dreambox mène… en prison

    Voici d’ailleurs une information qui doit faire réfléchir beaucoup de partisans du sharing. L’histoire se passe dans la ville scandinave de Helsingborg. Un commerçant, propriétaire d’un magasin de vente de matériel satellite, a décidé un beau jour de gagner de l’argent en devenant un «vendeur» de signal décrypté permettant de capter de nombreuses chaînes nordiques payantes. Il s’équipe d’un serveur et achète les cartes d’abonnement officielles. Aux clients qui viennent pour s’abonner à l’un des bouquets ou acheter un décodeur, il propose un marché juteux : pour beaucoup moins cher, ils peuvent voir toutes leurs chaînes gratuitement, en restant tranquillement chez eux. Ils utiliseront pour cela le réseau et l’un des ces récepteurs miracles équipés pour recevoir Internet ! Mais les murs ont des oreilles et ce commerce illicite sera découvert par la police. Le commerçant est traduit devant le tribunal pénal pour criminalité globale, économique et financière. La police a découvert dans son magasin un serveur relié à 1 000 clients. Connaître leurs adresses IP était un jeu d’enfant ! Ils seront tous convoqués par la justice et paieront beaucoup plus cher le fait d’avoir voulu rouler CanalDigital et Viasat. L’homme a été inculpé pour partage illégal d’abonnements, mais également pour violation des lois comptables et fraude grave à l’impôt. Il a été condamné à un an de prison ferme et à indemniser Canal Digital à près de 6 millions d’euros. Voilà qui fera réfléchir les éventuels candidats à l’organisation du sharing à partir de leurs boutiques.
    Huit paraboles, des ordinateurs et 5 Israéliens

    Une autre affaire qui montre que les autorités ne restent pas les bras croisés devant l’ampleur du phénomène. Cinq personnes ont été placées en détention provisoire pendant sept jours par le tribunal de district de Larnaca, dans le cadre des accusations de vol de la propriété intellectuelle en utilisant des dispositifs électroniques. Armés d’un mandat de perquisition, la police a perquisitionné une maison à Oroklini ce jeudi aux alentours de 11h, où elle a trouvé huit satellites positionnés à l’extérieur du bâtiment et cinq Israéliens à l’intérieur qui auraient travaillé sur leurs ordinateurs. La police croit que les cinq Israéliens sont impliqués dans le streaming illégal et la transmission de diverses chaînes par abonnement via satellite à d’autres personnes qui possèdent une Dreambox, ainsi que de fournir des services de jeux électroniques. Le porte-parole de la police de Larnaca, Christos Andreou, a déclaré avoir agi sur les informations reçues. «Lorsque la présence policière a été notée, deux personnes ont tenté d’entraver l’enquête, ce qui entraîne leur arrestation. Un grand nombre d’articles ont été considérés comme des preuves, notamment des décodeurs, des documents et des ordinateurs, qui seront examinés», dit Andreou. «On estime que ces personnes sont impliquées dans des actions illégales et la transmission en continu des chaînes à péage par satellite pour diverses autres personnes, en plus d’offrir ses services à des jeux électroniques», a-t-il ajouté. Selon le porte-parole de la police, les cinq ont nié toute implication dans les délits dont ils sont inculpés et ont donné les raisons de leur présence à la maison, sur lesquelles se penchera la police. (Source Chypre Info) Par ailleurs, 3 autres personnes (deux Grecs et un Syrien) ont été interpellées en Grèce et accusées de blanchiment d’argent. L’enquête a révélé que les deux exploitants commerçaient illégalement des programmes payants par satellite via un serveur basé en Corée du Sud desservant des Dreambox par Internet et via la réception par satellite (pour les signaux TV). Le nombre de clients connectés est estimé à 30 000 et sont susceptibles d’être poursuivies pour recel, selon les services de sécurité d’Attica. Les Dreambox, cartes (dont des abonnements à Nova) et ordinateurs ont été saisis et les trois hommes interpellés ont été présentés au procureur. Il semble qu’elles avaient choisi de placer les serveurs en Corée du Sud parce qu’ils sont difficilement trouvables. (source Katymerini)
    Cascade de procès contre Dreambox
    L’un des démodulateurs révolutionnaires qui a ouvert au sharing de larges perspectives est le Dreambox (voir nos précédentes éditions). Les opérateurs satellite, les firmes de développement de systèmes de cryptage et les bouquets ont, à plusieurs reprises, attaqué en justice la société allemande Dreambox. Récemment encore, le tribunal de Dusserdorf était appelé à trancher dans une affaire opposant la firme Kudelski, propriétaire des systèmes Nagravision et Mediaguard/seca au fabricant de Dreambox. Sentence : la société Dream-Multimedia a reçu «une injonction préliminaire de ne plus fournir les DS-100 avec le firmware DM100S_MAIN_V213.BIN sous peine d’amendes jusqu’à 250 000 euros et/ou 6 mois d’emprisonnement. Le fabricant allemand a toujours le droit de faire appel à cette injonction.» (Chrisat) Dans un interview accordé au magazine allemand Infosat, le P-dg Alpaslan Karasu déclare qu’il a signé un accord de collaboration, au niveau mondial, avec ebay en vue de pourchasser la vente d’appareils Dreambox clonés, vu que le problème s’intensifie. Ainsi, il a pu déjà faire condamner en Pologne un distributeur à une peine de 2 ans avec surcis et en Allemagne à plusieurs avertissements. En Grande-Bretagne et en Suisse, deux procès sont en cours d’exécution contre les principaux importateurs. La plupart de ces clones sont fabriqués en Asie.
    M. F.
    Les systèmes de cryptage
    Pour pouvoir contrôler l’accès à une chaîne, des sociétés ont mis au point des systèmes de cryptage. Le Mediaguard, initiallement développé par la SECA (Société européenne de contrôle d’accès, société commune entre Canal+ et Bertelsmann). Canal+ a, ensuite, racheté les parts de Bertelsmann et a créé Canal+ Technolgies. Fin septembre 2002, Thomson rachète les parts de Canal+ (89 %) est devient le premier actionnaire avec 92 % du capital.
    Le Viaccess, version numérique de l’Eurocrypt, est développé par France Télécom.
    L’Irdeto, mis au point par Nethold avant son rachat par Canal+, est maintenant développé par Mindport.
    Le Nagravision est développé par la société suisse Nagra- Kudelski, tandis que le Conax, par Telenor.
    Le Videoguard développé par NDS, société filiale de NewsCorp appartenant à Rupert Murdoch.
    Le BetaCrypt, développé par BetaResearch (société du groupe Kirch), pour remplacer l’Irdeto dans le bouquet Premiere
    World (bouquet issu de la fusion de Premiere et DF1).
    Le Cryptoworks a été mis au point par Philips.
    Le PowerVu mis au point par Scientific Atlanta, qui est surtout utilisé pour les diffusions professionnelles.
    PIRATES-OPÉRATEURS
    Le jeu du chat et de la souris
    Le piratage est une menace sérieuse pour l’avenir de la télévision numérique. Parce qu’elle engrange de gros profits, cette activité illégale trouve un terrain de prédilection dans les pays méditerranéens parfaitement arrosés par les grands satellites européens. Sur la rive Sud, qui n’est pas concernée par la commercialisation officielle des bouquets nationaux européens, les cartes pirates et les CAM de plus en plus perfectionnées qui les font fonctionner se vendent au grand jour. Actuellement, c’est la grande vogue des modules qui remplacent les cartes, ces CAM se mettant automatiquement à jour et fonctionnant à la fois comme lecteur et comme carte de décryptage ! Cela est déjà valable pour certains systèmes. Mais, il ne faut pas croire que cette activité se limite au Sud de la Méditerrané ; il est prouvé aujourd’hui que les grands réseaux qui alimentent le Maghreb partent des pays européens eux-mêmes et il serait naïf de croire que tout le matériel illégal est embarqué vers le Sud : une bonne partie reste en Europe et d’ailleurs les derniers affaires de découvertes de réseaux de piraterie en France et ailleurs le prouve. Pourtant, lorsque la télévision satellitaire saute le pas et passe au numérique, des «experts» avaient prédit la fin du piratage, arguant du fait que l’analogique présentait trop de faiblesses devant les assauts répétés des hackers. Tout le monde garde en mémoire les déboires du Discret, remplacé par le Nagravision qui ne tarda pas également à être «violé» à son tour. C’était le système des décodeurs pirates, boîtiers de la taille d’une K7 VHS qui permettait d’obtenir une image moyenne avec un son parfois très perturbé, mais cela faisait les affaires des consommateurs maghrébins qui pouvaient s’offrir Canal + et les quelques chaînes analogiques de Canal Satellite qui émettaient à travers Télécom 2A (8 degrés Ouest). Pourtant, les mésaventures du D2 Mac auraient pu attirer l’attention de ces «experts», car ce système qui connaissait déjà des déboires commerciaux dus aux mauvais choix stratégiques des politiques français (exemple de TDF), était en quelque sorte une étape importante avant le numérique puisque le traitement audio se rapprochait des conditions du numérique alors que sur le plan de la vidéo, il offrait déjà le 16/9 eme et était considéré comme le meilleur moyen d’arriver à la télévision Haute Définition. Les premières cartes pirates D2 Mac ouvraient d’ailleurs Canal+ et certaines chaînes scandinaves. Lorsque Internet décolle à travers le monde entier, les pirates comprirent très vite que c’était là le meilleur moyen de faire passer les messages et les codes, tout en étant assurés d’un anonymat total et d’un moyen de propagation hors du commun. Les sites offrant clés de décodage et plans de montage de programmeurs se développèrent très rapidement. Mais les spécialistes nous disaient qu’il ne fallait pas faire attention à tout cela car, le passage au numérique allait renvoyer les hackers à leurs classes ! Et pourtant, les choses se passèrent autrement. Et le premier système qui vola en éclats fut l'Irdeto, norme utilisée à l’époque par l'Allemagne, l'Italie et certains pays européens. Depuis, ce fut tour à tour le Viacess, le Seca et j’en passe qui furent pris comme cibles par des pirates de mieux en mieux équipés. L’information avait d’abord circulé en Allemagne : le numérique qui devait mettre un terme aux cauchemars des diffuseurs hantés par le souvenir des cartes pirates de l’ère analogique, a été piraté dès sa naissance. Là où les scientifiques et les techniciens se mobilisent pour créer des systèmes, d’autres scientifiques et techniciens peuvent en faire de même, mais pour détruire le système ! Le jeu du chat et de la souris avait commencé : attaques, contre-attaques, attaques, contre-attaques, etc. Voici l’explication fournie par un spécialiste algérien : «Le principal problème est que la carte pirate peut fonctionner un, deux ou trois mois. Mais, dès que le diffuseur, qui reçoit régulièrement des réclamations des clients, transmet de nouvelles données au fabricant, ce dernier rectifie le tir et améliore ses logiciels dont la nouvelle version est automatiquement téléchargée sur le démo qui se met à jour sans l’intervention humaine. Cela va nécessairement influer sur les cartes pirates créées pour une version antécédente. Ces cartes sont conçues donc pour suivre l’évolution technologique du diffuseur. Le problème cessera d’exister lorsque le terminal sera parfait du point de vue technologique.»
    M. F.

    Ebay Turquie condamné pour contrefaçon
    Le cabinet d’avocats d’affaires Gide Loyrette Nouel (GLN) explique qu’il vient d’obtenir en Turquie la condamnation d’un site Internet marchand de vente aux enchères-www.gittigidiyor.comqui n’est autre que la filiale d’eBay. Jusqu’alors considéré comme simple hébergeur par les Tribunaux d’instance, deux arrêts récents de la 11e Chambre civile de la Cour de cassation sanctionnent le site, estimant qu’il facilite les actes des contrefacteurs en mettant en vente leurs produits contrefaits, tout en obtenant des profits en sa faveur. «Cette décision va contraindre les sites Internet, destinés à la vente aux enchères, à vérifier l’authenticité des produits qu’ils mettent en vente», a commenté Esra Dündar-Loiseau, avocate en charge du Département de la propriété intellectuelle chez GLN à Istanbul. Rappelons que sur Ebay circule des contrefaçons d’appareils satellites dont notamment de la marque Dreambox.
    Chrisat
    HD+ piraté 4 jours après son lancement !
    Quatre jours après le lancement de HD+, le nouveau bouquet allemand en haute définition qui regroupe les grandes chaînes allemandes en collaboration avec Astra, celui-ci est déjà piraté par les utilisateurs des Dreambox qui font également sauter la protection des copies.


    LE SOIR NUMÉRIQUE & SAT

    http://trisomie21.forum-gratuiti.com



    اللّهم صلّ على سيِّدنا محمّد وعلى آل سِّيدنا محمّد

    كما صلّيت على سيِّدنا إبراهيم وعلى آل سيِّدنا إبراهيم
    في العالمين إنّك حميدٌ مجيدٌ
    وبارك على سيِّدنا محمّد وعلى آل سيِّدنا محمّد
    كما باركت على سيِّدنا إبراهيم وعلى آل سيِّدنا إبراهيم
    في العالمين إنّك حميٌد مجيدٌ


  2. #2
    DZSatien Initié Avatar de donjuan
    Inscrit
    Apr 2008
    Lieu
    ANYWHERE
    Âge
    37
    Messages
    860
    Récepteur
    DREAMBOX 800HD SE
    TV
    SAMSUNG UHD 3D
    Remerciement / J'aime
    Je pense que c'est trop exagéré comme article ( certainement un nanard de journaliste ).

    Sachez que le CS ( cardsharing existait bel est bien avant trés longtemps ) cela fait 8 années déja...Ces procès à la con...je n'y crois même plus ( Histoires Bidons ) et surtout celle contre la Société DREAMBOX MULTIMEDIA qui à révolutionner son matériel et devenue Leader mondial...Par contre, je ne vois aucune requêtte judiciaire contre les TEAMs DEVELOPPEURS ( GEMINI ou NABILO ) dans cet article, alors que leurs forums sont là!!!! Justement pour faire evoluer la passion entre les cardshareurs.

    Enfin !!!!! le plus marrant ( dans cet article ), c'est que la loi Européenne Interdit sèverement le PIRATAGE ( Certitude ) mais elle n'interdit pas le Partage ( d'ou ressort le cardsharing ( partage ) ) Chacun à le droit d'en faire usage de son abonnement si par ailleurs il s'aquittait de son paiement des droits recues.

    Donc!!! Un flou trés vague concernat cette mesure, et même que les bouquets n'ont pas de force à faire agir aux tribunaux, à part que changer leurs stratégie de cryptage ( NDS est une preuve vivante ).

    je pense que cet article, n'apporte aucune idée constructive. Par contre, il banalise le partage et détruit l'esprit des vrais acquéreurs de cartes Officielles et enfin laisse entendre l'abondon du CS ( cardsharing ) pour y'aller vers des supports embarquées ( Cartes Pirates ) puisque la majorité de nos compatriotes n'ont pas les moyens d'en posséder ou payer un vrais abonnement.

    Je le dis Haut et Fort, que c'est grâce au cardsharing que le maintien des bouquets aura la plus longue durée.

    Bien à vous...

    A méditer.



    @+++donjuan de DZsat

  3. Merci fort, calamard11, pollux031 disent merci
  4. #3
    DZSatien Initié Avatar de hnori6
    Inscrit
    Aug 2009
    Lieu
    alger
    Messages
    1 253
    Récepteur
    Atlas 100HD
    TV
    LG LED 42"
    Remerciement / J'aime
    <div class="bbcode_container">
    Citation Envoyé par donjuan Voir le message
    Je pense que c'est trop exagéré comme article ( certainement un nanard de journaliste ).

    Sachez que le CS ( cardsharing existait bel est bien avant trés longtemps ) cela fait 8 années déja...Ces procès à la con...je n'y crois même plus ( Histoires Bidons ) et surtout celle contre la Société DREAMBOX MULTIMEDIA qui à révolutionner son matériel et devenue Leader mondial...Par contre, je ne vois aucune requêtte judiciaire contre les TEAMs DEVELOPPEURS ( GEMINI ou NABILO ) dans cet article, alors que leurs forums sont là!!!! Justement pour faire evoluer la passion entre les cardshareurs.

    Enfin !!!!! le plus marrant ( dans cet article ), c'est que la loi Européenne Interdit sèverement le PIRATAGE ( Certitude ) mais elle n'interdit pas le Partage ( d'ou ressort le cardsharing ( partage ) ) Chacun à le droit d'en faire usage de son abonnement si par ailleurs il s'aquittait de son paiement des droits recues.

    Donc!!! Un flou trés vague concernat cette mesure, et même que les bouquets n'ont pas de force à faire agir aux tribunaux, à part que changer leurs stratégie de cryptage ( NDS est une preuve vivante ).

    je pense que cet article, n'apporte aucune idée constructive. Par contre, il banalise le partage et détruit l'esprit des vrais acquéreurs de cartes Officielles et enfin laisse entendre l'abondon du CS ( cardsharing ) pour y'aller vers des supports embarquées ( Cartes Pirates ) puisque la majorité de nos compatriotes n'ont pas les moyens d'en posséder ou payer un vrais abonnement.

    Je le dis Haut et Fort, que c'est grâce au cardsharing que le maintien des bouquets aura la plus longue durée.

    Bien à vous...

    A méditer.



    @+++donjuan de DZsat
    rien a ajoutez

  • #4
    DZSatien Initié Avatar de idir.g83
    Inscrit
    Dec 2008
    Lieu
    algerie
    Âge
    34
    Messages
    1 607
    Récepteur
    atlas hd 100
    TV
    sony LED
    Remerciement / J'aime
    tu m'etonne c'est un article du soir d'algerie de samedi passé rubrique Soir numerique

  • #5
    DZSatien Initié Avatar de hnori6
    Inscrit
    Aug 2009
    Lieu
    alger
    Messages
    1 253
    Récepteur
    Atlas 100HD
    TV
    LG LED 42"
    Remerciement / J'aime
    <div class="bbcode_container">
    Citation Envoyé par idir.g83 Voir le message
    tu m'etonne c'est un article du soir d'algerie de samedi passé rubrique Soir numerique
    il savent rien au cryptage les journaux, et font des article de rien ..........
  • Répondre en citant Répondre en citant

  • #6
    DZSatien Confirmé Avatar de Powers@t
    Inscrit
    Oct 2008
    Messages
    62
    Remerciement / J'aime
    <b>Si vous l'avez cru c'est la plus grande catastrophe !!! ce sont eux meme les pirates , il te piratent l'argent de ta poche intelligement ! puisque le nombre de vente de cartes off est limité en france alors le plus grand marché c'est le maghreb ils se dirigent vers le grand paradis , tout le monde aime voir les chaines françaises !!! et le reste tu le connais .

  • #7
    DZSatien Initié Avatar de idir.g83
    Inscrit
    Dec 2008
    Lieu
    algerie
    Âge
    34
    Messages
    1 607
    Récepteur
    atlas hd 100
    TV
    sony LED
    Remerciement / J'aime
    je vous assure s'il y'avai une offre digne d'un vrai bouquet en algerie y'a bcp de gens qui laisseront le pyratage mais malheuresement c'est pas le cas

  • #8
    Fondateur / Webmaster Avatar de Nassou
    Inscrit
    Mar 2007
    Lieu
    Derrière la scène
    Messages
    5 738
    Récepteur
    Probox Air+/MiBox
    TV
    LG 32" LCD / 720p
    Remerciement / J'aime
    <div class="bbcode_container">
    Citation Envoyé par Powers@t Voir le message
    Si vous l'avez cru c'est la plus grande catastrophe !!! ce sont eux meme les pirates , il te piratent l'argent de ta poche intelligement ! puisque le nombre de vente de cartes off est limité en france alors le plus grand marché c'est le maghreb ils se dirigent vers le grand paradis , tout le monde aime voir les chaines françaises !!! et le reste tu le connais .
    Matos : DM 600 (ORIGINAL - Peter Pan) - AZBox (en tant que boitier multimédia) - Metabox/Starsat 4200 (quelque part dans...)


  • Sujets similaires

    1. se que caca pense des pirates
      Par matoo dans le forum News du sat
      Réponses: 7
      Dernier message: 16-04-2007, 15:11

    Règles des messages

    • Vous ne pouvez pas créer de sujets
    • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
    • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
    • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
    •  
    Nous contacter | DZSat | Archives | Haut de page