<b>mily: Arial, Helvetica, sans-serif">Canal Plus annonce qu'il "vient de renotifier le rachat de D8 et D17".

mily: Arial, Helvetica, sans-serif"> On le sait, le rachat de D8 et D17 a été annulé par l'Autorité de a Concurrence le 23 décembre 2013 au motif que le groupe Canal+ n'avait pas pris suffisamment d'engagements afin de le pas profiter de sa position sur le marché de la télévision payante pour dominer aussi celui de la TNT.
"A l'occasion du dépôt de ce dossier, Vivendi et Groupe Canal Plus ont proposé à l'Autorité de nouveaux engagements qui complètent, sur un point parmi les 6 auxquels était subordonnée l'autorisation (voir tableau ci-dessous), ceux déjà pris dans la décision de juillet 2012. L'engagement portant sur l'achat de films français récents a été en effet revu de façon à ce que son périmètre prenne en compte les 2ème et 3ème fenêtres de diffusion gratuite".
L'Autorité consulte les acteurs du secteur jusqu'au 3 février

L'Autorité analysera les effets de l'opération sur la concurrence en tenant compte de la situation concurrentielle des marchés et de ses perspectives d'évolution à la date du nouvel examen.
Sans y être obligée par les textes à ce stade de la procédure, elle vient de demander l'avis du CSA et de l'Arcep. Par ailleurs, elle lance aujourd'hui un « test de marché » auprès des acteurs du secteur qui porte, d'une part, sur les éléments nouveaux éventuellement à prendre en compte dans l'analyse concurrentielle de l'opération depuis sa précédente décision et, d'autre part, sur la capacité des nouveaux engagements à prévenir les effets anticoncurrentiels du rachat.

Selon certains analystes, cette renégociation sera moins difficile que celle concernant la reprise de TPS par Canal+. Le nouveaux engagements du groupe devraient être considérés comme suffisants.


Rédacteur : Serge Surpin