Merci Merci:  0
Likes Likes:  0
Dislikes Dislikes:  0
Affiche les résultats de 1 à 2 sur 2

Sujet : Un satellite risque de rentrer en collision avec les débris d'une fusée


  1. #1
    Administrateur Avatar de radmau
    Inscrit
    May 2008
    Lieu
    Casablanca
    Messages
    9 120
    Récepteur
    Vu+ solo2 BH3.0.2
    TV
    Samsung LN32B530
    Remerciement / J'aime

    Un satellite risque de rentrer en collision avec les débris d'une fusée

    Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : 5536996-8259743.jpg 
Affichages : 104 
Taille : 7.6 Ko 
ID : 26265Le premier satellite lancé le mois dernier par l'Equateur risque d'entrer en collision avec les débris d'une fusée russe, a annoncé mercredi l'agence spatiale civile équatorienne. C'est un accident spatial qui pourrait coûtait cher à l'agence spatiale civile équatorienne. Un de ses satellites, lancé le mois dernier risque d'entrer en collision avec les débris d'une fusée russe.
    Le nanosatellite NEE-01 Pegaso, un cube de 10 centimètres sur dix d'un poids de 1,2 kg, avait été propulsé le 25 avril dernier depuis la station chinoise de Jiuquan (centre-nord). Il avait transmis jeudi dernier ses premières images de l'espace en temps réel.

    "Alerte: possible collision entre NEE-01 Pegaso et les débris d'une fusée russe", a indiqué l'agence spatiale dans un message posté sur Twitter. "La collision peut se produire dans les prochaines heures", a précisé le directeur de l'agence équatorienne.
    La construction de Pegaso a coûté 80.000 dollars et a été financée par le secteur privé. Le gouvernement a alloué 700.000 dollars aux essais des lancements, les assurances, la logistique et la certification de l'appareil, réalisé aux Pays-Bas en février dernier.
    Des collisions de plus en plus courantes
    Le lancement du Pegaso avait été suivi par le président équatorien Rafael Correa depuis la centrale de commandement située à Guayaquil (sud-ouest), seconde ville du pays, lors d'une cérémonie en grande pompe.L'Equateur doit envoyer un second satellite, doté des mêmes caractéristiques, en juillet prochain depuis la Russie.
    Ces collisions sont de plus en plus courantes. Entre 1991 et 2009, huit satellites ont percuté des débris spatiaux.

    tahiti-infos.com


  2. #2
    Administrateur Avatar de radmau
    Inscrit
    May 2008
    Lieu
    Casablanca
    Messages
    9 120
    Récepteur
    Vu+ solo2 BH3.0.2
    TV
    Samsung LN32B530
    Remerciement / J'aime
    Le satellite de l’Équateur baptisé NEE-01 Pegaso a été sérieusement endommagé après une collision avec des débris d’une fusée datant de 1985.

    Cette collision est assez problématique puisque le satellite NEE-01 Pegaso n’a pas survécu. Il avait été fabriqué par l’Agence spatiale civile équatorienne et placé en orbite en avril 2013 par une fusée chinoise Longue Marche 2D depuis le Centre spatial de Jiuquan. Ce nanosatellite (1.2 kg) de 10 cm de côté embarquait une caméra visible et infrarouge, il pouvait ainsi prendre des photos et les transmettre en temps réel. Après quelques semaines en orbite, le satellite est rentré en collision avec des débris. Ces derniers provenaient du réservoir de carburant d’une fusée soviétique S14 datant de 1985.
    Le satellite ne fonctionne plus

    La collision a eu lieu 1500 km au-dessus de l’océan indien. Les débris ont endommagé le satellite équatorien, mais il n’a pas été détruit. Selon Ronnie Nader, le directeur de l’Agence Spatiale, la collision n’a pas été directe, mais les dégâts sont importants puisque le satellite ne fonctionne plus. NEE-01 Pegaso a transmis ses premières images de l’espace il y a quelques jours. Il devrait tout de même rester en orbite et un second satellite va être envoyé courant juillet. Selon les dernières informations, il serait lancé depuis la Russie.
    Un lancement fortement médiatisé

    Le satellite équatorien avait coûté près de 80 000 dollars et c’était un projet privé. Pourtant, le lancement avait été subventionné par l’État qui avait versé près de 700 000 dollars pour les divers essais. Le montant prenait également en compte la certification de l’appareil, la logistique ainsi que les assurances. Comme il était le premier satellite de l’Équateur, l’évènement avait été massivement relayé dans la presse. Une cérémonie digne de ce nom avait été organisée pour le lancement et le président Rafael Correa y avait assisté.

    begeek.fr

Sujets similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 13-05-2013, 09:13
  2. pas de risque de flasher avec A2.42?
    Par abozono dans le forum Cristor (Archives Uniquement)
    Réponses: 6
    Dernier message: 19-09-2011, 03:11
  3. risque de plantage avec multiboot ?
    Par ayaman dans le forum Discussions Générales
    Réponses: 4
    Dernier message: 22-02-2010, 08:38

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
Nous contacter | DZSat | Archives | Haut de page