Merci Merci:  0
Likes Likes:  0
Affiche les résultats de 1 à 3 sur 3

Sujet : Article : Télécommunications : la journée mondiale 17 mai célébrée


  1. #1
    Membre + Avatar de SMA72
    Inscrit
    Nov 2008
    Lieu
    ALGERIE
    Messages
    1 211
    Récepteur
    atlas hd100
    TV
    LG LCD 32"
    Remerciement / J'aime

    Article : Télécommunications : la journée mondiale 17 mai célébrée

    Vous pouvez visualiser la page à l'adresse http://www.dzsat.org/content.php?r=4...7-mai-célébrée



  2. #2
    Membre + Avatar de SMA72
    Inscrit
    Nov 2008
    Lieu
    ALGERIE
    Messages
    1 211
    Récepteur
    atlas hd100
    TV
    LG LCD 32"
    Remerciement / J'aime
    11 millions d'internautes en Algérie


    L'Algérie compte 11 millions d'utilisateurs de l'Internet haut débit et via le mobile, a indiqué jeudi le ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication, Moussa Benhamadi.


    "En tout, 11 millions d'Algériens utilisent actuellement Internet, contre 10 millions en 2011", a précisé le ministre dans un entretien à l'APS à la veille de la journée mondiale des télécommunication et de la société de l'information (17 mai).

    Pour ce qui est du nombre global d'abonnés à l'Internet, il est de 1,6 million, soit 1,3 million d'abonnés à Algérie Télécom (Adsl) et environ 300.000 autres au réseau Internet via le mobile, a-t-il relevé.
    Il a expliqué que les usagers de l'Internet (11 millions) sont représentés par les abonnés à l'Adsl, les ménages et d'autres catégories sociales se connectant par le biais des réseaux d'entreprises ou des institutions (santé, l'enseignement supérieur et l'éducation nationale).
    M. Benhamadi a estimé aussi que l'abonnement à l'Internet en Algérie "n'est pas coûteux" et demeure à la portée de tout le monde. "L’Algérie figure parmi les pays où la connexion à l'Internet est la moins chère du fait de la gratuité de l'accès illimité à tous les services, lesquels sont payants dans d'autres pays", a-t-il estimé.

    Cependant, cet accès illimité et non facturé au volume entraîne "des goulots d'étranglement" sur le réseau Internet, ce qui explique la lenteur du débit de la connexion, a-t-il dit.

    Le ministre a assuré que la qualité de la connexion s'améliorera progressivement à la faveur de la généralisation du raccordement par fibre optique, en remplacement des câbles en cuivre.
    Pour ce qui est de la téléphonie mobile de troisième génération (3G), prévue d'être lancée en Algérie, la tarification ne sera pas identique à celle de l'Adsl, laquelle est à un prix fixe en illimité, selon le ministre. "Avec l'avènement de la 3G, des packs seront proposés aux abonnés à différents prix et en fonction du volume de la connexion", a-t-il indiqué, faisant observer que le lancement de la 3G nécessite la mise en place d'un réseau national en fibre optique et équipements hautement développés.



    source: El watan


  3. #3
    Membre + Avatar de SMA72
    Inscrit
    Nov 2008
    Lieu
    ALGERIE
    Messages
    1 211
    Récepteur
    atlas hd100
    TV
    LG LCD 32"
    Remerciement / J'aime
    Technologie de l’Information et de la Communication (TIC): L'Algérie classée à la 131ème place


    «L’Algérie a reculé à la 131ème place dans le classement mondial 2013 des technologies de l'information et de la communication (TIC) » affirme, d’emblée, Hichem Boulahbel, directeur technique et hébergeur Internet à Lyon.

    Un constat qui montre, si besoin est, tout le fossé qui se creuse à chaque seconde par rapport aux autres pays, en matière de développement de l'économie numérique et que l’Algérie ne semble pas mesurer.

    Selon M. Boulahbel, «les plateformes d’hébergements de données numériques à travers le monde ont connu, ces dernières années, un développement sans précèdent, l’apparition de grandes firmes européennes et américaines spécialisées dans l’hébergement web a contribué à la mise en place d’un maillage de Data mondial dépassant largement les frontières des pays »


    Se basant sur une étude d’une société américaine spécialisée dans les infrastructures informatiques (Emerson Networks) M. Boulahbel informe qu’il existe, actuellement, plus de 510 000 Datacenter dans le monde, représentant au total une surface de plus de 26 millions de mètres carrés, l’équivalent de plus de 3 300 stades de football. Un pays comme la France dispose déjà sur son sol de quelques 100 Datacenter, dont une quarantaine dans la région parisienne.


    « Ces infrastructures ont permis de réaliser un chiffre d’affaire de 40 milliards de dollars de vente en ligne pendant un Week-end à travers le monde, l’équivalent du budget de la BULGARIE ! »
    Quant à l’Algérie « la situation est différente dans ce domaine, l’inexistence de DATACENTER tiers ne reflète pas la réalité du pays, ce qui ne favorise pas l’émergence de l’activité hosting et les DATA managées.
    L’Algérie, selon lui toujours, ne mesure pas l'ampleur du fossé qui se creuse à chaque seconde d’immobilisme par rapport aux autres pays, en matière de développement de l'économie numérique.


    D’après le nouveau rapport du World Economic Forum, publié il y a une semaine, L’Algérie a reculé à la 131ème place dans le classement mondial 2013 des technologies de l'information et de la communication (TIC). « La société algérienne BeyteDatacenter créée depuis une année tente à développer ce domaine, en lançant des études de faisabilité technique et économique pour la construction d’un datacenter tiers III au niveau du Cyber PARC de SIDI ABDELLAH » explique-t-il.


    L’activité nom de domaine en Algérie, enregistre un très grand retard en matière de vente et de commercialisation. Sur le plan mondial l’Algérie se classe à la 106ème place en acquisition des TLD génériques, qui sont généralement déposés chez des registrars en Europe ou aux Etats-Unis.
    L’absence de registrars algériens de TLD générique, et le manque d’une vraie activité de nom de domaine en Algérie ralentissent considérablement de manière significative le développement économique de ce secteur, qui est la base technique de tout contenu web algérien.


    Pour exemple, le NIC Algérien (Network Internet Center) gère depuis sa création en 1999 plus de 4800 noms de domaines en .dz .Le nom de domaine en .dz est destiné exclusivement pour les entreprises algériennes qui sont inscrites aux registres de commerce ou qui justifient de la propriété d’une marque dans un cadre commercial. Notons au passage et juste pour un souci de comparaison que le NIC marocain a enregistré plus de 46000 noms de domaine…


    L’hébergement des sites WEB en Algérie :

    « Sur les «les quelque 10.000 sites web» recensés en Algérie, «95% sont hébergés à l’étranger, la France représente le premier fournisseur en matière d’hébergement suivi par les Etats Unis et le Canada.

    L’absence sur le marché d’offres de bande passante de transit multi Opérateurset de salles D’hébergement pérennise cette situation.


    Rajouter à tous cela, le faible transit international de l’Algérie n’assure pas un temps de latence nécessaire au bon Fonctionnement d’un site internet .


    Les propriétaires des sites WEB en Algérie ne mesurent pas la gravité de la situation , du fait que leurs données soient hébergées à l’extérieur du pays chez des hosteurs, dont on ignore la manière avec laquelle ils gèrent la confidentialité des Données de leurs clients. Cette situation met en péril la notion du droit de la propriété intellectuel, du fait que l’administrateur système de l’hébergeur, peut accéder aux données, et ainsi octroyer les programmes sources des sites web concernés »

    Conclusion :

    L’Algérie pourra être un POP d'hébergement internet incontournable dans le monde, elle peut assurer une jonction entre l’Europe d’un coté et l’Afrique et le monde arabe de l’autre coté, qui va permettre l’export de services informatiques et l’émergence de SSI algériennes(Les sociétés de services en ingénierie informatique).

    Les investissements dans les infrastructures de réseaux à très haut débit seront déterminants pour l'avenir du pays, notre salut réside, dans cet économie intelligente, qui va apporter à l’Algérie une rentrée d’argent autre que le pétrole et le gaz, et ainsi nous faire éviter l’économie de rente dans laquelle nous vivons depuis des décennies.




    Source: El Watan


Sujets similaires

  1. Réponses: 1
    Dernier message: 27-01-2012, 12:34
  2. Article : Télécommunications a horizon 2025
    Par SMA72 dans le forum En direct du site web
    Réponses: 1
    Dernier message: 23-12-2011, 19:56
  3. Journée mondiale de l'eau
    Par Lagdjil dans le forum Discussions Générales
    Réponses: 0
    Dernier message: 22-03-2008, 07:37

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
Nous contacter | DZSat | Archives | Haut de page