Ce que nous avons annoncé il y a quelques jours, a été officiellement confirmé hier sur Facebook, puisque Nabih Boudjema, le directeur de Hogar TV News a publié un communiqué sur les réseaux sociaux dans lequel il annonçait officiellement la fermeture de la chaîne jusqu'à nouvel ordre.

Sans donner les véritables raisons, M.Boudjema a d'abord précisé que Hogar TV a obtenu une autorisation du ministère de la Communication le 15 mai 2013 portant le numéro 74 et cette autorisation a été amendée le 6 juillet 2014 sous le numéro 418 quand ce dernier a quitté l'actionnariat de la chaîne qui appartenait jusque-là, à l'homme d'affaires Hassene Boumaraf propriétaire de la marque Flash, créée en 1989 et spécialisée dans les jus et les boissons gazeuses ainsi que de Mohamed Mouloudi directeur de la maison d'édition Dar El Waii. Nabih Boudjema a décidé de créer Hogar News avec un nouvel actionnaire, Ifri, à la fin de l'année 2014. La chaîne va une nouvelle fois changer de nom, pour BNK Hogar TV qui porte ainsi les initiales BN pour Boudjema Nabih. Mais depuis quelque temps, la chaîne connaît des difficultés financières et a été obligée de baisser rideau.

Selon le communiqué du patron de BNK Hogar TV, la chaîne cesse sa diffusion jusqu'à règlement du dossier administratif de la chaîne. Ainsi les deux chaînes Hogar TV et BNK Hogar TV n'émettent plus sur Nilesat. La première a cessé sa diffusion le 3 août écoulé et la dernière le 27 août dernier. Si Hogar TV avait trouvé sa place dans le paysage audiovisuel algérien en diffusant les anciens programmes comme la série américaine «Columbo», «Racines» ou encore «Les envahisseurs», la seconde chaîne Hogar News n'a pas trouvé sa place dans le paysage audiovisuel en raison de la concurrence dans le domaine de l'information. La petite chaîne de Boudjema Nabih n'a pas tenu la route face à des chaînes très introduites comme Echourouk TV, Ennahar TV ou encore Dzaïr News ou El Bilad TV. Du coup, elles ont décidé de fermer boutique jusqu'à nouvel ordre.

Depuis quelque temps plusieurs petites chaînes de télévision privées tentent de survivre avec le manque de moyens financiers, surtout après un Ramadhan difficile où les petites chaînes n'ont pas pu obtenir beaucoup de publicité. Une situation qui a influé considérablement sur la vitalité de quelques chaînes et l'avenir de certaines télévisions. Du coup, on préfère couper le signal afin de mieux s'organiser et mieux se préparer pour revenir.
Alors que d'autres patrons de chaînes tentent tant bien que mal de trouver un actionnaire solide pour assurer la survie de la chaîne en attendant l'arrivée de la publicité.

source