/>
Alors que la Justice ne parvient pas à sanctionner les adeptes du téléchargement illégal, elle vient de s’illustrer en condamnant Olivier Laurelli, alias Bluetouff, pour avoir téléchargé des documents non protégés de l’agence de sécurité sanitaire. Le récit du procès par Mediapart est édifiant. Nos magistrats en sont restés à l’ère du Minitel.

En faisant des recherches sur Google sur la Syrie, Olivier Laurelli, dit Bluetouff, est tombé par hasard sur des documents confidentiels mais non protégés de l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail). N’ayant ni besoin d’un login et d’un mot de passe, ce dernier a téléchargé 8 000 documents internes. Après avoir découvert « le vol » de documents, l’ANSES a d’abord porté plainte. Ce n’est pas parce qu’un magasin est ouvert et qu’il n’y pas d’employé que l’on peut tout chouraver à l’intérieur. Toutefois, reconnaissant sa part de responsabilité à cause de sa négligence, elle a abandonné toutes les poursuites.

Il faut reconnaître que piquer des rapports sur les raviolis chinois avariés des restaurants parisiens ne mérite pas que l’on envoie la DCRI et que l’on réveille le ministre de l’Intérieur. Pourtant, Bluetouff a eu droit à une descente de Police et 30 heures de garde à vue. Avis au Snowden en herbe, ne vous attaquez pas à la DGSE, on risque de vous envoyer le commando Hubert. Je cite les raviolis chinois, mais j’aurais pu aussi bien parler de Kebab à la viande de chien ou de Falafel au houmous périmé. En ces temps de susceptibilité sur un met lyonnais bien connu, je prends mes précautions.


Malgré la levée de la plainte, le Parquet s’est saisi de l’affaire en décidant de faire appel. Et là le récit du procès rapporté par Mediapart en dit long sur une part de nos magistrats. Selon, le site d’informations, la magistrate chargée de rapporter les faits ne connaissait pas Google qu’elle appelait « Gogleu » et ignorait ce qu’était un login qu’elle appelait « lojin ». comment écrit-elle Facebook ? (je sais, c’est une vanne facile). Mais le récit ne s’arrête pas là.

Les magistrats, pensant être dans Wargames (film de John Badham de 1983) ou un adolescent infiltre l’ordinateur de l’armée américaine et est sur le point de déclencher une guerre « thermonucléraire globale », ont demandé à Bluetouff s’il ne se souciait pas de savoir « s’il allait tuer toute la planète ». La magistrate a raison de s’inquiéter, la recette des raviolis chinois est une arme bactériologique terrible.




Devant ce récit édifiant, on comprend mieux le fossé entre certains jeunes et les autorités qui semblent rester bloquées aux années 80 avec le minitel. Le pire dans cette histoire est qu'Olivier Laurelli a été condamné à 3 000 euros d'amende alors qu'en quatre ans d'existence, l'Hadopi n'est parvenue à faire condamner qu'une seule personne pour téléchargement illégal et l'amende s'élevait à 600 euros !

Au cas où je sois lu par nos magistrats et qu'ils décident de m'envoyer le porte-avions Charles de Gaulle, je rappelle qu’un Troll en langage geek est un message rédigé pour provoquer une polémique. C’est pas moi qui le dis, c’est ouiquipedia.

source