<font color="#000000">mily: Noteworthy-Light">mily: Arial">Indila, née Adila Sedraia, est une chanteuse française d'origine algérienne.
mily: Arial">Elle a fait ses débuts en featuring avec des rappeurs tels que Youssoupha, Soprano, Rohff...
Le clip de son morceau "Dernière Danse" est en ce moment le plus diffusé sur les chaînes musicales en France. "Dernière Danse" est classé en deuxième position des ventes de single derrière la star mondiale Pharell Williams avec son titre Happy.



Accompagnée par un dispositif sécuritaire énorme digne d’un convoi ministériel à son arrivée à l’enceinte du théâtre de Timgad, l’information s’est vite répandue du côté des journalistes, « Indila refuse de répondre aux questions ! ».
Le point de presse a été finalement maintenu. Il a duré quelques minutes seulement, où seuls les partenaires du festival y étaient autorisés. Le sourire n’a pas quitté le visage de la star française qui semblait ne pas être intéressée par la question de ses origines qui était sur la bouche de tout le monde ici à Timgad. Est-elle réellement Algérienne ? A ce sujet, Indila répond subtilement, en se définissant en tant qu’enfant du monde. « Qu’importe nos origines. Qu’on soit Syrien, Sénégalais ou Parisien, le plus important est qu’on est tous Algériens ce soir. Je suis une enfant du monde. J’ai eu la chance de voyager à travers le monde. J’ai laissé récemment une partie de moi en Grèce. Mon cœur est en France. En Algérie, précisément, je crois que je vais laisser mon âme », a-t-elle déclaré. Impatiente de rencontrer ses fans. Une première pour elle dans un pays qui ne manque pas de stars internationales, à l’image de Cheb Khaled, Cheb Mami, Idir ou Takfarinas, Indila s’est dite « excitée ». « J’ai vraiment le cœur qui bat au moment même où je vous parle. C’est une très bonne symbolique pour moi de venir chanter en Algérie. J’ai attendu cette occasion avec grande impatience. J’ai entendu le public acclamer mon nom tout à l’heure. C’est encourageant. Je suis impatiente de voir ça de près sur la scène », a-t-elle ajouté, avant de faire son entrée sur scène vers minuit avant-hier.
Munie d’un drapeau algérien, sur scène, Indila n’a pas manqué de saluer son public en langue française, arabe et indienne, avant d’entamer la soirée par un couplet dédié spécialement à l’Algérie. Sur le rythme de deux guitares sèches et d’une darbouka algérienne, la star de la soirée a chanté tous ses singles, qui étaient à sa « surprise » interprétés par un public connaisseur, venu partager un moment de rêve avec elle. Indila a ébloui tout le monde. Dernière danse, SOS, Tourner dans le vide, Mini World ou Run run, toutes ses chansons ont eu écho fort, ressenti dans les estrades de Timgad. La soirée a tellement marqué l’artiste qu’elle a tenu à rencontrer, cette fois-ci, tous les organes de presse présents pour leur faire partager sa joie et ses émotions à l’issue du spectacle. Une rencontre qui a durée deux minutes seulement. « La musique est un moment de partage. C’est un bout d’amour qu’on donne. C’est souvent magique, car c’est l’âme qui s’exprime. Je suis honorée d’être ici. C’est la première fois que je chante en Algérie. Je tiens à saluer le public qui était sincère et vraiment adorable », a-t-elle avoué avant de quitter Timgad dans la même soirée pour rejoindre la capitale.


<font size="3"><font color="#000000"><span style="font-family: Noteworthy-Light"><font color="#000000"><span style="font-family: Tinos">

Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : Indila-a-collabore-avec-4-des-plus-grands-rappeurs-francais_portrait_w674.jpg 
Affichages : 14 
Taille : 63.2 Ko 
ID : 50573