<font color="#333333">mily: DroidSansRegular">
mily: DroidSansRegular">mily: inherit">VIDÉO - Le futur dictateur nazi aurait eu une liaison avec une française pendant la Première Guerre mondiale. Près de quarante ans après la revendication de son fils présumé, une enquête de la RTBF tente de démêler le vrai du faux.
L'affaire d'un fils présumé qu'Adolf Hitler aurait eu avec une Française pendant la Première Guerre mondiale ne date pas d'hier. En 1975, Elizabeth Loret apprend de la bouche de son père, Jean-Marie Loret, qu'il est le fils biologique du dictateur allemand. Sa propre mère, Charlotte Lobojoie lui a avoué à sur son lit de mort: elle aurait eu une relation amoureuse avec le futur chef du parti nazi, alors simple caporal dans l'armée allemande. L'affaire fait grand bruit. Les journaux du monde entier s'emparent de cet information sensationnelle pour en faire leurs choux gras.
Des témoignages tendent à prouver l'existence d'une relation sentimentale entre Hitler et Charlotte Lobojoie

Depuis la mort de Jean-Marie Loret en 1985, cette anecdocte historique semblait avoir fait long feu. Cependant en 2012 notre confrère Le Pointravive la polémique en publiant des témoignages qui tendent à prouver la véracité de l'existence d'une relations amoureuse entre Hitler et Charlotte Lobojoie en 1917.
Aujourd'hui c'est la chaîne belge RTBF qui à son tour s'empare de la controverse. Ce soir à 21h55David Korn-Brzoza présentera son documentaire intitulé Hitler, mon grand-père. Notre confrère La Libre Belgique, qui a pu visionner l'enqute, affirme que l'investigation est solide et exempte de tout sensationnalisme. Mais il se garde bien cependant de révéler le fin mot de l'histoire.