Merci Merci:  2
Likes Likes:  0
Dislikes Dislikes:  0
Affiche les résultats de 1 à 2 sur 2

Sujet : arrivée d'un nouveau bouquet...


  1. #1
    V.I.P Avatar de walker1
    Inscrit
    Mar 2007
    Âge
    55
    Messages
    316
    Remerciement / J'aime

    mini_fleche_d_dr_001 arrivée d'un nouveau bouquet...

    L'offre satellite d'Orange : frictions autour d'un monopole
    Brève rédigée le 22/05/2008 à 17h46 par Charles P.


    Afin d'étendre son parc d'abonnés à la télévision, Orange mise sur le satellite. Dès le 3 juillet, les foyers n'étant pas éligibles à la TV par ADSL se verront proposer une alternative via satellite. Grâce à ce nouveau positionnement, le service TV d'Orange couvrira plus de 98 % de la population. Face à cela, Canal + montre les crocs.


    Nous vous en parlions déjà depuis quelques mois, Orange s'apprête à investir le marché du satellite. Disponible pour ses abonnés à Internet, cette technologie permettra aux foyers qui ne sont pas éligibles à la télévision par ADSL (à cause de l'éloignement ou de l'absence de fibre sur leur NRA) de bénéficier de la TV par le biais d'une parabole. Grâce à cette alternative à la TVIP, Orange couvrira plus de 98 % des foyers en triple play.

    En dehors des zones accessibles à la télévision par ADSL, une solution par satellite sera proposée afin que les abonnés puissent bénéficier d'une offre triple play (Internet + téléphonie + télévision) où qu'ils soient. Cette avancée majeure pour Orange est également le signe d'un grand changement dans le monde du satellite, jusqu'à présent domaine de Canalsat. L'opérateur a bien préparé son entrée dans ce nouveau secteur. Depuis plusieurs mois, il signe des accords avec de nombreux fournisseurs de contenus, met en place de nouveaux services TV et obtient des exclusivités sur certains évènements.


    Quoi de nouveau pour les abonnés ?

    Les anciens ou nouveaux abonnés dont la ligne téléphonique ne leur permet pas de recevoir la télévision par ADSL auront, dès cet été, une alternative grâce au satellite. La connexion Internet et la téléphonie passeront par l'ADSL mais le signal TV prendra le chemin des airs. Si l'abonné dispose déjà d'une parabole, il suffira de l'orienter vers Hot Bird ou Atlantic Bird 3 pour recevoir ensuite le signal grâce au décodeur mixte ADSL/Satellite fourni par Orange. Pour les foyers n'étant pas équipés d'une parabole, Orange leur communiquera les coordonnées d'antennistes les plus proches afin d'en installer une.

    A partir de juillet, l'ensemble les foyers éligibles à l'ADSL pourront profiter d'une offre triple play sans dépendre des caractéristiques de leur ligne téléphonique. Parc ce biais, l'offre TV d'Orange couvrira plus de 98 % de la population. L'opérateur passe donc à la vitesse supérieure en terme de clients potentiels pour son offre de télévision.


    Une étape importante pour Orange qui ne ravit pas Canal +

    Le déploiement de cette offre satellite est un enjeu important pour Orange. L'opérateur vient en effet d'investir des millions d'euros dans du contenu audiovisuel. Entre les Jeux Olympiques qui seront retransmis par Orange Sport, les droits de la Ligue 1 de football acquis pour les quatre prochaines années (voir news ici) ou encore le lancement d'Orange Cinéma Séries à la rentrée prochaine (lire article ici), le groupe se positionne en fournisseur de contenus plutôt qu'en simple propriétaire de réseaux. Il faut signaler également que France Télécom est propriétaire de Globecast, entreprise spécialisée dans la gestion et la diffusion de contenus audiovisuels. Cette filiale prendra justement en charge le codage, le cryptage et la transmission du signal de la TV d'Orange par satellite. Concernant le cryptage éventuel des programmes, il est probable qu'Orange fasse appel à Viaccess, autre filiale du groupe. France Télécom maîtrise donc toute la chaîne de sa diffusion.




    L'offre satellite d'Orange : frictions autour d'un monopole
    Brève rédigée le 22/05/2008 à 17h46 par Charles P.



    Ce virage amorcé par l'opérateur lui permet de prendre une place de choix aussi bien dans le monde du mobile que dans la TVIP et maintenant dans le satellite. En se positionnant face à Canalsat et donc à Vivendi, Orange réalise ce que son concurrent avait amorcé du temps de Jean-Marie Messier : détenir les tuyaux et le contenu qui va y circuler. Le rapprochement entre Vivendi et Universal allait dans ce sens mais, à l'époque, l'appétit du groupe dépassait largement ses moyens, entrainant sa chute sur un marché encore naissant. Maintenant que le modèle économique des réseaux est sur le chemin de la maturité, Orange étend à son tour ses tentacules dans des points stratégiques et espère réussir là où Vivendi a échoué.


    D'ailleurs, Bertrand Méheut, P-DG de Canal + n'a pas tardé à réagir à l'annonce de ce nouveau service d'Orange. « Bien qu'il s'en défende, nous sommes obligés de constater qu'Orange prend position, de plain-pied, sur le marché de la télévision grand public », a-t-il déclaré à L'Express. Il est clair qu'Orange ne ménage pas ses efforts pour entrer sur le terrain où Canal + était roi : le cinéma et le football.


    Le président de Canal + ajoute qu'il surveillera attentivement les offres couplées qu'Orange proposera à ses abonnés mais il souhaite également la scission des activités de France Télécom : « Il ne serait pas normal que la rente exorbitante que tire cet opérateur de son activité de téléphonie vienne servir de levier financier dans son nouveau métier de producteur et de diffuseur de contenus audiovisuels. Ne pas disjoindre ces deux activités serait fausser le jeu de la concurrence. » Canal + n'est vraiment pas enthousiaste à l'idée qu'Orange s'attaque au royaume de Canalsat.

    Le groupe Canal + va jusqu'à vouloir renégocier les engagements pris lors de la fusion avec t*s en 2006. Se retrouvant seul acteur dans le domaine du satellite, Canal + avait signé 59 clauses afin de ne pas étouffer la concurrence. Ces engagements imposés par Bercy avaient pour but de permettre aux FAI de se développer sur le marché de la TVIP. Deux ans plus tard, le rapport de force entre Canal + et les fournisseurs d'accès a changé et la filiale de Vivendi envisage de porter l'affaire au niveau européen. Cette réaction de Canal + montre bien que le groupe de la chaîne cryptée est complètement destabilisé par l'arrivée d'Orange sur son territoire.


    Quel développement pour le futur ?

    Orange s'est déjà dit prêt pour la consolidation du marché européen (lire article ici). Grâce aux accords signés avec Eutelsat, il renforce son influence en Europe. Les satellites concernés par l'accord, Hotbird et Atlantic Bird 3, lui permettent de bénéficier d'une couverture sur tout le territoire français (avec une bonne pénétration en zone rurale) mais également à travers l'Europe, notamment sur les lieux stratégiques où est présent l'opérateur (Royaume-Uni, Espagne, Pologne...).



    A terme, Orange veut s'imposer comme un fournisseur de contenus, maîtrisant ses flux de bout en bout. Il est clair que l'évolution du marché nécessitera pour les opérateurs de se muter en éditeurs plutôt qu'en simple distributeurs, Neuf a déjà agi en ce sens pour son offre VOD (lire article ici). Orange, en créant Orange Sport ou Orange Cinéma Séries et en lançant un service de diffusion par satellite espère franchir ce cap : devenir un acteur de poids dans le domaine des services audiovisuels plutôt qu'un opérateur distribuant les services de tiers.
    :FFX:

  2. Merci hadjdjamel, soltan009 disent merci

  3. #2
    Nouveau
    Inscrit
    Dec 2007
    Âge
    56
    Messages
    12
    Remerciement / J'aime
    Trop cool de pouvoir avoir d'autres sources ! bravo orange.......
    Matèriel: Tboston 4500, worldstat maestro 1000, strong 4430

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
Nous contacter | DZSat | Archives | Haut de page