<b>
Des pièces de 20 et 50 dinars contrefaites à Tizi Ouzou




La contrefaçon de billets de banque de la monnaie nationale existe depuis plusieurs années en Algérie et le démantèlement de réseaux spécialisés dans ce trafic à travers le pays est un fait courant. Mais la contrefaçon des pièces de la monnaie est rare, voire jamais enregistrée jusque là. En effet, les éléments de la gendarmerie nationale ont réussi, cette semaine, à mettre la main sur des pièces du dinar national contrefaites à Tizi Ouzou, a appris Algérie1 jeudi de sources judiciaires.

Les faux monnayeurs ne se sont pas limités à fabriquer des faux billets de 100, 200, 500 et 1000 dinars mais ils ont aussi mis en circulation des faux dinars en pièces de 20 et 50 da.

Et c’est suite à une plainte de l’une de leurs victimes que les gendarmes de la section des recherches du groupement de la wilaya de ce corps de sécurité ont entamé l’enquête ayant abouti à l’interpellation des mis en cause dans cette affaire, au nombre de quatre pour le moment, puisque les investigations suivent toujours leur cours.

Les quatre individus en question, âgés d’une vingtaine, habitant à Tizi Ouzou, Fréha et Ait Aissa Mimoune, ont été présentés jeudi devant le parquet d’Azazga (35 km à l’Est de la wilaya de Tizi Ouzou) qui a ordonné leur placement en détention provisoire.

Les gendarmes ont saisi 40.900 faux dinars en différentes coupures dont des pièces de 50 et 20 dinars.


Source