WASHINGTON (AFP) - La barbe portée par le chef du réseau terroriste Al-Qaïda, Oussama ben Laden, dans une vidéo diffusée la semaine dernière quelques jours avant le sixième anniversaire des attentats du 11 septembre 2001, intrigue les responsables du renseignement américain.

(Publicité)
La barbe du leader terroriste que l'on avait connue grise et brousailleuse semble taillée et teinte en noir dans cette vidéo, qui était la première depuis octobre 2004. Une autre vidéo, diffusée mardi, le montre de la même façon.

Les questions ont fusé lundi lors d'une audition au Sénat consacrée aux menaces terroristes, six ans après les attentats du 11 septembre 2001, à laquelle participaient les responsables des services de renseignement américains.

"Premièrement, est-ce que c'est sa barbe?, a demandé le sénateur républicain Norm Coleman au directeur du renseignement américain, Michael McConnell. "Devons-nous penser que c'est peut-être un signal", s'est-il interrogé.

M. McConnell a promptement démenti l'hypothèse que le système pileux de ben Laden était destiné à envoyer des consignes aux membres d'Al-Qaïda. "Pour l'instant, nous ne pensons pas que c'est un signal. Il a fait cela de temps en temps, de même que (Ayman al-) Zawahiri (le numéro deux d'Al Qaïda) et il n'y a pas eu nécessairement de corrélation entre ces videos ou un communiqué et un évenement particulier", a déclaré McConnell.

Celui-ci s'est demandé si en fait la barbe n'était pas postiche. "La grande question c'est +est-ce que c'est une vraie barbe" car il y a juste quelques années, la dernière fois qu'il est apparu, c'était très différent", a ajouté M. McConnell. "En fait, nous ne savons pas si elle est teinte ou taillée ou vraie, mais c'est une des choses que nous tentons de vérifier. Pas un message spécifique".