Bientôt des Rolls Royce made in Algeria ?



La firme britannique Rolls Royce pourrait délocaliser une partie de sa production en Algérie.

C’est en tout cas le souhait exprimé par Cherif Rahmani, ministre de l’Industrie, des PME et de la promotion de l’investissement, dimanche 8 septembre à l’issue d’une audience qu’il a accordé à Lord Richard Risby, représentant du Premier ministre britannique pour le partenariat économique avec l’Algérie. Le ministre a déclaré aux journalistes :

"Nous voulons que Rolls Royce puisse délocaliser vers le marché algérien une partie de sa chaîne industrielle. C’est une opération que nous comptons réaliser d’une manière graduelle et pragmatique".

Une nouvelle usine de production d’une firme étrangère est susceptible de s’installer en Algérie. Plusieurs firmes ont tenté une approche, comme LG ou Renault. L’usine de cette dernière est actuellement en construction et le wali d’Oran, Abdelmalek Boudiaf a même déclaré ce dimanche que les travaux avançaient à un rythme satisfaisant.

Lors des entretiens entre le ministre de l’Industrie et Lord Risby, ce dernier a fait part de la disponibilité de la firme britannique Rolls Roys d’assurer la fourniture à la compagnie Air Algérie de moteurs et de pièces de rechanges destinés aux avions Airbus. Par ailleurs, les deux responsables se sont mis d’accord de promouvoir l’enseignement de la langue anglaise au profit des opérateurs économiques algériens.

“Pour nous, la manière de se rapprocher entre les deux économies est la maîtrise de l’anglais. Nous avons donc décidé de consacrer une partie des moyens de l’Algérie pour financer la formation de nos jeunes hommes et femmes d’affaires sur les pratiques de cette langue”, a expliqué M. Rahmani.

Source