Big Bounce: la théorie qui pourrait tout changer

Le Big Bang ne serait pas à l'origine de l'univers. Une autre hypothèse agite actuellement la communauté scientifique: c'est la théorie du Big Bounce (Grand Rebond). Elle est soutenue dans une étude publiée dans Physical Review Letter.
Et si le Big Bang ne serait pas à l'origine de la formation de l'univers? Dans la communauté scientifique, c'est la théorie la plus connue pour expliquer la formation de l'univers. Une explosion extraordinaire qui aurait engendré la "naissance" de l'univers il y a 13,8 milliards d'années.
Big Bounce
Une autre hypothèse agite actuellement la communauté scientifique: c'est la théorie du Big Bounce (Grand Rebond). Son modèle évoque un cycle d'alternance entre phases d'expansion et de rétraction. Si cette théorie avait déjà été proposée il y a environ 100 ans, aucune description n'avait été décrite pour le mécanisme spécifiant la transition de la contraction.
Dans une étude publiée par Physical Review Letters, les chercheurs se proposent d'étudier une version plus réaliste de la théorie du Big Bounce.
"La théorie du Big Bounce a besoin d'être peaufinée"
"Ils affirment que l'évolution de l'Univers d'un état (la contraction) vers un autre (l'expansion) rappelle l'effet tunnel, c'est-à-dire la propriété d'un objet quantique de franchir une barrière de potentiel quand son énergie est inférieure à l'énergie minimale requise pour le faire", peut-on lire sur
Sputnik.
"L'organisation de l'Univers est beaucoup plus compliquée que ce que nous pensons. La théorie du Big Bounce a besoin d'être peaufinée, bien qu'elle fournisse déjà plus de réponses que le modèle du Big Bang, quelque peu périmé", ajoutent les physiciens.