<font color="#000000">mily: Georgia">Par fluctuat | Fluctuat – sam. 5 mai 2012



Des documents secrets bientôt vendus aux enchères révèlent le penchant de Hitler pour la cocaïne, les femmes et les voitures, mais aussi sa propension aux injections de semence bovine et aux flatulences incontrôlées.

mily: Georgia">Hitler était gay. Hitler était un prédateur sexuel. Hitler entretenait une relation inavouable avec sa nièce mineure. Et attendez, ce n'est pas tout : Hitler n'avait qu'une couille ! On connaissait toutes ces rumeurs (souvent non-démontrées ou mal étayées) sur la vie privée d'Adolf Hitler, étayant de nombreuses théories farfelues mais bien accommodantes sur les sources du mal nazi.
Désormais, nous annonce The Washington Examiner, l'humanité dispose d'éléments scientifiques indiscutables sur la vie privée du Führer. Les 8 et 9 mai 2012 seront en effet vendus aux enchères par Alexander Historical Auctions des documents historiques inédits ou méconnus, des radiographies et des cartes émanant de la Wolfsschanze ("La Tanière du Loup"), le quartier général de Hitler durant la Seconde Guerre Mondiale. On y trouve des factures pour l'achat de deux Mercedes mais surtout un rapport confidentiel de 47 pages sur la santé du célèbre nazi et un journal de 178 pages rédigé par docteur Erwin Giesing, l'un de ses médecins.
Qu'apprend-on ? D'abord, qu'Adolf Hitler et sa maîtresse Eva Braun (voir photo) avaient beau dormir dans des lits séparés, ils couchaient régulièrement ensemble. Pour donner un peu de peps à ses performances sexuelles, Hitler n'hésitait pas à s'injecter du sperme de jeune taureau. Mais rien ne dit qu'il manquait un testicule au Führer : pas d'anomalie ou de pathologie sexuelle à signaler selon ces documents. Hitler n'était peut-être pas un "prédateur sexuel", mais le rapport médical précise tout de même qu'il aimait fréquenter les jolies femmes, en particulier durant sa montée au pouvoir dans les années 1930.
Chose plus embarrassante par ailleurs