<font color="#000000">mily: Noteworthy-Light">mily: droid arabic kufi">«…Dans quelques villages du Nord, on recommandait de se passer la peau de l’animal prestement écorchée sur le visage, et surtout les yeux « pour se protéger contre les maladies ». Du haut d’une terrasse, à Tagoust, j’ai assisté à cette opération magique : le père d’abord, un homme grisonnant et barbu, s’essuya lentement et méticuleusement chaque partie du visage avec le revers de la peau de l’animal sacrificiel, puis il la passa sur le visage de fils aîné, un petit enfant de cinq ou six ans, et ensuite sur les visages des autres enfants. La peau circula enfin de main en main, et fut utilisé par tous les hommes présents, puis par toutes les femmes présentes…»


mily: Noteworthy-Light">


Dans des régions en Algerie , cette coutume est pratiquée depuis des siècles
Certains disent que c'est en memoire a une betaille menè dans le temps par le prince amazigh Aksel
Certains disent que c'est un traitment pour l'acnèe

Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : 11935115_767948560018283_4344322637692305830_n.jpg 
Affichages : 15 
Taille : 71.9 Ko 
ID : 57729

Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : الأمير-آكسل-وعا&#1.jpg 
Affichages : 15 
Taille : 244.1 Ko 
ID : 57731