<font color="#000000">mily: Georgia">Cinq ans, 21 peaux de chèvres, neuf assistants: une recette pour le plus Coran du monde par le calligraphe Mohammed Sabir Khedri.
mily: Georgia">Cinq années ont été nécessaires au calligraphe afghan Mohammed Sabir Khedri pour arriver au terme de sa création d'un des plus grands Corans du monde. Neuf assistants l'ont aidé à écrire et décorer ce livre géant de 2,28 mètres de hauteur sur 1,55 mètre de largeur, qui a notamment été déclaré le plus grand Coran du monde par le ministre afghan des affaires religieuses. Le travail a été compliqué par l'association des lettres dorées et des très nombreuses couleurs utilisées pour la décoration, d'après The Guardian.
Une manière de montrer que les richesses culturelles du pays n'ont pas été détruites par les trente années de guerre. Achevée en 2009, l'oeuvre n'a pas tout de suite été rendue publique. L'artiste a gardé sa création secrète pendant deux ans à cause de la reliure inachevée et du manque d'espace pour exposer le livre saint. Il peut finalement être observé au Centre Culturel de Kaboul, fondé en 1980 et qui a jadis accueilli 50 000 livres, un centre médical et des ateliers d'artisanat (tels que le tissage de tapis) qui n'ont pas survécu aux guerres de 1989 et 1996.
Malgré ses 218 pages, ses 500 kilos, ses 21 peau de chèvres (pour la couverture) et une valeur de 465 000 dollars -soit environ 361 000 euros- ce n'est pas le Coran le plus épais du monde. En effet, les 1460 pages et les mesures impressionnantes (1,78m/1,05m) d'un Coran birman lui volent rapidement la première place. Mais le calligraphe reste très fair play assurant qu'il serait "très heureux si quelqu'un d'autre réalisait un Coran encore plus grand. Cela servirait l'Islam". Sa fille, Farkhunda Zahra Naderi, se sert d'ailleurs de son poste au parlement pour le soutenir dans son art "Le Centre Culturel est fier d'offrir l'opportunité à un artiste afghans de montrer
Gentside.com