mily: Georgia">Gourmande de vacances, une Américain a inventé la mort de sa fille pour rester une semaine de plus au Costa Rica.
mily: Georgia">Joan Barnett, une mère coordinatrice au Lycée de management hospitalier aux États-Unis, a poussé le bouchon un peu trop loin. Pour profiter d'une semaine de vacances en plus au Costa Rica, elle a prétexté la mort de sa fille.
mily: Georgia">Durant les vacances d'été en 2010, Joan Barnett a eu du mal à quitter la destination de vacances préférée des Américains. Et pour rendre l'histoire encore plus crédible, l'une de ses filles a appelé l'école pour dire que sa soeur était morte d'une crise cardiaque et a de nouveau appelé pour annoncer qu'une douzaine de proches avaient traversé le pays pour assister aux funérailles. Puis elle a faxé un certificat de décès au nom de sa fille "Xinia Daley Herman".
Seulement, à cause de nombreuses incohérences, un enquêteur de l'école Richard Cordon a été chargé de l'affaire. Et il a ainsi découvert que le certificat était un faux, notamment par la légère différence de police sur le fax. Les autorités du Costa Rica ont confirmé la falsification du document, d'autant plus que le numéro d'identification avait déjà été utilisé en 2005, selon The Daily News NY. Ils ont également découvert qu'elle avait réservé ses billets plus de trois semaines avant son départ, consciente qu'elle allait devoir inventer un mensonge.
Ce choix de mentir est d'autant plus étonnant puisque par rapport aux quatorze jours de vacances autorisés annuellement aux États-Unis, travailler dans l'éducation permet d'avoir toutes les vacances scolaires... y compris celles d'été. Elle a donc perdu un travail à 37 000 dollars l'année - soit 30 000 euros.
genside