Adieu chapeaux et crèmes solaires: terrorisés à l'idée de bronzer, les Chinois se parent de cagoules nommées face-kini et de combinaisons couvrantes sur la plage cet été.

Des plages chinoises, des baigneurs encagoulés... Non, les Pussy Riot ne sont pas en vacances en Chine. Cachés derrière leurs cagoules colorées ou face-kini, le plus souvent assorties d'une combinaison intégrale portée près du corps, nombreux sont les Chinois (hommes et femmes confondus) à avoir décidé de passer l'été sur la plage, tout en se protégeant du moindre rayon de soleil.



Le bronzage associé aux travaux agricoles

Alors que dans plusieurs pays occidentaux, ces dernières années, la tendance est plutôt à l'hyper-bronzage et à son lot de dégâts -on se souvient avec effroi de Tanning Mom, cette Américaine à la peau grillée par les UV- de nombreux Chinois restent terrorisés à l'idée de bronzer, ces dames entretenant notamment leur teint de porcelaine toute l'année à coup de crèmes et sérums superposés sur la peau.

En effet, au pays de la grande muraille -tout comme en Europe où, jusqu'à une certaine époque les courtisanes se baladaient toujours munies d'une ombrelle- le teint hâlé est le synonyme d'une appartenance à une classe inférieure car il est historiquement lié aux effets du travail agricole.





Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : article-2189877-1494748D000005DC-352_634x412.jpg 
Affichages : 11 
Taille : 47.6 Ko 
ID : 55859

Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : face-kinis_1055006.jpg 
Affichages : 11 
Taille : 33.6 Ko 
ID : 55861

Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : article-2189877-14947492000005DC-468_634x448.jpg 
Affichages : 11 
Taille : 36.0 Ko 
ID : 55860