<font color="#353535">mily: Verdana">Deux jeunes chercheurs encore étudiants ont présenté un écran capable de lire en une fraction de secondes l’empreinte digitale des doigts qui pianotent sur l’écran. Leur invention encore au stade de prototype appelé Fiberio a remporté le CeBIT Innovation Award 2014.
mily: Verdana">
mily: Verdana">Finis les codes PIN et les Schémas de déverrouillage, une fois votre profil enregistré il ne vous restera plus qu’à poser vos doigts n’importe où sur l’écran pour que l’appareil reconnaisse votre identité. Cette technologie sera aussi très pratique pour s’assurer qu’une personne a qui vous prêtez votre appareil n’aille pas fouiner dans vos messages, photos…
En effet, vous pourrez définir des autorisations spécifiques pour chaque application. Ainsi, vous pourrez par exemple donner le droit à n’importe qui d’utiliser les applications appareil photo et navigation sur internet sans devoir surveiller que la personne aux commandes se cantonne bien à l’un de ces deux programmes.
Autre utilisation envisagée, l’implémentation de la technologie dans des produits devant accueillir plusieurs utilisateurs tels qu’une tablette familiale ou un écran géant comme on a pu le voir sur la table connecté de Microsoft. Chaque profil, identifié par son empreinte digitale n’aura accès qu’à ses données, il n’y aura plus besoin de se connecter et se déconnecter de sa session à chaque fois que l’on change d’utilisateur.
Comme vous pouvez le constater sur l’image ci-dessus, l’encombrement de ce système ne le rend pas encore prêt à une utilisation dans un smartphone ou une tablette avant plusieurs années. Les chercheurs vont devoir trouver un moyen de miniaturiser tous les éléments nécessaires au fonctionnement de cette technologie. Le système utilise notamment un rétro-projecteur pour projeter l’image sur l’écran ainsi qu’une caméra infra-rouge haute résolution pour lire les différentes empreintes digitales.Lors du développement du projet, la partie la plus difficile pour les deux chercheurs consistait à trouver un matériaux pour l’écran qui soit assez mat et laiteux pour permettre l’affichage des images projetées tout en étant assez transparents pour que la caméra puisse relever les empreintes. Ils ont aussi du développer leur propre algorithme pour reconnaître en une fraction de seconde les empreintes digitales car toutes les solutions actuellement commercialisées mettent au moins 2 secondes.Une partie des 20,000€ remporté grâce au CeBIT Innovation Award servira à poursuivre le développement de ce projet. Pour finir, voici une vidéo (en Anglais) de présentation réalisée par les deux chercheurs du produit :