Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : 51fb3f223570ebbf8e043e62.jpg 
Affichages : 1 
Taille : 23.7 Ko 
ID : 27551
L’acteur a utilisé le chèque que lui fait Nespresso pour traquer le président du Soudan. Cela peut sembler extravagant, futile et complètement fou : George Clooney a utilisé son cachet publicitaire de Nespresso dans un satellite d’espionnage. Un choix étonnant, même pour un acteur hollywoodien.
Si personne n’a encore appelé l’hôpital psychiatrique, c’est parce que cet achat a une raison précise. Depuis des années, George Clooney consacre ses revenus publicitaires à des causes humanitaires. L’acteur est particulièrement impliqué au Darfour. Il s’évertue, depuis 2006, à sensibiliser l’opinion publique au génocide qui se déroule dans cette région du Soudan (il a notamment convaincu ses anciens collègues d’Urgences de consacrer un double épisode à la question). Fils d’un journaliste, George Clooney se bat pour que l’attention médiatique mondiale se tourne vers cette région, gangrenée par un conflit meurtrier depuis 2003.
En attendant, le comédien entend protéger les populations civiles d’Omar el-Béchir, président du Soudan, poursuivi par la Cour pénale internationale pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.
Tout cela nous mène à notre satellite. Depuis 2011, le beau George participe au projet Satellite Sentinel, qui vise à surveiller l’armée soudanaise et à prévenir les populations civiles en cas d’attaque. Aujourd’hui, la star de Syriana ajoute un autre satellite à l’attirail de l’Onu. "Il (Omar el-Béchir, NdlR) a publié un communiqué expliquant que je l’espionne et qu’il aimerait bien voir une caméra me suivre partout aussi; eh bien, je veux lui répondre : Bienvenue dans ma vie, Monsieur le criminel de guerre" , a expliqué, non sans humour, le tombeur de ces dames. "J e veux que ce criminel de guerre soit aussi exposé que moi. Je pense que c’est honnête", a-t-il ajouté.
George Clooney est l’un des acteurs le plus engagés de la planète. Accompagné de son père, il s’implique autant que possible pour faire parler des atrocités commises au Darfour. On se souvient que l’acteur avait notamment passé quelques heures (symboliques, certes) en prison pour la cause.
Et on s’étonne qu’elles veuillent toutes l’épouser !

www.dhnet.be