Affiche les résultats de 1 à 1 sur 1

Sujet : Journée mondiale de l'eau


  1. #1
    Membre d'Honneur Avatar de Lagdjil
    Inscrit
    Mar 2007
    Messages
    3 595
    Thanks
    1 233
    Remercié 4 839 fois dans 1 147 Posts

    Journée mondiale de l'eau

    Journée mondiale de l'eau qui fait encore défaut à un milliard d'hommes

    A l’occasion de la journée mondiale de l’eau le jeudi 20 mars 2008, il est temps de faire un bilan de l'état des réserves d'eau dans le monde. Quelles sont les réserves d’eau dans le monde ? Comment sont-elles exploitées ? La population mondiale a-t-elle encore de voir venir ?
    Grâce aux données et aux études du Groupe Intergouvernemental d’Experts des Nations Unies sur l’Evolution du Climat, de l’Institut International pour la Gestion de l’Eau, de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture et de l’UNESCO, nous pouvons tenter de donner ici un aperçu de la situation des ressources en eau de la Terre aujourd’hui et à venir.
    Soixante dix pour cent de la surface de la Terre est recouverte d’eau mais 97,5% de cette eau est de l’eau salée. Des 2,5% restants d’eau douce, 68,7% est gelé dans les calottes glaciaires et les glaciers. Moins d’un pour cent de cette eau douce est disponible pour être utilisée par les humains.
    Plus de 1,2 milliards d’individus dans le monde, soit un cinquième de l’humanité, n’ont pas accès à une eau potable saine, d’après les données des Nations Unies. Près de 2,6 milliards d’individus, soit 40% de la population mondiale, n’ont pas accès à des installations sanitaires. Environ 71% de la population enfin n’a pas de système de traitement des déchets public à sa disposition.
    Quarante quatre pour cent de la population mondiale vit dans des zones du monde qui manquent d’eau et ce pourcentage devrait atteindre les 47% d’ici 2030 à cause du réchauffement climatique et de l’augmentation de la population.

    L’agriculture absorbe 74% de l’ensemble de l’eau prise par les hommes dans les fleuves, les lacs, les aquifères et les zones humides, alors que 18% de cette eau est utilisée par l’industrie, et 8% par les municipalités.
    Les gouvernements du monde entier ont établi un Millenium Goal en 2000 selon lequel la proportion de personnes n’ayant pas accès à une eau potable saine devrait être réduite d’ici 2015. Cet objectif est en cours de réalisation mais un autre objectif similaire concernant la réduction du nombre de personnes ayant accès à de bonnes installations sanitaires est en revanche loin d’être atteint.
    La diarrhée et la malaria sont les principales maladies liées à l’eau, la plupart des décès impliquant cette maladie concernant des enfants. Toutes les vingt secondes, un enfant meurt à cause de mauvaises conditions sanitaires dans le monde, ce qui représente près d’un million et demi d’enfants par an.

    Chaque année, plus de 200 millions de tonnes de déchets humains ne sont pas traités.

    La réalisation des objectifs concernant l’accès à l’eau et à de meilleures conditions sanitaires nécessitera 11,5 milliards de dollars supplémentaires chaque année.

    La quantité d’eau nécessaire pour la production agricole augmentera de 60 à 90% d’ici 2050.

    Il faut environ un litre d’eau pour produire une calorie d’aliment, or la consommation normale d’aliments est d’environ 3000 calories par jour par personne, soit 3000 litres d’eau. Un kilo de céréales nécessite la consommation de 500 à 4000 litres d’eau, alors que la production d’un kilo de viande industrielle nécessite 10000 litres d’eau.

    L’augmentation de la production de biocarburants pourrait compliquer les efforts réalisés pour nourrir la population mondiale.

    L’industrie peut souvent réduire sa demande en eau de 40 à 90%, en donnant des incitations adéquates, d’après les données des Nations Unies.

    Le Groupe Intergouvernemental d’Experts des Nations Unies sur l’Evolution du Climat a déclaré que le réchauffement climatique, engendré par la combustion par les humains de carburants fossiles, accélérera la fonte de l’Himalaya et perturbera l’agriculture dans toute l’Asie.

    En Afrique, près de 250 millions de personnes pourraient souffrir d’un manque d’eau d’ici 2020.
    Le niveau des mers dans le monde devrait augmenter d’environ 18 à 59 centimètres d’ici 2100, à cause de la fonte des glaciers notamment.
    (Source : Reuters)

    PARIS (AFP) — L'ONU consacre jeudi une Journée mondiale à l'eau, qui fait défaut à plus d'un milliard d'humains et manquera plus cruellement encore à l'avenir sous la double pression du réchauffement climatique et d'une demande exponentielle de la population mondiale.

    Reconduite d'une année sur l'autre, la célébration - avancée cette fois de deux jours pour cause de week-end pascal - permet de mesurer l'absence de progrès: à ce jour, un tiers de l'humanité (2,4 mds) continue de vivre sans accès à une eau de qualité ni de simples latrines et chaque jour, 25.000 personnes en meurent, essentiellement des enfants.

    D'ores et déjà, le 7è objectif de développement pour le Millénaire adopté en 2002 au Sommet de Johannesburg, réduire de moitié d'ici à 2015 par rapport à 1990 la part d'humains privés d'eau potable, est pratiquement hors d'atteinte. Il aurait fallu que chaque année jusqu'à l'échéance, 100 M de personnes supplémentaires soient équipées, ou 274.000 par jour.

    Or l'eau est inégalement distribuée sur la planète, et pour fournir une eau de qualité, il faut en payer le prix.

    "Globalement, elle est abondante là où il n'y a personne", relève Pierre Chevallier, spécialiste des Ressources en eau à l'Institut (français) de recherche pour le développement (IRD): la partie amazonienne du Pérou ou de l'Equateur, peu peuplée, est abondamment arrosée, alors que toute la côte Pacifique, poumon économique et siège des grandes villes, est asséchée, jusqu'au Chili.

    "Ca ne va pas s'arranger avec le réchauffement climatique, qui va accélérer les phénomènes d'évaporation et de fonte des glaciers et réduire encore les quantités d'eau disponibles", explique M. Chevallier. "Et encore moins avec la pression démographique: non seulement la population mondiale augmente, mais aussi les exigences de cette population avec l'amélioration de ses conditions de vie dans les grands pays émergents".

    Aujourd'hui l'eau réservée à un usage domestique - consommation humaine et hygiène du foyer - ne compte que pour 10% de la consommation planétaire (contre 20% pour l'industrie, notamment la production d'énergie et 70 % pour l'agriculture en moyenne). Mais avec de considérables disparités puisqu'en Asie, l'agriculture peut absorber plus de 85% des ressources.

    "La consommation d'eau varie surtout selon des critères économiques et culturels et des pays qui en produisent peu comme dans le Golfe peuvent aussi compter parmi les plus gros consommateurs", note le chercheur.

    En moyenne, un citoyen nord américain consomme 500 litres d'eau/jour et par personne et un Européen 200 à 300 L, quand un Africain de la bande sahélienne dispose de 10 à 20 L d'eau/jour à usage domestique. Et ces déséquilibres, quantitatifs et qualitatifs vont s'exacerber.

    Certaine habitudes alimentaires, adoptées avec l'amélioration du niveau de vie, sont particulièrement consommatrices: ainsi, 15.500 litres d'eau sont nécessaires pour produire un kilo de viande de boeuf industrielle rappelle l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

    Selon le Programme de l'Onu pour l'environnement (PNUE), avec une population de 1,5 à 1,8 milliard d'ici 2050, l'Inde aura besoin de 30% d'eau en plus que ce dont elle dispose aujourd'hui, alors que son agriculture et surtout la riziculture absorbe déjà près de 90% des ressources disponibles.

    "Le problème est que stocker ou transporter l'eau nécessite des investissements colossaux", souligne Pierre Chevallier. "Ce n'est pas techniquement impossible mais les pays qui en ont besoin n'en ont le plus souvent pas les moyens".


    LG
    La connaissance, c'est partager le savoir qui nous fait grandir.

  2. 3 Membres remercient « Lagdjil » pour ce post.



Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
Nous contacter | DZSat | Archives | Haut de page