Fraîchement revendu par Yahoo!, le site fait évoluer son modèle économique en optant pour le « cashback », un moyen de rembourser le consommateur d'une partie du montant de ses achats.

Acheter des produits et des services en ligne et se voir rembourser une partie du montant de son shopping, c'est le principe du cashback. Le concept a déjà été choisi par nombre de sites, à commencer, en France, par Cashstore.fr. Il vient d'être adopté par... Kelkoo. Les internautes pourront choisir parmi les prestations de 500 sites marchands.
L'inscription au service est gratuite. Le principe est simple : les réductions (quelques pourcents du prix d'achat ou quelques euros en moyenne) sont cumulées sur un compte personnel. Sitôt le montant de 15 euros atteint, un chèque est envoyé au consommateur. Seule contrainte : effectuer ses achats à partir du site Cashback.kelkoo.fr.
Pour le comparateur de prix, qui vient tout juste de sortir de la galaxie Yahoo! pour atterrir dans le périmètre d'un fonds d'investissement britannique, l'adoption du cashback devrait être un moyen de fidéliser un public de plus en plus volatil sur Internet, les comparateurs de prix étant désormais légion.
Offre de lancement
En pratique, les internautes accros au cashback, s'il y en a, pourront télécharger une barre d'outils Kelkoo qui les alertera en temps réel des dernières offres proposées. Pour lancer le service, le comparateur offre 5 euros aux nouveaux utilisateurs du service pour toute inscription avant le 31 janvier 2009. Avec l'arrivée du cashback, Kelkoo ajoute une brique à son modèle économique.
Jusqu'à présent, le site, qui revendique 10 millions de visiteurs chaque mois, se finançait non par une rémunération à la transformation d'achat mais grâce au paiement de forfaits réglés par près de 2 500 marchands qui assurent ainsi la présence de leurs produits dans les résultats du comparateur. Seuls ces partenaires payants sont référencés sur Kelkoo.
Pour les plus petits marchands, ces forfaits varient de 100 à 600 euros par mois et dépendent du nombre de références à gérer pour le comparateur de prix.