<b>CanalSat

La carte de la discorde



Au nom de la lutte contre le ********, CanalSat vient de changer de système de cryptage. Mais certains décodeurs achetés par des abonnés ne sont pas compatibles avec les nouvelles cartes. À charge pour eux d'en acheter un autre.

Lutter plus efficacement contre le ********, voici la raison officielle qui a poussé le groupe Canal+ à remplacer les cartes des décodeurs des abonnés à CanalSat. Ces derniers les ont reçues par la Poste il y a quelque temps, à charge pour eux de l'insérer dans leur décodeur à la place de l'ancienne carte. Simplissime, la manipulation ne pose pas de problème particulier. Sauf pour les clients qui, plutôt que de louer le décodeur mis à disposition par l'opérateur (8 euros/mois), avaient fait le choix d'acheter dans le commerce un décodeur compatible, comme le permet Canal. Le problème, c'est qu'en remplaçant ses cartes, le groupe télévisuel a aussi changé la technologie qui permet d'accéder à ses programmes. Or, les décodeurs compatibles avec l'ancien système de cryptage (Mediaguard) ne le sont pas forcément avec le nouveau (Viaccess). Du coup, alors qu'ils n'avaient rien demandé, bon nombre d'abonnés ne peuvent plus accéder aux programmes de CanalSat.



Chez les abonnés lésés, la grogne commence à prendre de l'ampleur. « Je considère que Canal est responsable de cette situation et qu'il n'y a pas de raison que je dépense de l'argent pour mettre à niveau mon matériel », tempête un abonné. Un argument que rejette la chaîne cryptée en s'appuyant sur ses conditions générales d'abonnement, lesquelles précisent qu'il revient à l'utilisateur de vérifier que son décodeur est compatible avec l'offre de CanalSat. Si rien n'a filtré à l'avance chez CanalSat, c'est, selon la filiale du groupe Vivendi, pour ne pas alerter les ******s. Et tant pis pour les abonnés qui ont acheté leur décodeur il y a seulement quelques mois !



Le groupe Canal+ assure par ailleurs tout faire pour aider ses abonnés lésés. Un service téléphonique dédié (1) a été mis à leur disposition et une offre commerciale leur a été proposée : au choix, 12 mois de location gratuite du décodeur ou un bon de 50 euros pour acheter un nouveau décodeur. Une proposition jugée insuffisante par la plupart des abonnés qui ont payé leur décodeur entre 200 et 250 euros et qui doivent donc en changer. Contacté il y a deux jours, Canal nous a assuré que cette offre avait été réévaluée. Désormais, 18 mois de location gratuite ou 100 euros de bon d'achat sont offerts à ceux qui en font la demande. Mais promis, juré, à en croire Canal, ce changement de cap n'a rien à voir avec une quelconque grogne des abonnés !