<b>Le génie des protocoles magiques ! par Le Bouc Émissaire

29 août 2015 - 15:03 Le Bouc Émissaire


mily: Helvetica Neue">

Si vous avez eu l’outrecuidance d’avoir lu les « protocoles des sages de Sion » vous aurez sans doute remarqué leur tendance surnaturelle, voire prophétique, d’annoncer des événements qui se réaliseront quelques années voire quelques décennies plus tard. Une simple question me vient immédiatement à l’esprit :
– D’où les rédacteurs des protocoles tiennent-ils leurs sources d’informations ?

En langage cartésien, où l’on ne croit que ce que l’on voit (sous-entendu tout ce qui n’est pas visible n’existe pas, où Dieu n’est qu’une éventualité) il est de bon ton de dire qu’il s’agit de l’heureuse coïncidence d’événements se produisant de manière tout à fait fortuite.

En langage athée, où Dieu n’existe pas, on justifierait cela par l’inexplicable convergence des forces de la nature.

En langage religieux, où le hasard n’existe pas, contrairement à Dieu, on affirmerait sans l’ombre d’une hésitation que les Djinns sont de la partie. Les Djinns rebelles pour être précis, autrement dit les démons.

Les djinns sont le meilleur moyen d’obtenir des informations sur des évènements à venir 1,2.

Les adeptes de la Kabbale sont les plus à même d’entrer en contact avec ces démons et ainsi obtenir certaines informations sur des événements du futur. Le jeu de cartes « illuminati » de Steve Jackson sorti en 1995 annonce, entre autres, les chutes du WTC et l’attaque contre le Pentagone en septembre 2001 ou la catastrophe nucléaire de Fukushima en 2011, dessins à l’appui.

Ces prédictions sont tout simplement… géniales. Effectivement les génies sont de la partie, aucun hasard, concours de circonstances et autres conjonctions de coordination. Steve Jackson a indéniablement collaboré avec le côté obscur de la force. Reste à savoir, dans la masse d’informations qu’il propose dans son jeu de cartes, distinguer le vrai du faux. Car ces esprits démoniaques ont tendance à noyer les quelques bribes d’informations réelles qu’ils obtiennent avec un océan d’informations totalement mensongères. 3,4




Dans la même veine, mais en moins spectaculaire nous avons les fameux « voyants ». La grande majorité d’entre eux sont de purs charlatans qui se contentent d’aligner des évidences par de simples observations saupoudrées de déductions psychologiques pour vous annoncer tout ce que vous avez envie d’entendre. À part vous dépouiller financièrement, ils sont « inoffensifs » (exempté pour votre foi si vous êtes croyant), mais la minorité la plus dangereuse, c’est celle qui travaille réellement avec les djinns. Ces derniers annoncent une montagne de mensonges accompagnés, parfois, d’une seule information véridique à venir.




Que ce soit pour les protocoles des sages de Sion, du jeu « illuminati » de Steve Jackson ou pour les diseurs de bonnes aventures en général, tous se rejoignent sur une chose qui est à la base même de leur « travail » : la sollicitation d’entités occultes pour l’obtention d’informations à venir.
Évidemment ces « entités » ne rendent pas ce genre de service gracieusement. Il y a une contrepartie attendue. C’est ici que l’on entre dans la dimension purement satanique. Car Satan, le « prince » de ce monde, ennemi déclaré de l’Homme, règne sur ce monde terrestre et dicte ses règles. Elles ne sont pas nombreuses, il n’y en a qu’une : la production du mal pour le mal. À chaque sollicitation d’information, un acte immonde, criminel, inhumain sera demandé en guise de paiement.
Vous pouvez aisément imaginer quels genres de demande peuvent émaner de Satan et ses hordes démoniaques. Si l’existence des réseaux pédophiles, des crimes sataniques et autres sacrifices de nourrissons ont toujours dépassé votre entendement, vous pouvez désormais, à la lumière de ces informations, concevoir que ce mal absolu puisse exister. Quand on sait que Dieu crée et que Satan détruit tout devient limpide.
Les « protocoles des sages de Sion » ont, entre autres, prédit des révolutions, des soulèvements populaires, détaillent les méthodes de manipulations, de subversion, de destruction des nations (par le jeu, l’alcool, l’éradication des valeurs familiales…) du contrôle des médias, du système monétaire, etc.
Protocoles des sages de Sion-Chapitre IV

« Voilà pourquoi il est nécessaire que nous ruinions la foi, que nous arrachions de l’esprit des chrétiens le principe marne de la Divinité et de l’Esprit, pour leur substituer des calculs et des besoins matériels. Pour que les esprits des esprits chrétiens n’aient pas le temps de penser et d’observer, il faut les distraire par l’industrie et le commerce. De cette manière, toutes les nations chercheront leurs avantages et, luttant chacune pour leurs avantages propres, ne remarqueront pas leur ennemi commun. Mais pour que la liberté puisse ainsi désagréger et détruise complètement la société des chrétiens, il faut faire de la spéculation la base de l’industrie ; de la sorte, aucune des richesses que l’industrie tirera de la terre ne restera dans la main des industriels, mais toutes s’en iront en spéculations, c’est-à-dire tomberont dans nos caisses. »


Protocoles des sages de Sion-Chapitre V
« Nous réglerons mécaniquement toutes les actions de la vie politique de nos sujets par de nouvelles lois. Ces lois reprendront une à une toutes les complaisances et les trop grandes libertés, qui furent accordées par les chrétiens, et notre règne se signalera par un despotisme si majestueux qu’il sera en état, en tout temps et en tout lieu, de faire taire les chrétiens qui voudront nous faire de l’opposition et qui seront mécontents. »


« De plus, l’art de gouverner les masses et les individus au moyen d’une théorie et d’une phraséologie habilement combinée, par des règlements de la vie sociale et par toute sorte d’autres moyens ingénieux, auxquels les chrétiens n’entendent rien, fait aussi partie de notre génie administratif, élevé dans l’analyse, dans l’observation, dans de telles finesses de conception que nous n’y avons pas de rivaux, de même que nous n’en avons pas pour concevoir des plans d’action politiques et de solidarité. »


Il est impossible que des humains aient pu consigner ces faits sans l’aide d’entités ayant accès à des informations hors de portée du commun des mortels. Dans ce sens il est inutile de se pencher sur l’authenticité avérée ou non des protocoles dans la mesure où les faits annoncés, parfois un demi-siècle en amont, se sont réalisés de manière si précise que cela ne change rien en définitive.

La vérité qui ressort de tout cela est lumineuse, aveuglante. Elle désigne comme auteur incontestable de cet étrange ouvrage des hommes (et sans doute des femmes) versés dans les sciences occultes. Ici on ne parle pas de petits aristocrates anglais qui s’amusent le samedi soir à faire tourner les tables ou déplacer les verres lors d’une séance de Ouija arrosée de Brandy. Les auteurs, du moins ceux qui ont fourni les informations contenues dans ce livre, sont de grands kabbalistes impliqués dans le monde invisible jusqu’au cou. De là à dire qu’ils ont signé un pacte avec Satan himself, je ne pense pas me tromper en répondant par l’affirmative.

Quand on sait comment « ceux qui nous dirigent » obtiennent leurs précieuses informations (c’est ainsi qu’ils peuvent glisser dans des films, séries, livres, etc., des petits clins d’œil « prophétiques»), nous pouvons facilement anticiper, sans l’ombre d’un doute, que cela se retournera contre eux.5,6

En rapport avec le sujet je vous conseille de voir un film et deux reportages. Le film s’intitule « la prophétie des ombres » avec Richard Gere, sorti en 2002. C’est l’adaptation du livre du même nom tiré d’une histoire vraie. Le film relate l’histoire d’une entité qui apparaît avant chaque catastrophe et que l’on a baptisée le Mothman.

http://www.allocine.fr/film/fichefil...ilm=28685.html

http://www.mindshadow.fr/histoire-vraie-the-mothman/

Le reportage concerne Roger Morneau, un Québécois qui a fait une étrange rencontre durant sa jeunesse, dans les années 40, qui l’a amené à faire partie d’une secte satanique. Un récit hallucinant qui révèle de nombreuses informations capitales en lien avec les démons, mais aussi…Darwin. L’une des révélations les plus surprenantes concerne la réunion de Satan et ses hordes de démons en 1700 pour planifier un plan d’attaque majeure envers les hommes, car ils avaient « appris » qu’une révolution industrielle allait avoir lieu. Petite mise en garde cependant concernant certains passages et propos de Roger Morneau qui sont à prendre avec des pincettes. On sent chez lui une forte imprégnation et une certaine fascination envers Satan qui peut mettre mal à l’aise. Il tient parfois un discours clairement hérétique ( par exemple ,selon lui, l’âme n’est pas éternelle ) . Mais il y a énormément d’informations à prendre, il suffit simplement de faire le tri.