Merci Merci:  0
Likes Likes:  2
Dislikes Dislikes:  0
Affiche les résultats de 1 à 4 sur 4

Sujet : le poete errant Mohand


  1. #1
    DZSatien Initié Avatar de blida2222
    Inscrit
    Apr 2011
    Messages
    2 780
    Récepteur
    MAG 254
    TV
    samsung
    Remerciement / J'aime

    le poete errant Mohand

    <div class="img_align_center ">Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : 1931377_1080152811998004_342789894800638995_n.jpg 
Affichages : 47 
Taille : 41.8 Ko 
ID : 60962




    mily: Tahoma">Si Mohand Ou M'Hand Ath Hammadouche est né vers 1845 et est mort en 1906 (d'après Boulifa). Si la date de sa mort semble établie, celle de sa naissance est approximative. En effet, l'Etat Civil en Kabylie n'a pas eu d'existence officielle avant 1891. Il naquit donc dans l'ancien village de Chéraïouia où son père Mehand Améziane Ou Hammadouche, originaire de Aguemoun, s'était réfugié pour échapper à une vendetta. Après 1857, le village de Chéraïouia fut rasé et à son emplacement fut édifiée la citadelle de Fort-National (Larbaâ Nath Irathen). L'autorité militaire attribua aux habitants un terrain à 10 Km au nord, près de Tizi-Rached, qui appartenait à une zaouïa.
    mily: Tahoma">En fait, la population s'est répartie, pour une faible part sur ce terrain où naquit la nouvelleChéraïouia, mais pour la plupart aux alentours de Fort-National
    Les parents de Si Mohand s'installèrent à Akbou, au lieu-dit Sidi-Khelifa. Son oncle paternel, Cheikh Arezki Ou Hammadouche, maître en droit musulman y avait ouvert une zaouïa où un taleb enseignait le Coran, non seulement aux enfants de la famille mais aussi à tous ceux du village. C'est là que Si Mohand commença ses études avant de rejoindre l'importante zaouïa de Sidi Abderrahmane Illoulen (Michelet). La famille était aisée et l'enfance de Si Mohand heureuse.
    En 1871, lors de l'insurrection, la famille s'est engagée aux côtés de Cheikh El Mokrani contre la colonisation de la Kabylie. Le père, Mehand Améziane fut exécuté à Fort-National, l'oncle Arezki déporté en Nouvelle-Calédonie et leurs biens confisqués au profit de l'Etat. La famille ruinée et anéantie se dispersa, la mère se retira dans la nouvelle Chéraïouia avec son jeune fils Méziane et là commença la vie de vagabond de Si Mohand, errant de ville en ville. Son frère aîné Akli s'enfuit à Tunis avec l'essentiel des ressources de la famille.
    Si Mohand passa quelque 30 ans d'errance entre la Kabylie et la région de Bône (Annaba) où de nombreux Kabyles travaillaient comme ouvriers agricoles ou comme mineurs. Un autre de ses oncles, Hend N'Aït Saïd , était d'ailleurs installé dans les faubourgs de Bône.
    Si Mohand mourrut en 1906 à l'hôpital des Soeurs Blanches de Michelet et fut enterré au sanctuaire de Sidi Saïd Ou Taleb.




  • J'aimes banhakeiab ont aimés

  • #2
    Nouveau Avatar de abdou2016
    Inscrit
    Jan 2016
    Âge
    55
    Messages
    15
    Récepteur
    Sr 8800 hd hyper
    TV
    condor smart
    Remerciement / J'aime
    Un de ses poemes bien connu

    Gulagh seg Tizi-uzu
    Armi d akfadu
    ur hekim-en ddeggi aken ellan
    Anerez wala aneknu
    Axir da3wessu
    Anda tsqwiden chifan
    Del gherva tura deg qeru
    Gulagh ar ne nfu
    wala laquba gger ilfan.

    sa traduction en français:

    J'ai juré que de Tizi-Ouzou
    Jusqu'à Akfadou
    Nul ne me fera subir sa loi
    Nous nous briserons
    Mais sans plier
    Plutôt être maudit
    Quand les chefs sont des maquereaux.
    L'exil est inscrit au front
    Je préfère quitter le pays Que d'être humilié parmi ces pourcea
    Sr8800Hd Hyper
    Mieux vaut etre seul que mal accompagné

  • J'aimes banhakeiab ont aimés
  • #3
    DZSatien Habitué
    Inscrit
    Jul 2012
    Messages
    138
    Récepteur
    dreambox500sd
    TV
    condor
    Remerciement / J'aime
    Je préfère quitter le pays Que d'être humilié parmi ces porcelets plutôt (petits du porc) merci

  • #4
    DZSatien Confirmé
    Inscrit
    Aug 2012
    Lieu
    Allemagne
    Messages
    90
    Récepteur
    vision
    TV
    Samsung
    Remerciement / J'aime
    &quot;nous nous briserons mais sans se plier". C est très significatif. Partir loin, disparaitre , plutôt mourir, au lieu de rester et perdre sa dignité face aux envahisseurs.

  • Règles des messages

    • Vous ne pouvez pas créer de sujets
    • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
    • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
    • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
    •  
    Nous contacter | DZSat | Archives | Haut de page