Depuis que Recep Tayyip Erdogan a remporté les élections locales de mars, l’accès à Twitter est de nouveau ouvert pour les Turcs. On s’exprime donc sur le réseau social, et depuis le 15 avril, c’est le collectif féministe IFK Feministler qui agite la Toile avec sa campagne « Serre tes jambes, n’empiète pas sur mon espace ».
Florilège en images de ces hommes "encombrants"


L’opération vise à dénoncer le comportement envahissant des hommes dans les transports en commun. Les internautes sont invitées à témoigner de ces attitudes inciviques, photos à l’appui, via les hashtag #bacaklarinitopla (« Arrêtez d’écarter vos jambes ») et #yerimisgaletme (« N’occupez pas mon espace »). En sous-main, il est également question de dénoncer le problème du harcèlement sexuel dans le métro, dont ces types de comportements peuvent constituer le prélude.
Sur le blog The Lede, hébergé par le New York Times, Tugce Sarigul, une des membres du collectif, explique que le groupe a choisi de débuter sa campagne avec un cliché pris dans le métro new-yorkais, pour appuyer la dimension internationale de ce problème. Et, en effet, les deux hashtags se sont retrouvés dans les sujets les plus commentés en Turquie, mais aussi au-delà des frontières. L’initiative n’est d’ailleurs pas inédite, puisque depuis 2013, le Tumblr Men taking up Too Much Space on the Train recense les cas les plus flagrants d’étalage masculin dans les trains et métros du monde entier. Un florilège désolant d’occupations d’espace.