mily: Helvetica Neue">L’Algérie figure en dernière position (22ème sur 22) du classement réalisé par l’institut canadien Fraser sur les libertés économiques dans le monde arabe avec une note de 5,6/10. L’Algérie réussit même l’exploit de se classer derrière l’Irak et la Syrie. Ce classement mesure le niveau de liberté et d’ouverture qui caractérise le système économique algérien à travers les droits de propriété, la liberté d’investissement, la flexibilité du marché du travail, l’accès au crédit, la liberté de commerce ou encore la taille du gouvernement. Avec une économie parmi les plus contrôlées et étatistes du monde, l’Algérie peut à peine être définie comme une économie de marché.