<div style="text-align: left;">PLUS JAMAIS CA SUPPLIAIENT !!!!!!!! les victimes de cette horreur. on dirait qu'ils ont oubliés avant nous..
la mémoire sélective qu'elle dure problème!!!!!!!!!!!
attention restez vigileant la guerre n'est pas finie,elle a juste fait une pause pour laisser leur allié Obama prendre ces fonctions serennement.





Un diplomate norvégien basé en Arabie Saoudite a envoyé des e-mails de la part du Ministère des Affaires étrangères de son compte e-mail à assimiler l'offensive d' « Israël » contre les Palestiniens dans la bande de Gaza avec le meurtre systématique de masse de six millions de Juifs par les nazis.
L'e-mail, envoyé par Trine Lilleng, premier secrétaire à l'ambassade de Norvège à Riyad, comprend une juxtaposition en noir et blanc des images de l'Holocauste avec des images en couleur de l'offensive israélienne « Opération de plomb ».
Titre de l’e-mail : « Les petits-enfants des survivants de l'Holocauste de la Deuxième Guerre mondiale font subir aux Palestiniens ce qu’ils ont subi par l'Allemagne nazie ».
Une copie de l'e-mail a été obtenue par le quotidien israélien Jérusalem Post. La copie comprend 40 photos inclus en tant que pièces jointes dans les e-mails, parmi ces photos celle notamment de la célèbre image d'un garçon juif, les mains levées alors qu’un soldat allemand pointe son arme sur lui, à côté l’image d'un soldat israélien pointant son arme envers un garçon palestinien qui a également les mains levées.
Une autre image représente un soldat nazi tirant en direction de la population civile juive, et à côté l’image d’un soldat israélien tirant sur la population civile palestinienne, d'autres images montrent des barbelés entourant les ghettos et des camps de concentration, et à côté les images des barbelés qui entourent la bande de Gaza, la Cisjordanie. L'e-mail invite les destinataires à transmettre le message aux autres.
Trouvé sur son téléphone cellulaire, à Riyad, Lilleng a déclaré à la Poste, avoir envoyé le message à "quelques amis" via un " e-mail privé", et non à travers la poste.
Elle ne serait pas dire si il est bon pour elle d'utiliser son e-mail au ministère pour envoyer un tel message controversé. "Je ne suis pas intéressée à dire quoi que ce soit à ce sujet», dit-elle.