Les binationaux seront désormais obligés de présenter un passeport nationale biométrique ou se munir d’un visa algérien sur leurs passeports biométriques étrangers pour pouvoir embarquer pour l’Algérie.

Une décision applicable à partir du 1 janvier prochain. Selon des sources consulaires, la loi 08-11 du code de l’aviation civile impose une amende a toute compagnie de transport qui transporte une personne d’une manière illégale. Dans le cas précis des ressortissants algériens qui voyagent avec un document de voyage étranger, il s’agirait d’un défaut de visa.
Une loi, explique-t-on, qui n’a jamais été appliquée en Algérie par mesure de facilitation des déplacements des ressortissants Algériens établis à l’étranger.
Cette tolérance, apprend-on, a poussé certains d’entre eux à se passer définitivement de leurs titres de voyage algériens en se contentant d’une présentation simple de la pièce d’identité nationale pour embarquer vers l’Algérie. Hors, la pièce d’identité n’a jamais été un document de voyage, rappelle-t-on.
Aussi les autorités algériennes ont décidé de mettre fin, à une pratique qui ne reposait sur aucune réglementation. Toute personne ne disposant que d’un passeport étranger doit, impérativement se munir d’un visa algérien pour pouvoir rentrer en Algérie.
Les compagnies de transports étrangères ont été sommées de respecter scrupuleusement cette instruction des autorités algériennes. Les services consulaires algériens ont également été informé depuis deux mois de la mise en application des règles en vigueur partout ailleurs dans le monde.